Le Village Saint-Joseph : un projet au service de la dignité humaine

Publié le 17 Nov 2022
saint joseph

«Avec l’aide de la Sainte Famille, nous redonnons de la dignité et de la valeur aux hommes et aux femmes dans leur travail. Il n’y aura pas d’autre vainqueur que Dieu. » Tel est le témoignage de Nicolas. Accueilli il y a quelques années au Village Saint-Joseph, il en est désormais l’un des organisateurs. Né en 1998 d’une initiative privée, le Village Saint-Joseph se donne comme ligne de conduite d’«accueillir chacun comme un être infiniment précieux», dans le but de redonner du sens à la vie des personnes en difficulté. À l’origine, un constat simple : l’importance de la famille, cellule de base de la société. Elle est présentée par les responsables du Village comme une « Église domestique », un lieu privilégié de partage et de guérison. Constituer des foyers chrétiens, donner une famille aux plus démunis, tel est donc le projet du Village Saint-Joseph. Son développement depuis près de 25 ans témoigne de son succès et de sa nécessité : après l’ouverture d’une première maison d’accueil à Plounévez-Quintin, dans les Côtes d’Armor, d’autres maisons ont vu le jour dans le reste de la France. Des projets sont en cours à La Roche-du-Theil (35), Écuelles (77) et Saint-Martin-Boulogne (62). Une association loi 1901 a été créée en 2001 pour soutenir cet effort et lui donner une plus grande ampleur, notamment par l’intermédiaire de dons. Il n’est sans doute pas nécessaire, en effet, de signaler qu’une telle association ne bénéficie pas de subventions publiques. Dans chacune de ces maisons, des couples chrétiens accueillent des personnes de conditions diverses, catholiques ou non, mais qui s’engagent cependant à respecter la vie chrétienne qui y est pratiquée. Personnes en situation d’addiction, sans ressources ou domicile, à la vie chaotique entraînant une fragilité affective ou psychique, personnes en situation de handicap, ou simplement ayant perdu le sens de la vie, toutes sont les bienvenues. L’aide matérielle est une dimension importante du Village Saint-Joseph. Mais l’essentiel réside en réalité dans un accompagnement personnel pour la reconstruction de chacun, afin d’aider les personnes à reprendre confiance, notamment à travers l’apprentissage du service et de la responsabilité. Trois piliers sont ainsi mis en avant : la vie spirituelle, favorisant l’intériorité, la vie fraternelle, pour restructurer chacun au sein d’une vie sociale, et les activités, sur un mode participatif, afin de mettre en valeur la dignité humaine et le sens du travail. Tels sont les principes…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Anne Figueras

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneSociété

La destruction progressive de l’instruction en famille (IEF)

La récente annonce d'une nouvelle requête devant la Cour européenne des droits de l'homme, mettant en cause le refus injustifié de l'Éducation nationale d'autoriser l'instruction en famille pour une fillette de 3 ans, met en exergue les enjeux politiques et économiques de l'IEF, surtout à l'approche des élections législatives. 

+

write 8487618 1280 toussaint
A la uneEgliseSociété

Les catholiques et le sport (1/3) | Un dominicain très moderne : le père Didon et les Jeux olympiques

Dossier « Les catholiques et le sport : des patronages aux Jeux olympiques » 1/3 | Entretien | Au moment où vont s’ouvrir les Jeux olympiques de 2024 à Paris, l’historien Yvon Tranvouez publie un ouvrage sur le père Henri Didon, inspirateur de la devise des Jeux et proche du baron de Coubertin. La vie du dominicain est passionnante à plus d’un titre, reflétant les tensions du catholicisme français à son époque et la pénétration de nombre de valeurs modernes dans un milieu antirépublicain.

+

jeux olympique Didon
SociétéSpiritualité

« Joëlettes chantantes » : des joies à partager au-delà du handicap

Entretien | Inspirée par les « routes chantantes » déjà expérimentées pour des personnes valides, une association nouvellement créée a décidé de faire profiter des personnes handicapées de ces séjours mêlant sport, spiritualité et activités musicales pour des jeunes. Une idée audacieuse dont les difficultés n’ont pas arrêté les réalisateurs, grâce entre autres à des véhicules adaptés, les joëlettes.

+

joëlette chantante