Ni abstrait ni différencié, l’homme enraciné

Publié le 25 Avr 2024
homme enraciné

Les hommes sont dotés d'une nature commune mais incarnés dans une famille, une culture, une nation. © Christian Storb Ste Pictures / Pixabay.

Dans le grand déséquilibre contemporain, deux écueils menacent la juste conception des êtres humains, considérés d’un côté comme des pions interchangeables et de l’autre comme n’ayant en commun que leur « zoologie ». Seule la conception chrétienne tient finalement les deux bouts de la chaîne. Une leçon plus que jamais d’actualité, à l’heure où la Nouvelle Droite pourrait faire figure de remède au mondialisme.

  À quelques semaines des élections européennes, l’intelligentsia mondialiste s’inquiète de la montée en puissance des populismes, ce qui rend à nos yeux ces derniers a priori sympathiques, tout en sachant que ce terme très vague recouvre des positionnements politiques et anthropologiques fort différents. Il n’y a pas aujourd’hui, en France tout du moins, de mouvement politique attaché à la défense de la vie et de l’identité dans toutes ses dimensions, aussi bien individuelle que collective. Il n’empêche que le point positif que nous pouvons relever réside dans la défiance croissante des populations européennes à l’égard des mirages cosmopolites, que les épreuves du réel « éparpillent par petits bouts façon puzzle ». Et comme un mal ne se combat pas par un mal contraire, il nous faut rappeler avec fermeté le sens classique et chrétien de ce qui fonde notre identité, source de notre attachement indéfectible envers la France et de la conception de la hiérarchie de nos devoirs, des plus proches aux plus lointains.   

Des êtres enracinés

Créés à l’image de Dieu et dotés d’une nature commune, nous sommes également tous des êtres enracinés, c’est-à-dire incarnés dans une famille et une nation. À ce principe essentiel s’opposent radicalement deux conceptions réductrices, celle de l’homme abstrait, qui affaiblit ou détruit nos incarnations particulières, et celle de l’homme différencié, par laquelle j’entends ici l’altération ou la négation de toute forme d’universalité.  La Déclaration des droits de l’homme de 1789 constitue une expression significative de la conception abstraite de l’homme, envisagé sans aucune référence à son intégration dans une famille, une culture, des traditions, une histoire qui ont façonné son être. Nous pouvons reprendre ce qu’Ernest Renan écrivait à propos du Code civil, cette déclaration est faite pour un enfant trouvé qui meurt célibataire. L’homme abstrait n’a pas de racines. La conception révolutionnaire de la communauté politique s’appuie ainsi sur un simple accord de volonté entre des êtres dotés des mêmes droits, sans aucune référence à un héritage reçu qu’il nous faut transmettre ensemble. L’égalitarisme, la mondialisation…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Joël Hautebert

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneChroniquesSociété

D’où vient l’autorité que l’on invoque aujourd’hui ?

C'est logique de François-marie Portes | Réagissant à une série de violences graves caractéristiques de la société française contemporaine, Gabriel Attal tentait récemment, sous l’œil des caméras, de démontrer son autorité devant des jeunes promis à un séjour en internat. Un exercice qui n’a pas enté couronné de succès. La notion claire de ce qu’est l’autorité permet de comprendre pourquoi. 

+

autorité auctoritas
Chroniques

L’amour doit remplacer le culte de la Raison

Carte blanche de Judith Cabaud | Depuis le Dieu de l’Ancien Testament qui dicta sa loi humaine et divine à Moïse, les hommes ont trouvé le moyen d’interpréter ces commandements à leur guise. Par des procédés légalistes et juridiques, ils se sont emparés du contrôle de la vie de leurs semblables des mains du Créateur. Cependant, on découvre que tout n’est pas explicable par la raison. À l’heure actuelle, la plus grande qualité de l’Église catholique reste l’humilité et la charité.

+

maires pour le bien commun principes de politique raison
ChroniquesCulture

L’exposition : Revoir Van Eyck, La Vierge du Chancelier Rolin

La Vierge du Chancelier Rolin de Van Eyck, seul tableau du peintre à être conservé au Louvre, sort tout juste de restauration. Le musée lui consacre jusqu'en juin une exposition exceptionnelle, entouré de six autres œuvres de Van Eyck jamais présentées en France, et pour certaines prêtées pour la première fois. 

+

Revoir Van Eyck, La Vierge du Chancelier Rolin
ChroniquesEgliseSpiritualité

Ayons un abandon confiant et total dans l’unique Bon Pasteur

Commentaire du Pape | Lors de la récitation du Regina caeli du 21 avril dernier, le Pape a commenté l’épisode évangélique bien connu du Bon Pasteur, lu la semaine auparavant dans la forme extraordinaire. Cette image du Bon Pasteur est très biblique. L’Ancien Testament peint, à plusieurs reprises, les traits caractéristiques du bon et du mauvais pasteur.

+

bon berger bon pasteur