Mgr Strickland, victime de la synodalité ?

Publié le 03 Oct 2023
Mgr Strickland foi pape destitution

© Vatican Media

Isolé parmi les 270 évêques américains, Mgr Joseph Strickland (Texas), a fait l’objet d’une visite apostolique en juin dernier à la suite d’un commentaire public qu’il a adressé directement au Saint-Père, sur les dérives actuelles dans le processus entamé par le Synode sur la synodalité. Après une enquête à ce jour injustifiée, le Vatican semble vouloir l’écarter. 

  « On nous fait croire que Jésus est un homme parmi d’autres, qu’il n’est pas nécessaire de partager son message avec toute l’humanité. Cette idée doit être rejetée. » Mgr Strickland est un pasteur plein de douceur, mais il y a en lui un zèle qui ne s’éteint jamais. Évêque depuis bientôt onze ans de Tyler, à l’est de Dallas, il sait que son rôle primordial est de défendre les enseignements millénaires de l’Église. Même – et surtout – sous les pressions venues de Rome. Comme le lui a écrit Mgr Athanasius Schneider, du Kazakhstan, citant saint Basile : « La seule accusation qui est désormais sûre d’entraîner une punition sévère est le respect soigneux des traditions des Pères. » Une visite apostolique du diocèse, mesure disciplinaire ordonnée en haut lieu, généralement à la suite de scandales, a été décidée par Rome et a duré plusieurs jours. Elle s’est terminée le 24 juin par un entretien entre deux investigateurs délégués par Rome – Mgr Kicanas, de Tucson (Arizona), et Mgr Sullivan, de Camden (New Jersey) – et Mgr Strickland. Dans un message direct à ses ouailles daté du 20 septembre, celui-ci affirme qu’il n’a reçu de la part du Vatican, depuis trois mois, aucune information sur les raisons de cette enquête ni sur ses effets. Une réunion aurait eu lieu le 9 septembre entre le pape François et deux archevêques, Mgr Christophe Pierre, nonce apostolique aux États-Unis, et Mgr Robert Prevost, nouveau chef du Dicastère pour les Évêques, tous deux futurs cardinaux et progressistes notoires. L’objet de cette rencontre aurait été notamment d’examiner des propos de Mgr Strickland qu’il avait « tweetés » en mai dernier : « Il est temps pour moi de dire que je rejette le programme [du pape François] qui sape le dépôt de la foi. » « Je ne peux pas démissionner car cela reviendrait à abandonner le troupeau que m’a confié le pape Benoît XVI, a expliqué sereinement l’évêque visé. Mais je respecterai l’autorité du pape François s’il me retire ma fonction…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Armelle Signargout

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneEgliseLiturgie

Pastorale des sacrements : une expérience paroissiale (1/4)

Dossier « Faisons-nous bon usage des sacrements ? » 1/4 | L'abbé Antoine Michel a participé à l'ouvrage Les sacrements en question, en y présentant une initiative originale. Inspiré par un prêtre américain et troublé par le manque de fécondité des sacrements, il a mis en place dans sa paroisse une nouvelle manière d’offrir le baptême et le mariage, en particulier, qui favorise une vraie démarche de foi et de conversion. Entretien.

+

sacrement
A la uneEglise

Le Pape revient-il sur ses dernières décisions ?

La chaine américaine CBS News a diffusé dimanche 19 mai un entretien exclusif avec le pape François au Vatican. Plusieurs extraits ont été publiés ces dernières semaines, révélant des pans d'un entretien consacré aux sujets d'actualité du monde et de l'Église : femmes diacres, bénédictions des couples homosexuels...

+

Capture decran 2024 05 24 a 12.43.53 pape
Eglise

Communautés : oasis ou citadelles ?

L'Essentiel de Joël Hautebert | Tendance de fond ces dernières années, la société paraissant malade ou repoussante à beaucoup, le communautarisme de tout poil prospère. La parution d’un ouvrage de l’abbé Raffray, qui se veut une réponse aux inquiétudes contemporaines, est l'occasion de faire le point sur ce qui pourrait sembler bien tentant à des chrétiens dégoûtés par le monde dans lequel ils vivent et soucieux de se rassembler pour se garder des maladies de l’âme qu’il véhicule.

+

communauté oasis
EgliseLiturgie

La Pause liturgique : Gloria 6, Rex Génitor, (Mémoires des Saints)

Ce Glória est daté du Xe siècle, et il est utilisé, comme le précédent, pour les fêtes des Saints. Les sources manuscrites de ce Glória, assez peu nombreuses, sont toutes françaises, ce qui semble indiquer son lieu d’origine et de composition. Il emprunte sa mélodie au 8e mode, mais il est tout différent du précédent : tandis que le Glória 5 s’envole à chaque verset vers les hauteurs de la quinte du mode authente, celui-ci se cantonne pour l’essentiel à l’intérieur d’une tierce très modeste, Sol-Si. Bien sûr, il se déploie à l’aigu de temps en temps, mais il est beaucoup plus horizontal que son voisin.

+

gloria grégorien