3e jour d’Assemblée plénière : “l’Affaire Santier” au cœur des préoccupations

Publié le 05 Nov 2022

assemblée plénière des évêques

Pour ce troisième jour d’Assemblée plénière des évêques, le Père Hugues de Woillemont (porte-parole de la CEF) a tenu un point presse afin de rendre compte de l’avancement des travaux. Il n’a cependant pas révélé les différentes mesures votées suite à « l’Affaire Santier », qui ne seront annoncées qu’à la clôture de cette rencontre, le mardi 8 novembre. 

Les experts entendus hier après-midi sont intervenus suite à la demande des évêques en raison de “l’Affaire Santier”. Mgr de Moulins-Beaufort, président de la CEF, avait sollicité le Saint-Siège pour qu’intervienne un représentant de la Congrégation pour la doctrine de la foi. Le père Danto, doyen de la Faculté de Droit canonique de l’Institut Catholique de Paris est venu quant à lui rappeler le cadre du droit canon et Me Delvolvé, avocat pénaliste, celui du droit civil.  

Des visites à Rome seront organisées à partir de février prochain jusqu’à l’été prochain pour que les évêques puissent rencontrer la Congrégation pour la doctrine de la foi, la Congrégation pour le clergé mais aussi la Commission pontificale de protection des mineurs. Tous les évêques sont invités à s’inscrire par groupe pour organiser ces temps de réflexion durant tout le printemps prochain, afin de revoir leurs pratiques et s’entendre sur les différentes procédures.  

Pas de réponse sur la responsabilité des évêques

Pour le moment, aucune communication n’a été faite sur la responsabilité des représentants ecclésiastiques qui ont caché les sanctions concernant Mgr Michel Santier. Le Père de Woillemont a rappelé que l’archevêque est le premier à être informé dans ce type de situation, mais n’a pas révélé si Mgr de Moulins-Beaufort avait été informé de l’affaire. Lorsqu’il est demandé si des démissions sont prévues, la seule réponse obtenue du porte-parole reste pour le moment : “Les évêques sont au travail”.  

Les différents scandales semblent éclipser les autres axes prévus à l’origine par la Conférence des évêques de France, comme par exemple la restructuration de leurs instances. Il a été en effet signalé que de nouvelles victimes de l’ancien évêque de Créteil s’étaient manifestées suite à l’appel à témoins et qu’une enquête avait donc été ouverte. Le 2 novembre, le diocèse de Bayeux a également déclaré que Mgr Jacques Habert avait démis de ses fonctions son vicaire général suite à des comportements « contraires à ses engagements ecclésiastiques » et le père Laurent Lair serait actuellement visé par une enquête canonique.  

Traditionis Custodes à l’étude dimanche matin

En raison de l’actualité, le temps consacré à la discussion sur le motu proprio “Traditionis Custodes” a été décalé au dimanche matin. Le père de Woillemont a précisé “que les évêques discuteront de la place des communautés traditionalistes dans les diocèses : avec un certain nombre de questions qui se posent sur l’unité de la communion de ces communautés avec les diocèses, sur les questions liturgiques de rituel à utiliser pour les sacrements mais aussi sur les catéchèses qui sont déployées dans ces communautés.” 

Maitena Urbistondoy

Maitena Urbistondoy

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureEglise de France

Mgr Chappoulie, évêque d’Angers

Carte blanche d'Yves Chiron | La nouvelle biographie Mgr Chappoulie, de Vichy à l’épiscopat d’Angers écrite par l'abbé Serge-Daniel Ekani est parue fin 2023 aux éditions de L'Harmattan. Elle décrit la vie de celui qui fut le lien entre l'Église et l'État français entre 1940 et 1944, et qui œuvra longtemps dans les organismes missionnaires.

+

Mgr Chappoulie
A la uneEgliseSpiritualité

Lourdes : se plonger dans l’eau vivifiante

Les piscines de Lourdes, dont l'accès avait été interdit au temps du COVID, vont enfin ré-ouvrir, après que les autorités du sanctuaire en ont profité pour en rénover l'accès et l'utilisation. Voilà qui offre l'occasion d'inviter les pèlerins à entrer dans une riche symbolique qui s'inscrit dans la révélation biblique et le quotidien de la vie chrétienne.

+

lourdes eau
SociétéEglise de France

Pandémie : un avant-goût de la restriction des libertés fondamentales ?

Entretien | Le colloque « Pandémie, Droit et Cultes » s’est tenu à Paris en mars 2022. Ses actes rappellent qu’entre 2020 et 2022, les prérogatives de l’État ont été augmentées de manière extraordinaire au détriment des libertés essentielles, dans un renversement complet de la hiérarchie des biens. Une situation dangereuse qui pourrait bien se reproduire sous des prétextes variés. Entretien avec Guillaume Drago, co-organisateur du colloque et professeur de droit public à l’université de Paris-Panthéon-Assas.

+

pandémie liberté de culte
ChroniquesEgliseLiturgie

Célébrations pascales

L'esprit de la liturgie | Au commencement de ce temps pascal, l’Église célèbre la Résurrection de son Seigneur huit jours durant : c’est l’octave de Pâques. Les jours consacrés à la commémoration de la Résurrection sont remplis de coutumes et de célébrations, passées et actuelles, évoquant la blancheur des âmes des baptisé, le lait et le miel de la Terre promise, la foi de Thomas et, depuis l’an 2000, la miséricorde du Seigneur envers les pécheurs.

+

célébrations pascales thomas