Aux lecteurs et amis de L’Homme Nouveau (n°2)

Publié le 01 Avr 2020
Aux lecteurs et amis de L'Homme Nouveau (n°2) L'Homme Nouveau

Chers lecteurs et amis de L’Homme Nouveau

Dans les circonstances actuelles, nous pensons et nous prions très particulièrement pour vos familles et vos amis, mesurant combien la peine de la séparation peut toucher certains d’entre nous. Nous pensons et nous prions aussi pour l’Église et ses pasteurs confrontés à une situation qui semble inédite. Et, comment oublier aussi notre pays, qui, la crise terminée, aura besoin de se relever et de prendre enfin le chemin du bien commun. Il est bien évidemment nécessaire que nous y contribuions.

Adieu André Clément

L’Homme Nouveau a perdu l’un de ses proches amis en la personne du doyen André Clément, cofondateur de l’Institut de philosophie comparée (IPC) et frère de Marcel Clément qui fut longtemps à la tête de notre journal. André Clément aura contribué, dans la fidélité à l’Église, à Aristote et à saint Thomas d’Aquin, a formé des générations d’étudiants soucieux de servir à leur tour la vérité. L’Homme Nouveau a pu directement bénéficier de cet apport et nous avons édité le dernier livre d’André Clément, consacré à son frère Marcel Clément. Nous lui avons rendu hommage sur notre site et le prochain numéro de L’Homme Nouveau publiera un bel article de Jean-Baptiste Echivard qui fut son premier assistant à l’IPC.

Nos livres disponibles en version numérique

Pour remédier aux difficultés de La Poste, nous mettons actuellement nos livres à disposition en format numérique (ePub) pour une lecture sur tablette, liseuse et ordinateur. À terme, l’ensemble des titres seront téléchargeables, mais, d’ores et déjà, plusieurs ouvrages peuvent être ainsi acquis. N’hésitez pas à suivre quotidiennement notre boutique pour découvrir de nouveaux titres.

Vous avez au moins trois raisons de télécharger nos livres :

–      vous pouvez occuper votre temps de confinement avec de bonnes lectures et ainsi vous décontaminer intellectuellement et spirituellement en sortant du confinement politique et moral ;

–      vous achetez des livres à disposition à vie avec 30 % de réduction sur la version imprimée ;

–      enfin, en ce temps économiquement difficile pour L’Homme Nouveau, vous nous aidez très concrètement à passer cette étape difficile pour être à nouveau présent demain quand la situation s’améliorera.

Notre équipe continue de travailler d’arrache-pied pour vous satisfaire.

N’oublier pas notre site Internet

Chaque jour, notre site Internet est mis à jour, avec de nouveaux articles. Des rubriques ont été créées. Chaque matin, vous pouvez retrouver à partir de 9 h 00 précise une Revue de presse (Au quotidien-Revue de presse du confinement). À votre disposition également, « Ma bibliothèque de reclus », en texte ou en téléchargeant l’audio de la présentation d’un livre. D’autres projets sont en préparation. Tenez-vous au courant en cliquant chaque jour sur l’adresse de notre site.

Et le magazine ?

Devant la difficulté d’impression et d’acheminemeemnt, il est toujours disponible en téléchargement (pdf) ou en lecture sur Calaméo. Vous n’avez pas reçu le dernier numéro (1708) ? N’hésitez pas à le demander auprès de (abonnement@hommenouveau.fr). Cette adresse courriel vous fournira également le lien pour aller vers Calaméo. Profitant des possibilités qu’offre la version Pdf, votre prochain numéro aura quelques pages en plus, petit cadeau pour vous montrer que l’on ne vous oublie pas dans les difficultés actuelles.

Demain ?

Comme vous le savez, demain se prépare aujourd’hui. C’est vrai pour l’avenir de l’Église et de notre pays, mais aussi pour L’Homme Nouveau. Pour traverser le tunnel actuel, nous avons besoin de votre soutien spirituel et de votre aide matérielle. Celle-ci peut se concrétiser par un don, même modique (les petits ruisseaux font les grandes rivières), à transmettre au « Fonds de dotation de L’Homme Nouveau », au mieux par virement bancaire (IBAN : FR76 3006 6108 4500 0202 1930 139 ; BIC : CMCIFRPP), ou par carte bancaire (en allant sur le site Helloasso). Merci de ne pas envoyer de chèque que nous ne pouvons pas recevoir faute de distribution postale. Merci surtout à tous ceux qui ont déjà versé leur aide. Qu’ils en soient vivement remerciés. Rappelons à ce sujet que ces dons ouvrent droit à reçu fiscal.

Au terme de cette lettre, nous ne saurions oublier la période spirituelle dans laquelle nous sommes. Malgré les épreuves traversées, nous vous souhaitons une belle montée vers Pâques, dans la certitude de la Résurrection de Celui qui était, qui est et qui sera.

En communion d’espérance

L’équipe de L’Homme Nouveau

Ce contenu pourrait vous intéresser

ÉditorialCarême

Notre quinzaine : La gratuité ou l’amour à l’état pur

Edito du Père Danziec | La correspondance de dates entre la Saint-Valentin le 14 février et le mercredi des Cendres permet de lever le voile sur l’un des défis majeurs de notre époque. Disons-le sans détours : notre monde crève de dureté, de froideur, d’inclémence et d’impiété. Nos contemporains suffoquent chaque jour un peu plus de manque d’amour. Et pourquoi donc ? Parce qu’il réside au fond du cœur de l’homme un immense besoin d’amour. Parce qu’à l’image de Dieu, d’un Dieu qui est amour, l’homme est constitutivement fait pour l’amour.

+

carême amour gratuité
ÉditorialBioéthiqueDoctrine socialeLettre ReconstruireMagistère

Face à l’avortement et à l’euthanasie

Lettre Reconstruire n°33 - Edito | Le thème de la constitutionnalisation de l’avortement en France et le projet de légalisation de l’euthanasie ont réactivé de manière frappante la question de la légitimité d’un État institutionnalisant ces formes de meurtres. Dans son encyclique Evangelium Vitae (25 mars 1995), le pape Jean-Paul II avait abordé ces deux thèmes en les liant justement à la moralité des lois édictées et à leur légitimité. Comme éditorial, nous proposons plusieurs extraits de cette encyclique, hélas toujours d’actualité. 

+

avortement
ÉditorialSociété

Notre quinzaine : La beauté sauvera nos âmes

Dans le monde actuel, il peut sembler normal de désespérer. Mais c'est justement dans ces moments d'affaiblissement, que la beauté doit pouvoir nous redonner espoir, et sauver nos âmes. Oui, offrir de la beauté autour de nous, devenir ses artisans devient de plus en plus impératif pour tenter de guérir ce monde assoiffé de transcendance.

+

beauté