PMA : un appel aux médecins

Publié le 19 Juil 2017
PMA : un appel aux médecins L'Homme Nouveau

Le Docteur Raphaël Nogier est le Président de l’association Cosette et Gavroche. Il vient de lancer un appel aux médecins pour s’opposer à la PMA pour femmes seules. Il explique les raisons de cette démarche.
 

Vous lancez un appel aux médecins au sujet de la PMA pour femmes seules. Quel est l’enjeu ?

Cet appel  a un enjeu double.
Le premier concerne la Médecine en général. Nous, médecins, voulons rappeler les fondements de notre métier. Nous sommes là pour servir et soigner les malades. Nous ne sommes pas là pour servir une idéologie, ou un État. Les techniques de PMA qui consistent à inséminer des femmes seules ou des femmes en couple lesbien n’appartiennent pas à la médecine, puisqu’elles ne traitent pas des maladies. On pourrait appeler cela de la pseudomédecine. Les médecins doivent avoir le courage de dénoncer ce genre de pratique et rappeler quel est leur véritable rôle.
Le deuxième concerne la protection des enfants. Comment, en France, pays des Droits de l’Homme, peut-on imaginer une loi qui permettrait de « fabriquer des orphelins » ? Ouvrir la PMA pour femmes seules, c’est oublier délibérément qu’un enfant a besoin d’un père et d’une mère pour se construire. C’est admettre que le droit à l’enfant passe avant le droit des enfants.

Mais pourquoi s’adresser spécifiquement aux médecins ?

Les médecins sont ceux qui sont responsables des actes médicaux. Ce sont aux médecins à qui l’on demande de pratiquer l’avortement, l’ euthanasie, la PMA etc… Ce sont eux qui peuvent et qui doivent dire non. Les infirmières, le personnel para-médical exécute, le médecin ordonne.Tous les médecins doivent réfléchir sur leur métier. Veulent-ils devenir des techniciens de santé au service de l’État ou veulent-ils rester des hommes libres au service de leurs patients ? En matière de PMA, il serait souhaitable que l’Ordre des Médecins prenne une position courageuse.

Avez-vous déjà reçu le soutien de médecins ? Le monde médical est-il inquiet par les perspectives concernant la PMA ?

Oui les médecins sont inquiets sur la direction que prend la Médecine. Ils ne comprennent pas pourquoi on veut les utiliser dans un but économique ou idéologique. Je suis président d’une association qui compte environ 300 médecins. La majorité d’entre eux est contre la PMA pour toutes. Le manifeste que j’ai lancé il y a quelques semaines a été signé par 230 confrères. Il a été publié il y a deux mois dans le Quotidien du Médecin mais n’a suscité aucune réaction de la part de la presse. Je continue de récolter des signatures et me fixe l’objectif d’ en recueillir au moins mille pour être en mesure d’alerter les médias, le moment venu.

De son côté, le Comité consultatif national d’éthique s’est prononcé en faveur de la pratique de l’insémination artificielle médicalisée avec sperme de donneur anonyme. Quel est le poids de cet avis ?

Le Comité Consultatif est un organisme orienté. Ses membres, pour la plupart, ont été nommés par le pouvoir socialiste. Les avis qu’il rend me font penser aux procès staliniens. C’est purement du théâtre, tout est joué d’avance. Un simulacre d’éthique…Pourquoi n’a-t-on pas demandé l’avis de l’Académie Nationale de Médecine et du Conseil de l’Ordre des Médecins ?

La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, argue du fait que les Français seraient prêts à l’extension de la PMA…

Agnès Buzyn ne peut pas dire le contraire puisque son rôle est de faire passer un texte légalisant la PMA pour toutes les femmes sans tenir compte de leur situations familiale. Le problème est qu’on n’a jamais discuté de manière approfondie sur cette question ni demandé réellement aux Français ce qu’ils en pensaient.

Comment signer votre appel et soutenir votre action ?

Les médecins qui veulent signer ce manifeste peuvent se rendre sur notre site. Au bas de la page « accueil », ils pourront trouver le texte et le formulaire à remplir pour signer. Ce manifeste est important pour tirer la sonnette d’alarme. Les Français se sont massivement manifestés contre le mariage pour tous. Ne croyons pas qu’ils vont de nouveau descendre dans la rue contre la PMA pour toutes. Ils sont fatigués. C’est à nous, médecins, de les réveiller et de leur dire qu’il serait parfaitement malhonnête de prendre en otage des enfants  pour assouvir des désirs illégitimes d’adultes.

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneSociétéBioéthique

« La loi sur la fin de vie ne fait qu’aggraver le sentiment de culpabilité de certains handicapés. »

Entretien | La proposition de loi sur la fin de vie ayant été adoptée par les députés jeudi 16 mai, elle sera débattue au Sénat à partir du 26. Afin d'alerter sur les enjeux et conséquences de cette loi, l'Office Chrétien des personnes Handicapées (OCH) a publié lundi 13 mai, un communiqué intitulé « Fin de vie : Et les plus fragiles dans tout ça ? » et signé par une quinzaine d'associations et d'organismes du domaine de la santé engagés pour la vie des plus fragiles. Emmanuel Belluteau, président de l'OCH, nous éclaire sur les raisons de cette tribune et les enjeux de la proposition de loi.

+

old patient suffering from parkinson fin de vie
SociétéBioéthique

L’IA générative : rivale ou alliée de l’homme ?

Entretien | Devant les progrès fulgurants de l’intelligence artificielle (IA), la question qui vient d’abord à l’esprit est celle de sa capacité à remplacer l’être humain. Mais au-delà des performances de plus en plus sidérantes des machines, la question reste celle de leur utilisation vertueuse et surtout de la puissance unique de l’intelligence humaine, seule ordonnée à la vérité. Analyse du Doyen de l’IPC, Emmanuel Brochier.

+

IA intelligence artificielle
SociétéLectures

Faire grandir les enfants avec Honoré, l’écureuil et Marceline, l’hirondelle

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse pour ce mois de mai, avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire, et autres activités. Avec les albums Honoré, l’écureuil qui refusait d’aider et Marceline, l’hirondelle qui voulait faire confiance, les enfants retiendront une belle leçon de vie à la lumière de l’Évangile. Paru dans le n°1807.

+

enfant lecture
SociétéBioéthiqueDoctrine sociale

La dimension « politique » de la défense de la loi naturelle

L’avalanche de lois « sociétales » en France depuis plus d’un demi-siècle, toutes étant des atteintes directes à la loi naturelle, a provoqué dans une partie du monde catholique une délégitimation diffuse ou expresse des institutions politiques les ayant édictées, cela au sein du déferlement individualiste de l’après-68 et de cette sorte d’explosion en plein vol de l’Église en état de Concile. Le « mariage » homosexuel et la constitutionnalisation de l’avortement ont porté chez ces mêmes catholiques le climat à l’incandescence. D’où la question : que faire ?

+

loi naturelle