Sida-ravage, Benoît-courage

Publié le 22 Avr 2009
Au quotidien n° 247 : état de droit et refondation politique L'Homme Nouveau

Sous ce titre, le père Daniel-Ange, fondateur de Jeunesse-Lumière, répond dans le numéro à paraître de l’Homme Nouveau, aux accusations portées contre Benoît XVI à propos du préservatif et montre qu’une autre voie est possible et déjà suivie avec enthousiasme par des milliers de jeunes à travers le monde.

Une nouvelle génération se lève ! Aux U.S.A., la promotion de la chasteté a été largement relayée par stars de cinéma, vedettes, champions sportifs (Magic Johnson), chanteuses populaires (Rebecca S. Jones). Miss America 2003, Erika Harold, dans son discours d’intronisation, vu par tous les Américains. « J’ai été abusée sexuellement, je ne veux plus que ça recommence dans mon peuple. Faites comme moi et mes amis : une promesse de ne pas avoir de relations sexuelles avant le mariage. » Et de parcourir un millier de collèges et lycées pour promouvoir cette démarche. À Washington, 20 000 délégués de tous les États, ont déposé 311 840 engagements à rester « sexuellement purs » avec toutes leurs coordonnées. Cela a été initié par un grand mouvement d’origine évangélique T.L.W. (True Love Waits), en France A.V.A. (Amour vrai attend), regroupant finalement toutes les dénominations chrétiennes. Des quantités de groupes se sont mis en place, comme des mannequins haute couture, pour faire cette même promotion. « The only save-sex, is no sex », « user du condom c’est jouer avec la mort » (1).
Au Cameroun, en Côte-d’Ivoire (2), au Rwanda, je suis des groupes de jeunes, qui militent courageusement dans le même sens. À Bujumbura, 3 500 jeunes-Jeunesse-Lumière ont parmi leurs différents engagements (renouvelés tous les quatre mois) d’attendre le mariage pour leurs premiers rapports sexuels, de ne jamais céder aux pressions pour des « services sexuels » de la part de leurs professeurs ou employeurs, (fréquent là-bas), et de préférer rater un examen, être mis à la porte, se retrouver au chômage, parce que refusant cette forme ignoble de corruption. De l’héroïsme à l’état pur.
Une véritable bombe dans ce pays. Ces jeunes sont dignes de leurs 40 camarades du petit séminaire de Buta massacrés parce que refusant de se séparer par ethnies (Burundi, 1997). Ils organisent ce mois d’avril, une grande manifestation de soutien au Pape.
 

Dans les quelque 40 pays où j’ai eu la grâce d’évangéliser, j’ai vu ces jeunes à l’œuvre. Au Brésil, où pendant le Carnaval on organise trois jours de « fête pour Dieu » dans d’immenses stades avec quelques prêtres chanteurs, j’ai vu des jeunes par milliers descendre les gradins, s’agenouiller devant l’autel pour confier leur sexualité peut-être déjà per-turbée, leur affectivité peut-être déjà blessée, au Seigneur Jésus pour les aider à rester fidèles. Même chose vue à Rimini, devant 60 000 personnes.

Ainsi des jeunes par centaines de milliers ont fait pareil engagement à attendre leur mariage pour leur premier rapport sexuel. Personnellement, j’ai entendu, bouleversé, des jeunes couples, plusieurs années après avoir fait, pendant un rassemblement, une de ces promesses, qui viennent me dire : « Merci, car grâce à toi nous n’avons pas dérapé dans toutes ces saloperies et avons pu nous marier et construire un couple uni et heureux. »
Tant de jeunes m’ont écrit un an après une telle démarche, pour m’en remercier. Certains avouent humblement avoir failli l’une ou l’autre fois, mais s’étaient ressaisis dans la con-fession. D’autres, par la seule grâce de Dieu avaient tenu bon, à travers les combats. Ainsi, comment ne pas être heureux et fiers d’avoir sauvé de toutes ces M.S.T., un grand nombre de jeunes. Magnificat !

La suite : à lire dans le numéro 1444 de L’Homme Nouveau

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneSociétéPhilosophie

La tradition primordiale, de René Guénon à Julius Evola

L'Essentiel de Joël Hautebert | Les doctrines de René Guénon et Julius Evola, deux auteurs pourtant fondamentalement antichrétiens, bénéficient d’une image positive chez certains catholiques. À la faveur d’une confusion autour du mot "tradition", d’un refus commun de la modernité, de la séduction de l’ésotérisme ou d’une certaine vision de l’Histoire. 

+

tradition
A la uneSociété

Retour du loup : le défi des éleveurs français

Entretien | La réapparition du loup dans les forêts et montagnes françaises ces dernières années nécessite aujourd’hui une vigilance accrue des éleveurs, qui voient leurs troupeaux attaqués, leurs bêtes blessées, ou dévorées. À la fois éleveur de brebis et maire de sa commune, Olivier Maurin a publié un livre dans lequel il retrace l’histoire de la présence du loup en France. Il évoque aussi le décalage entre les écologistes et les ruraux qui, comme lui, en subissent aujourd’hui les conséquences. Entretien avec Olivier Maurin, auteur du Festin des loups.

+

loup
SociétéBioéthique

GPA et filiation (3/4) : La gestation pour autrui est-elle bien féministe ? 

Dossier « GPA : la filiation niée par un nouvel esclavagisme » (3/4) | À un moment de l’histoire humaine où les frontières biologiques sont bousculées par de nouvelles technologies et où la « dignité » est instrumentalisée pour s’affranchir des barrières morales, un philosophe revient sur la GPA et sur la dégradation qu’elle représente pour la mère, l’enfant et les « parents d’intention ».

+

gpa féminisme
SociétéBioéthique

GPA et filiation (2/4) : L’humanité de la maternité

Dossier « GPA : la filiation niée par un nouvel esclavagisme » (2/4) | On ne peut nier biologiquement le lien qui s’instaure entre la mère et le fœtus lors de la grossesse, point de départ indissociable de la maternité et de la vie d’un enfant. Dans le cadre d’un contrat de gestation pour autrui (GPA), la mère n’est plus que gestatrice, et l’enfant est brutalement soustrait à celle qu’il a appris à reconnaître durant les neuf mois.

+

gpa
SociétéFin de vie

L’euthanasie repoussée par la dissolution de l’Assemblée nationale  

Le 7 juin dernier, jour du Sacré-Cœur, l’Assemblé nationale a débattu sur le projet de loi de fin de vie. Cette proposition de loi est en arrêt temporaire dû à la dissolution de l’Assemblé nationale. Ce dimanche 9 juin, au soir du scrutin des élections européennes, Emmanuel Macron a annoncé la dissolution de l’Assemblé Nationale. Cette décision a entraîné l'arrêt immédiat de tous les travaux en cours au Palais Bourbon.  

+

euthanasie