Petite question pour temps de normalitude* (1)

Publié le 13 Juil 2012

L’hebdomadaire Minute a publié dans sa dernière édition une photo d’une manifestation d’homosexuels. On y voit deux hommes, quasiment nus, les fesses à l’air. On me permettra, j’espère, de passer très vite sur le côté esthétique de la chose.

Mais, alors que l’on annonce l’imminence du « mariage » civil pour les couples homosexuels, prélude à l’adoption d’enfants par les mêmes, une petite question s’impose. Pour une fois, ne nous arrêtons pas sur les aspects moraux, psychologiques, sociaux de la question. En cette période intense de « normalitude », faisons seulement un petit effort d’imagination.

Quelle serait, en effet, la réaction des médias et du monde politique, dont la proximité ne s’est jamais autant affichée qu’aujourd’hui (d’accord, c’est une autre histoire…), si l’on voyait des couples de ceux que l’on appelle désormais « hétérosexuels » se balader quasiment nus lors de manifestations pour réclamer notamment la possibilité d’adopter des enfants ?

Gageons que l’on penserait qu’ils manquent au mieux de maturité et de cette « décence commune » dont parlait George Orwell, pour élever des enfants. Et qu’on leur refuserait le soin de s’occuper de conduire ces enfants à l’âge adulte.

Mais évidemment, il s’agit de couples « hétérosexuels ». Ce qui change, en effet, tout à l’affaire…

* Normalitude : normalisation voulue par un président de la République qui entend être normal et qui utiliserait le « code de langage » mis au point en Chine par son ex-compagne alors candidate à l’élection présidentielle.

Ce contenu pourrait vous intéresser

ChroniquesLiturgie

La Pause liturgique : Communion Mitte manum tuam (2ème dimanche de Pâques)

« Mets ta main et reconnais l'emplacement des clous, alléluia ! Et ne sois pas incrédule mais fidèle, alléluia, alléluia ! » (Jean, 20, 27). Cette communion nous présente le reproche d'incrédulité fait par le Seigneur à l'apôtre Thomas. La foi de Thomas voit un homme aux mains transpercées, et il croit en Dieu, caché sous cette humanité. Cette petite communion du 6ème mode donne un caractère aimable au reproche du Seigneur. L'atmosphère pascale de joie, de paix, de simplicité, est bien rendue par la mélodie

+

communion
ChroniquesEgliseLiturgie

Célébrations pascales

L'esprit de la liturgie | Au commencement de ce temps pascal, l’Église célèbre la Résurrection de son Seigneur huit jours durant : c’est l’octave de Pâques. Les jours consacrés à la commémoration de la Résurrection sont remplis de coutumes et de célébrations, passées et actuelles, évoquant la blancheur des âmes des baptisé, le lait et le miel de la Terre promise, la foi de Thomas et, depuis l’an 2000, la miséricorde du Seigneur envers les pécheurs.

+

célébrations pascales thomas
ChroniquesSpiritualité

Les larmes de saint Pierre

Commentaire homélie du Pape | Pendant la messe chrismale du Jeudi Saint, le Pape a prononcé son homélie sur les différents échanges de regards de l'évangile, entre Jésus et les Juifs dans la Synagogue puis entre Jésus et Pierre. C'est par ce regard que Pierre comprend sa trahison.

+

Pierre