Aux lecteurs et amis de L’Homme Nouveau (n°2)

Publié le 01 Avr 2020
Aux lecteurs et amis de L'Homme Nouveau (n°2) L'Homme Nouveau

Chers lecteurs et amis de L’Homme Nouveau

Dans les circonstances actuelles, nous pensons et nous prions très particulièrement pour vos familles et vos amis, mesurant combien la peine de la séparation peut toucher certains d’entre nous. Nous pensons et nous prions aussi pour l’Église et ses pasteurs confrontés à une situation qui semble inédite. Et, comment oublier aussi notre pays, qui, la crise terminée, aura besoin de se relever et de prendre enfin le chemin du bien commun. Il est bien évidemment nécessaire que nous y contribuions.

Adieu André Clément

L’Homme Nouveau a perdu l’un de ses proches amis en la personne du doyen André Clément, cofondateur de l’Institut de philosophie comparée (IPC) et frère de Marcel Clément qui fut longtemps à la tête de notre journal. André Clément aura contribué, dans la fidélité à l’Église, à Aristote et à saint Thomas d’Aquin, a formé des générations d’étudiants soucieux de servir à leur tour la vérité. L’Homme Nouveau a pu directement bénéficier de cet apport et nous avons édité le dernier livre d’André Clément, consacré à son frère Marcel Clément. Nous lui avons rendu hommage sur notre site et le prochain numéro de L’Homme Nouveau publiera un bel article de Jean-Baptiste Echivard qui fut son premier assistant à l’IPC.

Nos livres disponibles en version numérique

Pour remédier aux difficultés de La Poste, nous mettons actuellement nos livres à disposition en format numérique (ePub) pour une lecture sur tablette, liseuse et ordinateur. À terme, l’ensemble des titres seront téléchargeables, mais, d’ores et déjà, plusieurs ouvrages peuvent être ainsi acquis. N’hésitez pas à suivre quotidiennement notre boutique pour découvrir de nouveaux titres.

Vous avez au moins trois raisons de télécharger nos livres :

–      vous pouvez occuper votre temps de confinement avec de bonnes lectures et ainsi vous décontaminer intellectuellement et spirituellement en sortant du confinement politique et moral ;

–      vous achetez des livres à disposition à vie avec 30 % de réduction sur la version imprimée ;

–      enfin, en ce temps économiquement difficile pour L’Homme Nouveau, vous nous aidez très concrètement à passer cette étape difficile pour être à nouveau présent demain quand la situation s’améliorera.

Notre équipe continue de travailler d’arrache-pied pour vous satisfaire.

N’oublier pas notre site Internet

Chaque jour, notre site Internet est mis à jour, avec de nouveaux articles. Des rubriques ont été créées. Chaque matin, vous pouvez retrouver à partir de 9 h 00 précise une Revue de presse (Au quotidien-Revue de presse du confinement). À votre disposition également, « Ma bibliothèque de reclus », en texte ou en téléchargeant l’audio de la présentation d’un livre. D’autres projets sont en préparation. Tenez-vous au courant en cliquant chaque jour sur l’adresse de notre site.

Et le magazine ?

Devant la difficulté d’impression et d’acheminemeemnt, il est toujours disponible en téléchargement (pdf) ou en lecture sur Calaméo. Vous n’avez pas reçu le dernier numéro (1708) ? N’hésitez pas à le demander auprès de (abonnement@hommenouveau.fr). Cette adresse courriel vous fournira également le lien pour aller vers Calaméo. Profitant des possibilités qu’offre la version Pdf, votre prochain numéro aura quelques pages en plus, petit cadeau pour vous montrer que l’on ne vous oublie pas dans les difficultés actuelles.

Demain ?

Comme vous le savez, demain se prépare aujourd’hui. C’est vrai pour l’avenir de l’Église et de notre pays, mais aussi pour L’Homme Nouveau. Pour traverser le tunnel actuel, nous avons besoin de votre soutien spirituel et de votre aide matérielle. Celle-ci peut se concrétiser par un don, même modique (les petits ruisseaux font les grandes rivières), à transmettre au « Fonds de dotation de L’Homme Nouveau », au mieux par virement bancaire (IBAN : FR76 3006 6108 4500 0202 1930 139 ; BIC : CMCIFRPP), ou par carte bancaire (en allant sur le site Helloasso). Merci de ne pas envoyer de chèque que nous ne pouvons pas recevoir faute de distribution postale. Merci surtout à tous ceux qui ont déjà versé leur aide. Qu’ils en soient vivement remerciés. Rappelons à ce sujet que ces dons ouvrent droit à reçu fiscal.

Au terme de cette lettre, nous ne saurions oublier la période spirituelle dans laquelle nous sommes. Malgré les épreuves traversées, nous vous souhaitons une belle montée vers Pâques, dans la certitude de la Résurrection de Celui qui était, qui est et qui sera.

En communion d’espérance

L’équipe de L’Homme Nouveau

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneÉditorialLiturgie

Notre quinzaine : Rester, non pas dans le coup, mais dans le cœur !

Édito du Père Danziec | Tel est le principe du cycle, une continuation, sans arrêt et circulaire, dont le centre est Dieu. En ce mois de juin, comme l’an passé, et l’année qui lui était précédente, et les autres encore qui leur étaient antérieures, et ce depuis des siècles, l’Église militante de la terre invite une nouvelle fois les fidèles à se tourner vers le Sacré Cœur de Jésus. Un cœur source de vie pour nos âmes en manque de palpitations.

+

sacré cœur
Éditorial

Notre quinzaine : « Mon vieux, je suis un homme nouveau »…

Édito de Philippe Maxence | Cette année encore, le pèlerinage de Notre-Dame de chrétienté qui s’est déroulé à la Pentecôte a rencontré un véritable succès avec plus de 18 000 pèlerins inscrits. Des jeunes, beaucoup de jeunes mais aussi des familles réunissant les parents et les enfants, voire parfois les grands-parents. À son ami Joseph Lotte, Péguy avait déclaré : « Mon vieux, je suis un homme nouveau. J’ai tant souffert et tant prié, tu ne peux pas savoir. (…) J’ai fait un pèlerinage à Chartres, 144 kilomètres en trois jours... » Au XXe siècle, Péguy représente la réalisation de la parole évangélique : « Si le grain de blé ne tombe en terre et ne meurt, il reste seul, mais s’il meurt, il porte beaucoup de fruits » (Jn, 12, 24). 

+

homme nouveau Chartres
ÉditorialEglise de France

Notre quinzaine : Catholiques, un point c’est tout !

Édito du Père Danziec | Ils viennent de partout mais ils ne vont pas nulle part. Ils marchent ensemble, dans la même direction. Leur rayonnement subjugue et l’organisation qui les entoure impressionne. Ils sont de tous les âges et de toutes les conditions. Ils s’agenouillent ensemble et partagent le même Credo. Ils sont pèlerins de Chartres, marcheurs de Dieu et témoins de chrétienté. Ils sont catholiques. Tout simplement catholiques. Non des catholiques à part mais des catholiques à part entière, aspirant bonnement à le devenir toujours plus intégralement, la grâce de Dieu aidant.

+

catholiques Chartres
ÉditorialChrétiens dans le monde

Le Vietnam catholique après Diên Biên Phu (2/3) : Une réappropriation progressive du clergé vietnamien

Dossier « Le Vietnam catholique après Diên Biên Phu » 2/3 | Comment les soubresauts de la décolonisation ont-ils affecté l’Église du Vietnam ? Désireuse de maintenir une distinction essentielle entre colonisation et mission et de faire émerger de véritables communautés catholiques locales, Rome avait en fait pris soin très tôt de former et d’émanciper un clergé indigène pour remplacer les missionnaires occidentaux.

+

vietnam clergé
Éditorial

Notre quinzaine : Vertu de piété ou nostalgie ? 

On a beaucoup reproché à nos compatriotes de se complaire dans la commémoration des défaites de la France. Dans le souvenir de Diên Biên Phu, il ne s’agit pas tant d’entretenir aujourd’hui la nostalgie d’une époque révolue que de se placer dans la perspective de la vertu de piété naturelle dont on rappellera ici en passant qu’elle est annexe à la vertu de justice et qu’elle nous permet de rendre imparfaitement ce que nous devons à nos parents et à notre pays. Le devoir de piété relève des premiers principes de la loi naturelle et trouve une expression synthétisée dans le quatrième commandement du Décalogue.

+

Diên Biên Phu piété naturelle
ÉditorialDoctrine socialeLettre Reconstruire

Subsidiarité et bien commun

Édito de la Lettre Reconstruire n°35 | Ce nouveau numéro de Reconstruire continue, à travers la rubrique « Questions de principe », à aborder l’enseignement pontifical à propos de la subsidiarité. Formulé scientifiquement par Pie XI, mais déjà présent chez Léon XIII, le principe de subsidiarité n’a cessé de prendre une place grandissante dans le corpus social catholique. Au point, comme nous le soulignons dans ce même numéro, d’être introduit indirectement dans le nouveau Code de droit canonique (1983) et donc dans la vie de l’Église elle-même.

+

subsidiarité bien commun