Master RH à l’IPC : la philosophie au service de l’entreprise

Publié le 10 Fév 2023
master

On n’arrête pas le progrès ! Deux ans après avoir lancé des doubles cursus philosophie-droit et philosophie-science politique, l’Institut de Philosophie comparée (IPC, Paris) se lance dans l’aventure du master. En septembre 2023, un master 2 en Ressources humaines et Organisations en partenariat avec l’Institut d’Administration des Entreprises (IAE) de Metz ouvrira dans les locaux de la Faculté. Transmettre une nouvelle image de la philosophie Pourquoi suivre un master en Ressources humaines dans une faculté de philosophie ? Pour le doyen de l’IPC, Emmanuel Brochier, « le premier intérêt, c’est de montrer que la philosophie conduit à l’entreprise ». L’objectif est donc de montrer qu’un philosophe formé à l’IPC n’est pas nécessairement destiné aux métiers de l’enseignement, mais qu’une licence de philosophie est une excellente préparation à des métiers très variés, à commencer par ceux de l’entreprise. Cette deuxième année de master RH consiste donc à « donner à des étudiants bien formés les outils techniques pour travailler en entreprise ». Pour cette raison, le master qui est lancé l’année prochaine sera en alternance, l’étudiant passant trois jours par semaine en entreprise, afin de se familiariser avec ce nouvel univers. Lier la philosophie et le management Bernard Guéry, consultant et formateur en management et en communication mais aussi maître de conférence en science de gestion à l’IPC, sera l’année prochaine responsable pédagogique des étudiants de ce M2. Il souhaite souligner l’apport philosophique que pourra donner l’IPC dans cette formation. Ce seront des cours d’histoire de la philosophie du management et des ressources humaines, des réflexions sur la manière de procéder dans les sciences de gestion, ainsi que des cours plus éthiques et politiques pour analyser la notion de finalité et de bien commun pour l’entreprise. Pour Bernard Guéry, « aujourd’hui, les entreprises cherchent de plus en plus de gens qui ont de la culture générale, mais aussi et surtout qui ont une capacité à apprendre vite, à structurer leur pensée et à la formuler, à écouter et comprendre un problème, et ça, ce sont des compétences clés de ressources humaines que l’IPC apporte en général et que l’on va travailler dans cette deuxième année ». Ce master vise en effet à former de futurs consultants, chefs de projet RH ou encore chercheurs qui auront l’esprit critique que leur apporte la philosophie réaliste enseignée à l’IPC. Pour Emmanuel Brochier, cela amènera ainsi à « renforcer le lien entre l’IPC et…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Aymeric Rabany

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneSociétéBioéthique

« Les Survivants » : lutter sans renforcer le système ?

La récente action d’éclat du collectif anti-avortement « Les Survivants » a eu essentiellement comme effet la fermeture de son site Internet. Reposant sur un « coup de com », elle pourrait coûter cher à certains militants. L’occasion de se poser la question des moyens, des fins et des résultats de la lutte contre l'avortement de ces cinquante dernières années.

+

survivants
A la uneChroniquesSociété

Providence, conversion et nature politique

L'Essentiel de Joël Hautebert | Ainsi que le disait Jeanne d’Arc elle-même, « les hommes d’armes combattent et Dieu donne la victoire », nous exhortant par là à résister à la décadence contemporaine sans attendre de miracle ni espérer de renversement immédiatement visible. Car c’est ainsi que fonctionnent la nature et la grâce, dans les individus comme dans les civilisations.

+

providence nature politique
SociétéÉducation

L’Institut Saint-Joseph : éduquer les enfants, épauler les parents

Initiatives chrétiennes | S’appuyant sur les principes de l’éducation intégrale, un nouveau collège a vu le jour en Provence en septembre. Ses fondateurs ont la volonté de développer la personne dans toutes ses dimensions, en particulier spirituelle, et de se faire les relais de l’éducation familiale. Entretien avec Louis et Sophie Olivier, fondateurs de l’Institut Saint-Joseph au Barroux.

+

institut saint-joseph école