Communautés : oasis ou citadelles ?

Publié le 21 Mai 2024
communauté oasis

Une oasis est un point d’eau dans le désert, qui permet de survivre. Au sens figuré, c’est un lieu de ressourcement, un havre de paix dans un milieu hostile.

Tendance de fond ces dernières années, la société paraissant malade ou repoussante à beaucoup, le communautarisme de tout poil prospère. La parution d’un ouvrage de l’abbé Raffray, qui se veut une réponse aux inquiétudes contemporaines, est l’occasion de faire le point sur ce qui pourrait sembler bien tentant à des chrétiens dégoûtés par le monde dans lequel ils vivent et soucieux de se rassembler pour se garder des maladies de l’âme qu’il véhicule.

  Le sujet du communautarisme est un vrai serpent de mer qui resurgit régulièrement dans l’univers catholique. L’ouvrage récent de l’abbé Matthieu Raffray, Le Plus Grand des Combats(1) nous en apporte une illustration, principalement à travers un chapitre intitulé « Bâtir des citadelles ». Puisqu’il s’agit d’un entretien, c’est le fait que la question soit posée qui attire l’attention car, de manière générale, l’homme d’Église reprend la pensée politique la plus classique, en affirmant, par exemple, que le chaos est la pire des choses et qu’il ne faut en aucun cas le souhaiter. Il rappelle également fort à propos que le « catholique authentique ne doit pas s’imaginer un destin d’Amish, il ne s’agit pas de fuir le monde en pensant être de la sorte préservé de la décadence » (2). De longs développements concernent la famille, première communauté naturelle. Cependant, le vocabulaire employé peut, selon nous, ouvrir la voie à une interprétation quelque peu différente de la pensée classique, surtout lorsque l’auteur considère que « citadelles ou oasis » désignent de manière identique des lieux de repos.   

Le sens des mots

Les mots étant des signifiants précis, il est bon de s’interroger sur la manière dont ils sont intériorisés par les destinataires. Une oasis est un point d’eau dans le désert, qui permet de survivre. Au sens figuré, c’est un lieu de ressourcement, un havre de paix dans un milieu hostile. Une citadelle est une forteresse dotée de remparts, souvent un lieu de commandement. Différence notoire ; l’oasis est ouverte, la citadelle est fermée. Le simple énoncé du terme détermine la conception des communautés désignées par ce mot. Il est donc important de savoir desquels il s’agit. L’homme étant naturellement un animal politique et pas uniquement « social » (zoon politicon dit Aristote), il vit nécessairement dans des communautés, à commencer par la famille, jusqu’à la plus importante d’entre elles, la cité, société parfaite (3), supérieure aux familles. Membre de l’autre société parfaite qu’est…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Joël Hautebert

Ce contenu pourrait vous intéresser

Eglise

Mobilisation à Quimper : les fidèles attendent que la porte de l’évêque s’ouvre

Ce dimanche 16 juin, 350 catholiques fidèles au rite tridentin ont manifesté dans les rues de Quimper. Arborant des drapeaux bretons, des bannières, et entonnant des cantiques traditionnels accompagnés de sonneurs, ils se sont rassemblés à 15 h sur le parvis de la cathédrale Saint-Corentin. Cette manifestation visait à protester contre les décisions de Monseigneur Dognin, évêque de Quimper et Léon, prises le 19 mai, qui affectent les fidèles du diocèse attachés à la liturgie traditionnelle, notamment l'expulsion des prêtres de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre. 

+

Capture decran 2024 06 17 153242 quimper
EglisePhilosophie

La vérité des paraboles ?

C'est logique ! de Bruno Couillaud | Nos politiques, journalistes et maîtres à penser du moment maîtrisent l’art de la communication, bien souvent pour répandre une idéologie ou travestir la vérité. Le Christ, lui, usait de courtes histoires, paraboles simples et tirées de la vie quotidienne pour que ses auditeurs se rapprochent du Royaume des Cieux. Mais pour quelles raisons ?

+

paraboles