Mobilisation des agriculteurs, un tableau contrasté (2/3)

Publié le 22 Fév 2024
agriculteurs

Les tracteurs ont occupé les routes pendant plusieurs jours. © CC BY 2.0 Giancarlo Foto4U

Journaliste indépendant, spécialiste du milieu agricole et rédacteur en chef de la revue de presse agricole Argos, Guy Laluc dresse un portrait des revendications des agriculteurs et des raisons du monde paysan plus compliqué qu’on ne pourrait le croire au premier coup d’œil.

  Le Figaro du 24 novembre 2023 a été le premier à faire part de « la colère paysanne » vis-à-vis d’une Politique agricole commune (Pac) « de plus en plus bureaucratique » qui impose 4 % de jachère en période de tensions alimentaires. Quant à Damien Greffin (FDSEA Île-de-France), il dénonçait notamment la suppression de la défiscalisation du gasoil non routier. Avec les panneaux indicateurs des communes la tête à l’envers, M. le magazine du Monde du 2 décembre 2023 considère que les agriculteurs en colère ont « le sens de la communication ». Ce mouvement parti du Sud-Ouest entendait protester contre le non-versement de certaines aides de la Pac et les normes en vigueur.  

Le grand ras-le-bol des agriculteurs

Hausse des taxes, prolifération de normes, etc. Valeurs Actuelles du 7 décembre 2023 titre : « Le grand ras-le-bol des agriculteurs ». « Cette noble profession est au bord de la crise de nerfs », lâche l’hebdo. Thierry Coué, éleveur de porcs en Bretagne, témoigne en tant que secrétaire général adjoint de la FNSEA, notamment à propos des obligations administratives. En fin d’article, Arnaud Rousseau (vice-président de l’organisme) prévient dans une menace à peine voilée : « tout dépend de la façon dont le président de la République a envie de déambuler dans le Salon ». Le syndicat majoritaire obtiendra de la Première ministre l’abandon de la taxe sur les produits phytosanitaires et celle sur les prélèvements d’eau, taxes qui vont aux agences de l’eau pour financer notamment les mesures agro-environnementales et climatiques. Or, les caisses étant à sec, les paiements pour ces aides environnementales n’étant pas honorés, 150 paysans membres de la Confédération paysanne sont venus occuper la direction régionale de l’agriculture à Rennes. Ils se sont fait asperger de gaz lacrymogène et sortir de l’enceinte administrative par les forces de police. Interrogé dans Le Journal du Dimanche du 24 décembre 2023, à l’issue des manifestations,  le président de la FNSEA évoquera (légitimement) « un trop grand décalage en France entre les hauts fonctionnaires qui créent ces mesures environnementales et le quotidien des agriculteurs ».  

Trois mesures demandées

Il y aura la manifestation sur la place du Capitole à Toulouse qui verra…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Guy Laluc

Ce contenu pourrait vous intéresser

SociétéEglise de France

Pandémie : un avant-goût de la restriction des libertés fondamentales ?

Entretien | Le colloque « Pandémie, Droit et Cultes » s’est tenu à Paris en mars 2022. Ses actes rappellent qu’entre 2020 et 2022, les prérogatives de l’État ont été augmentées de manière extraordinaire au détriment des libertés essentielles, dans un renversement complet de la hiérarchie des biens. Une situation dangereuse qui pourrait bien se reproduire sous des prétextes variés. Entretien avec Guillaume Drago, co-organisateur du colloque et professeur de droit public à l’université de Paris-Panthéon-Assas.

+

pandémie liberté de culte
A la uneSociétéBioéthique

Fraternité et euthanasie : un débat sciemment faussé

Faisant droit aux revendications anciennes et répétées de certaines associations, le président Macron vient d’annoncer une loi sur l’euthanasie. Mais en usant d’un registre lexical détourné qui évoque l'« aide à mourir », l’autonomie de l’individu, les « conditions strictes » et la « fraternité »... Toutes expressions trahissent le sophisme, l’influence des officines francs-maçonnes, la solution miraculeuse aux déficits et surtout la crainte d’un vrai débat.

+

fraternité euthanasie
SociétéBioéthique

50 ans de résistance à l’avortement (3/3) : Combat contre l’avortement et transition postdémocratique

Question disputée | Combattre à temps et à contretemps en faveur de la vie humaine, de sa conception à sa mort naturelle, est une urgence née des lois mortifères mises en place par un système politique qui, loin d'être neutre, a rompu dès ses origines avec les exigences de la loi naturelle. Dès lors, n'est-il pas nécessaire de finaliser ce combat particulier en l'insérant dans une perspective plus large ?

+

AdobeStock 417378513 avortement
SociétéLectures

Faire durer son mariage, un état d’esprit

Entretien | Ancien officier devenu psychologue clinicien, Marc d’Anselme milite pour l’amour durable, titre de son livre. Sa perspective originale consiste à voir le mariage comme une mise à l’épreuve des conjoints pour une restauration de leur personnalité, à travers quatre processus psychiques. Un chemin qui fait écho à la vision chrétienne du mariage comme voie de sainteté.

+

mariage