Nouvelle offensive de l’Europe en faveur de la théorie du Genre

Publié le 17 Avr 2015
Nouvelle offensive de l'Europe en faveur de la théorie du Genre L'Homme Nouveau

Sans surprise, la commission sur l’égalité et la non-discrimination du Conseil de l’Europe avait adopté à l’unanimité, le 29 mars dernier, son projet de résolution sur « la discrimination à l’encontre des personnes transgenres en Europe ». Ce texte sera soumis le 22 avril prochain à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe. Il veut promouvoir au sein des pays membres l’émergence d’un « droit à l’identité de Genre » et une plus grande reconnaissance des droits des personnes transgenres.

Masculin, féminin, autre…

Cela passe par une série de recommandations pratiques comme la simplification des démarches médicales et administratives permettant le changement de sexe ou bien la mise en place d’un troisième « marqueur de Genre » dans les formulaires administratifs.Quel serait ce nouveau marqueur, en plus de « féminin » et « masculin » ? Sans doute « autre », comme c’est déjà le cas sur certains documents administratifs. Reste que ce qui est « autre » ne l’est que relativement à quelque chose de premier. Ainsi, même dans les mots, ces identités de Genre créées et choisies ne se conçoivent que relativement aux si archaïques « féminin » et « masculin »…

Discrètement, également, le projet de résolution invite les 47 États membres du Conseil de l’Europe à permettre aux personnes qui changent d’« identité de Genre » de rester mariées, si elles l’étaient. Ce qui revient à normaliser un peu plus le « mariage » homosexuel, en catimini et sous couvert de lutte contre la discrimination. L’éclatement des différentes facettes de l’identité de la personne s’amplifie, l’individu n’étant finalement plus que la somme plus ou moins harmonieuse de ses identités biologique, ressentie, sociale et légale. Se marier à une personne de sexe opposé – ou de même sexe puisque désormais la loi le légitime – va s’avérer plus complexe que prévu. Peut-on épouser quelqu’un de même sexe légal mais de sexe biologique opposé ? Faudra-t-il que les gouvernants légalisent sur le « mariage des personnes de sexe un peu pareil mais pas complètement » ?

Enfin, le texte invite « à considérer les droits humains des personnes transgenres ». Faut-il comprendre que, en l’état actuel des choses, les personnes transgenres ne seraient pas considérées comme humaines à part entière ? Comme si remettre en cause la normalisation de toutes les orientations sexuelles était finalement une remise en cause de l’humanité même des personnes concernées. La commission du Conseil de l’Europe, finalement, réduit la personne à son orientation sexuelle et c’est là qu’est la véritable atteinte à la dignité.

On notera quand même, pour conclure, l’unique phrase du rapport à laquelle on puisse légitimement accorder son assentiment : « Rares sont les informations exactes et impartiales diffusées par les médias sur ce sujet. »

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneSociétéBioéthique

« La loi sur la fin de vie ne fait qu’aggraver le sentiment de culpabilité de certains handicapés. »

Entretien | La proposition de loi sur la fin de vie ayant été adoptée par les députés jeudi 16 mai, elle sera débattue au Sénat à partir du 26. Afin d'alerter sur les enjeux et conséquences de cette loi, l'Office Chrétien des personnes Handicapées (OCH) a publié lundi 13 mai, un communiqué intitulé « Fin de vie : Et les plus fragiles dans tout ça ? » et signé par une quinzaine d'associations et d'organismes du domaine de la santé engagés pour la vie des plus fragiles. Emmanuel Belluteau, président de l'OCH, nous éclaire sur les raisons de cette tribune et les enjeux de la proposition de loi.

+

old patient suffering from parkinson fin de vie
SociétéBioéthique

L’IA générative : rivale ou alliée de l’homme ?

Entretien | Devant les progrès fulgurants de l’intelligence artificielle (IA), la question qui vient d’abord à l’esprit est celle de sa capacité à remplacer l’être humain. Mais au-delà des performances de plus en plus sidérantes des machines, la question reste celle de leur utilisation vertueuse et surtout de la puissance unique de l’intelligence humaine, seule ordonnée à la vérité. Analyse du Doyen de l’IPC, Emmanuel Brochier.

+

IA intelligence artificielle
SociétéLectures

Faire grandir les enfants avec Honoré, l’écureuil et Marceline, l’hirondelle

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse pour ce mois de mai, avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire, et autres activités. Avec les albums Honoré, l’écureuil qui refusait d’aider et Marceline, l’hirondelle qui voulait faire confiance, les enfants retiendront une belle leçon de vie à la lumière de l’Évangile. Paru dans le n°1807.

+

enfant lecture
SociétéBioéthiqueDoctrine sociale

La dimension « politique » de la défense de la loi naturelle

L’avalanche de lois « sociétales » en France depuis plus d’un demi-siècle, toutes étant des atteintes directes à la loi naturelle, a provoqué dans une partie du monde catholique une délégitimation diffuse ou expresse des institutions politiques les ayant édictées, cela au sein du déferlement individualiste de l’après-68 et de cette sorte d’explosion en plein vol de l’Église en état de Concile. Le « mariage » homosexuel et la constitutionnalisation de l’avortement ont porté chez ces mêmes catholiques le climat à l’incandescence. D’où la question : que faire ?

+

loi naturelle