Vers le Noël anonyme ?

Publié le 16 Déc 2011
Vers le Noël anonyme ? L'Homme Nouveau

À l’approche de Noël les laïcistes patentés s’arment de leurs arrêtés et autres diktats pour interdire crèches, sapins et autres symboles trop reliés à la fête chrétienne. En va-t-on arriver à bannir le mot même de Noël et toute référence à la venue de Jésus-Christ sur terre ?

La Libre Pensée s’en est pris récemment à un guide culturel édité par la ville de Carpentras, car, à la rubrique des « Noëls insolites », était annoncée l’élection du petit saint Jean. Pour s’inscrire, la Maintenance provençale (émanation de la Ruche carpentrassienne) qui organise cette première élection précisait que l’enfant, âgé de 3 à 5 ans, « doit être né à Carpentras, doit être baptisé de religion catholique, issu d’une famille française, avoir au moins un de ses parents carpentrassien depuis dix ans ».

Si l’on fut gêné en mairie, le président de l’association la Ruche (créée pour faire vivre et pérenniser les traditions comtadines) assuma sa position : « Nous avons relancé les feux de la saint Jean, il y a dix ans. Cette année nous avions envie de faire plus. L’idée est de remémorer l’histoire de Jean-Baptiste. En élisant un petit enfant, on le symbolise en chair et en os. » Pourquoi ces critères ? « Précisément parce qu’il s’agit d’une tradition catholique, que l’enfant devient protecteur de la ville pendant un an, et qu’il semblait qu’on ne pouvait choisir un enfant venu d’ailleurs. »

Avec Noël reviennent ainsi chaque année les diktats laïcistes pour interdire crèche, voire même sapin, dans telle entreprise, telle école, ou telle municipalité. Une paroisse de Paris s’est presque vu refuser cette année la permission d’installer une crèche sur le marché de Noël des Champs-Élysées pour motif de « connotation religieuse trop prononcée » avec ris­que de « trouble à l’ordre public » ! Après maintes négociations, le projet a finalement été accepté sous condition par le maire de Paris (lequel n’avait pas hésité à organiser une soirée du ramadan à l’Hôtel de Ville !).

C’est en octobre 2008, que le conseil municipal de Montiers dans l’Oise avait, lui, décidé d’installer une crèche sur la place du village. Mais la décision des élus de ce bourg de 450 habitants avait été contestée par l’ancien maire de la commune… Au nom de loi de 1905 et du principe de laïcité,

le tribunal

administratif d’Amiens lui a donné raison (en novembre 2010) en annulant la délibération du conseil municipal d’octobre 2008. L’ancien maire de Moutiers avait donc décidé de demander au préfet de l’Oise de rendre exécutoire la décision du tribunal administratif d’Amiens…

Pour lire la suite de cette analyse, vous pouvez soit nous commander le numéro (à L’Homme Nouveau, 10 rue Rosenwald, 75015 Paris. Tél. : 01 53 68 99 77, au prix de 4 euros), soit le commander directement sur ce site en cliquant sur le lien ci-dessous.

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneSociétéLectures

Juan Branco ou la préparation du coup d’État

L’avocat Juan Branco monopolise l’actualité entre ses prises de position radicales et ses mésaventures dignes d’un « people » : affaire de mœurs, démêlés judiciaires, rivalité entre lui et le nouveau Premier ministre, Gabriel Attal. Un traitement médiatique de ce type mérite sans doute qu’on s’attarde sur le personnage. À 34 ans, Branco possède un parcours étonnant. Son dernier livre, Coup d’État, manuel insurrectionnel, paru en 2023, apporte un éclairage intéressant sur sa pensée.

+

juan branco
SociétéDoctrine socialeLettre Reconstruire

L’Église face au nazisme et au fascisme (II)

Lettre n°33 de Reconstruire - Parmi les tentations totalitaires, le fascisme vient historiquement avant le nazisme et n’a pas exactement connu les mêmes dérives odieuses. Pour autant, il s’insère bien dans une conception non chrétienne de l’homme et de l’État, qui doit tout à la modernité. Cette synthèse du professeur argentin Carlos Sacheri (1933-1974) est extraite de son livre (non publié en français) El Orden natural (1975).

+

fascisme mussolini
Société

Le Rocher, une antidote à la fracture sociale

Initiative chrétienne | Les émeutes violentes de l’été dernier ont tiré une fois de plus la sonnette d’alarme sur l’état de certains quartiers en France. Association qui se consacre à tisser des liens avec les habitants des « banlieues », Le Rocher fait vivre des familles, des étudiants ou des retraités à leur contact. Pierre Thomas, responsable d’Antennes à Roubaix (Nord), explique les objectifs de l’association. 

+

le rocher banlieue cité
Société

40 Jours pour la Vie, une initiative pour le Carême

Du 14 février au 24 mars 2024, durant le Carême, aura lieu la campagne internationale « 40 Days for Life », « 40 Jours pour la Vie ». Pour la première année, une campagne locale se tiendra en France, à Paris, face à la clinique de Port-Royal (14e arr.).

+

40 jours pour la vie