Nara, trois trésors du bouddhisme japonais

Publié le 01 Mar 2019
Nara, trois trésors du bouddhisme japonais L'Homme Nouveau

L’année 2018 a fêté le 160ème anniversaire des relations diplomatiques entre la France et le Japon. Pour clore cet événement, le musée Guimet de Paris expose dans ses murs trois grandes sculptures bouddhistes provenant de Nara (berceau historique du Japon), jamais présentées dans notre pays.

Corps musclés, tout en mouvement, sourcils froncés, – ils ont des regards incroyablement sévères –, les deux gardiens ou protecteurs de la divinité centrale veulent ainsi éloigner le mal, explique l’un des commissaires de l’exposition. Par contraste, au centre, la divinité du Bodhisattva Kshitigarbha (Jizô Bosatsu en japonais), sculptée au IXe siècle dans un seul morceau de bois (seules les mains ne sont pas d’origine), est statique et paisible. Elle repose sur un pied figurant une fleur de lotus épanouie, tandis que dans son dos un jeune arbuste composé d’un tronc mince et allongé, ouvre une large fleur d’où partent des rayons, lui servant d’auréole, ajout plus tardif. Elle est vêtue d’une grande robe peinte (de facture plus récente que la sculpture), détaillant les différents morceaux de textiles assemblés qui la composent et rappelant l’esprit de pauvreté des moines bouddhistes qui cousaient ensemble des pièces de tissus récupérées pour confectionner leur habit.

Les deux gardiens aux proportions d’athlètes, furent sculptés au XIIIe siècle. Ils témoignent des connaissances anatomiques de l’artiste qui les réalisa, avec les muscles en tension et le détail des veines gonflées autour des bras et du cou. Leurs vêtements, réduits à une sorte de jupe, faite d’une étoffe savamment animée, qu’un vent semble agiter, comportent de belles traces de peintures de fleurs et d’animaux fantastiques (pivoines, dragon, phénix,…). Ils renforcent le dynamisme et la puissance de ces personnages. Et c’est aussi l’occasion pour les visiteurs, comme le souligne Sophie Makariou, présidente du Musée Guimet, de « comparer ces deux sculptures aux représentations de Vajrapani, dérivé d’Héraclès, dans l’art du Gandhara ou aux rois gardiens de la dynastie des Tang exposés à quelques pas d’eux, dans les salles du musée national des arts asiatiques Guimet. »

À découvrir !

Jusqu’au 18 mars 2019. Musée Guimet, 6, place d’Iéna, 75116 Paris.

Ouvert tous les jours sauf le mardi, de 10h à 18h.

Ce contenu pourrait vous intéresser

Culture

Charette revisité

ENTRETIEN | Revenue sur le devant de la scène au moment de la sortie du film Vaincre ou Mourir, la figure de Charette, général de la Vendée militaire, vient de faire l’objet d’une nouvelle biographie par Anne Bernet. Entretien avec l’auteur sur un personnage clé de l’épopée contre-révolutionnaire, passionnant, controversé, héroïque et qui cache encore quelques mystères.

+

charette
CultureLectures

Le choix de votre quinzaine : Maggie Smith à Lourdes

Recension adultes | Le Club des Miracles raconte le périple jusqu'à Lourdes de quatre irlandaises (dont Maggie Smith), qui aspirent toutes à un miracle. Dans cette page de recension retrouvez aussi des livres de spiritualité, un essai sur Simon Leys, un CD de Lang Lang et quelques autres sélections. Paru dans le n° 1809.

+

Maggie Smith
CultureLectures

Faire découvrir aux enfants sainte Faustine et la Miséricorde Divine

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse, avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire, et autres activités. Le livre Carlo Acutis et les miracles eucharistiques n'est pas une ultime biographie, mais raconte et explique sa grande exposition sur les miracles eucharistiques.Paru dans le n°1809.

+

Carlo Acutis garçon lecture
Culture

L’exposition : Un œil passionné. Douze ans d’acquisitions de Ger Luijten

La Fondation Custodia, un lieu unique dans Paris, un peu confidentiel, où sont présentées des expositions remarquables, rend hommage à son précédent directeur Ger Luijten, disparu prématurément en décembre 2022. Cet homme passionné, érudit et fin connaisseur a toujours cherché à être fidèle à l’esprit du grand collectionneur Frits Lugt (1884-1970) à l’origine de cette Fondation. Pendant douze années il dirigea ce lieu et mena une politique d’acquisition intense. Environ 10 000 œuvres sont entrées dans les collections de ce superbe hôtel particulier. Une sélection de 140 œuvres est proposée au regard du visiteur.

+

Ger Luijten
CultureDoctrine socialeLettre ReconstruirePhilosophie

La Bibliothèque politique et sociale | Aristote : éthique et politique

Reconstruire n°36 | Reconstruire propose une nouvelle rubrique intitulée « La Bibliothèque politique et sociale », pour remplacer les recensions de livre, avec comme premiers titres : l’Éthique à Nicomaque et Les Politiques d'Aristote dans l'édition de Garnier Flammarion. Il existe plusieurs traductions de ces deux ouvrages actuellement sur le marché. Nous recommandons pour notre part la traduction de l’Éthique à Nicomaque de Richard Bodéüs et celle des Politiques par Pierre Pellegrin. Outre le texte d’Aristote, leur intérêt principal réside dans leur exposition de la pensée d’Aristote et de sa compréhension.

+

égalité mythe aristote