Un soutien pour la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre

Publié le 07 Jan 2023
soutien

C’est avec peine que la Fraternité sacerdotale Saint-Pierre a appris le 31 décembre 2022 le décès du Pape émérite Benoît XVI, qui fut à plusieurs reprises un soutien providentiel pour notre communauté.

Alors cardinal préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la foi, il joua un rôle déterminant dans la fondation de la Fraternité et vint même visiter son séminaire de Wigratzbad pour la Semaine sainte en 1990.

Après son élection sur le trône de Pierre, les contacts se poursuivirent, notamment avec l’audience privée qu’il accorda à ses fondateurs ainsi qu’au supérieur général le 6 juillet 2009 : ce fut alors pour nous l’occasion de le remercier pour le motu proprio Summorum Pontificum.

Il y a quelques mois encore, depuis sa retraite au monastère Mater Ecclesiæ du Vatican, il avait adressé une lettre privée d’encouragement au supérieur de la Fraternité Saint-Pierre suite au motu proprio Traditionis Custodes.

Les prêtres de la Fraternité, unis aux fidèles qui lui sont proches, ont à cœur de prier pour le repos de son âme. Des messes de requiem avec absoute seront ainsi célébrées dans les apostolats confiés à la Fraternité afin de « prier Dieu que par le Sacrifice offert pour l’âme de son serviteur, le Souverain Pontife Benoît XVI, et après l’avoir élevé en ce monde à la dignité pontificale, il ordonne qu’il soit admis dans le royaume céleste en compagnie de tous les saints » (secrète de la messe de requiem pour un souverain pontife).

 

Source : www.fssp.org

 

A lire également : Rétablir la Tradition

Communiqué de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre

Ce contenu pourrait vous intéresser

ChroniquesEgliseLiturgie

La Pause liturgique : Sanctus 5, Messe Magnæ Deus potentiæ (Mémoires des Saints)

Ce Sanctus du 4e mode a quelque chose de mystique et de majestueux, dans sa simplicité. Il alterne heureusement les formules neumatiques et les passages syllabiques, les progressions par degrés conjoints et les intervalles de tierce, de quarte ou même de quinte, les élans vers l’aigu et les détentes vers le grave. Ce Sanctus a la particularité de n’être représenté que par une seule source manuscrite, allemande, datée de la toute fin du XIIe siècle.

+

sanctus
A la uneEgliseLiturgie

Confirmation : La chrismation chez les Orientaux (3/3)

Dossier : « Quelle place faut-il donner à la confirmation ? » 3/3 | Le sacrement de confirmation est conféré d’une façon bien différente dans les rites orientaux où il est n’est pas séparé du baptême. La cérémonie, proche de ce qui se faisait en Occident aux premiers siècles, revêt donc une forme spécifique et est accompagnée de prières faisant abondamment référence au baptême du Christ.

+

chrismation confirmation
A la uneEgliseMagistère

Valeur et âge de la confirmation, des pratiques à mettre en question (1/3)

Dossier « Quelle place faut-il donner à la confirmation ? » 1/3 | Auteur de "La Confirmation à sa juste place" (Artège), l’abbé François Dedieu estime qu’il est nécessaire de revenir à la pratique ancienne de conférer ce sacrement avant la première communion. Il détaille ici les raisons et les objectifs de cette pratique, déjà mise en œuvre dans sa paroisse. Entretien avec l’abbé François Dedieu, curé de la paroisse Saint-Urbain-Sainte-Marie (La Garenne-Colombes). 

+

La confirmation à sa juste place