Les États généraux du patrimoine religieux et la question de l’avenir des églises de France

Publié le 03 Nov 2023
église patrimoine religieux

Le maire de la commune de Bonnesvalyn, s’est rendu cet été à vélo de Nice au Vatican, afin d’obtenir des fonds pour sauver l’église de son village.

Cris d’alarme et belles initiatives de sauvegarde du patrimoine religieux : de nombreux signaux ont depuis bien longtemps alerté le public sur l’état des églises de France, aussi menacées qu’à l’époque de Maurice Barrès. Elles représentent pourtant un tiers des bâtiments classés dans le pays. La Conférence des évêques de France a en conséquence décidé de se saisir de la question avec une enquête nationale de quinze mois, lancée en septembre dernier.

  Depuis plus d’une centaine d’années, des voix s’élèvent pour attirer l’attention sur le péril dans lequel se trouvent un grand nombre d’églises, principalement rurales, parfois en milieu urbain. En 1914, il y a bientôt 110 ans, était publié l’ouvrage toujours d’actualité de Maurice Barrès La Grande Pitié des églises de France. L’écrivain y recensait les types d’atteintes à l’intégrité des églises et y rapportait les débats à la Chambre des députés pour tenter de les sauvegarder.   

Une volonté sectaire

Le cri d’alarme poussé alors est toujours d’actualité. Les causes de la ruine des églises et du péril dans lequel elles se trouvent sont toujours les mêmes : la volonté sectaire parfois, la bêtise ou l’indifférence des élus quelquefois, mais surtout et principalement les difficultés de financement. Le fonctionnement actuel de la combinaison de la loi du 9 décembre 1905 sur la séparation des Églises et de l’État et de la loi du 2 janvier 1907 concernant l’exercice public des cultes ne résout pas aujourd’hui ces enjeux. La constitution des associations diocésaines, à partir de 1924, n’a pas non plus été une solution pérenne. De même la combinaison des lois du 31 décembre 1913 sur les monuments historiques et du 7 juillet 2016 relative à la création, à l’architecture et au patrimoine ne suffit pas plus.  Sur 90 000 édifices catholiques religieux en France, on compte 45 000 édifices paroissiaux. Seuls 10 500 de ces édifices sont classés « monument historique ». Selon l’Observatoire du patrimoine religieux, dans une étude du 7 juin 2023, 2 000 à 5 000 édifices religieux sont menacés d’abandon. Un article paru sur le site Aleteia le 30 juin 2022 relaie le cri d’alarme poussé par Stéphane Bern : « j’ai l’impression d’être dans un bateau qui prend l’eau et d’écoper avec une cuillère à soupe ! (…) J’ai été choqué par le nombre de…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Paul Salaün (Maître de conférences en droit public à l’UCO)

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneChroniquesSociété

D’où vient l’autorité que l’on invoque aujourd’hui ?

C'est logique de François-marie Portes | Réagissant à une série de violences graves caractéristiques de la société française contemporaine, Gabriel Attal tentait récemment, sous l’œil des caméras, de démontrer son autorité devant des jeunes promis à un séjour en internat. Un exercice qui n’a pas enté couronné de succès. La notion claire de ce qu’est l’autorité permet de comprendre pourquoi. 

+

autorité auctoritas
Société

Les Maisons d’Alliance, des béguinages modernes

Initiative chrétienne | Au moment où le projet de loi sur la fin de vie promet de renvoyer les personnes âgées à leur poids financier sur la société, avec la possibilité de les euthanasier, des initiatives se développent pour leur permettre d’avancer sereinement vers la mort en restant autonomes aussi longtemps que possible, reliées aux autres et soutenues spirituellement. Entretien avec Frédéric Zack, directeur général de l’association « Maisons d'Alliance ».

+

maisons d'alliance
SociétéBioéthique

« La loi sur la fin de vie ne fait qu’aggraver le sentiment de culpabilité de certains handicapés. »

Entretien | La proposition de loi sur la fin de vie ayant été adoptée par les députés jeudi 16 mai, elle sera débattue au Sénat à partir du 26. Afin d'alerter sur les enjeux et conséquences de cette loi, l'Office Chrétien des personnes Handicapées (OCH) a publié lundi 13 mai, un communiqué intitulé « Fin de vie : Et les plus fragiles dans tout ça ? » et signé par une quinzaine d'associations et d'organismes du domaine de la santé engagés pour la vie des plus fragiles. Emmanuel Belluteau, président de l'OCH, nous éclaire sur les raisons de cette tribune et les enjeux de la proposition de loi.

+

old patient suffering from parkinson fin de vie
SociétéBioéthique

L’IA générative : rivale ou alliée de l’homme ?

Entretien | Devant les progrès fulgurants de l’intelligence artificielle (IA), la question qui vient d’abord à l’esprit est celle de sa capacité à remplacer l’être humain. Mais au-delà des performances de plus en plus sidérantes des machines, la question reste celle de leur utilisation vertueuse et surtout de la puissance unique de l’intelligence humaine, seule ordonnée à la vérité. Analyse du Doyen de l’IPC, Emmanuel Brochier.

+

IA intelligence artificielle