Exposition : Hubert Robert (1733-1808)

Publié le 05 Avr 2016
Exposition : Hubert Robert (1733-1808) L'Homme Nouveau

Le peintre Hubert Robert né et mort à Paris, est à l’honneur au musée du Louvre. Une rétrospective de son œuvre y est présentée alors qu’aucune exposition monographique ne lui avait été consacrée depuis 1933.

Accueilli par deux portraits de cet artiste, l’un en peinture, très vivant d’Élisabeth Vigée Le Brun, l’autre en terre cuite de son ami, le sculpteur Augustin Pajou, on découvre l’univers très ordonné de ce grand travailleur fort habile. Les 140 œuvres montrées (dessins, peintures parfois monumentales, esquisses, ensembles décoratifs et mobilier) manifestent l’ampleur de son travail, très soigné, très maîtrisé dans la composition et l’utilisation de la lumière.

Après avoir étudié le dessin à Paris, il se rendit à Rome en 1754 dans la suite du comte de Stainville, ambassadeur de France. Il admire le peintre Giovanni Paolo Panini (1691-1765), dont il collectionna des œuvres s’inspirant de son travail sur la perspective, la composition et la représentation de ruines antiques. Il rencontre aussi Fragonard pendant ce séjour d’études, sa toile La Lingère en porte l’influence autant par le sujet que par la manière qui se veut spontanée mais n’a pas la rapidité de touche de son collègue. En 1765, revenu à Paris, il peint des ruines, sujet très à la mode en cette époque. Il dessine des jardins (Meudon et Rambouillet). En 1789, il expose au Salon une imposante Bastille dans les premiers jours de sa destruction sur un ciel chargé d’orages… En 1793, il est arrêté et passe plusieurs mois en prison où il peint sur des assiettes la vie des détenus.

Premier conservateur du futur musée du Louvre après 1795, il réalise deux œuvres montrant la grande Galerie, l’une dans sa transformation, l’autre en une vue imaginaire de ruine… toujours très inspiré par l’œuvre de Panini.

Paris, Musée du Louvre, Hall Napoléon, sous la pyramide, jusqu’au 30 mai 2016. Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9 h à 18 h. Nocturnes les mercredi et vendredi jusqu’à 21 h 45. Renseignements au 01 40 20 53 17.

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureDoctrine socialeLettre Reconstruire

La Bibliothèque politique et sociale | Aristote : éthique et politique

Reconstruire n°36 | Reconstruire propose une nouvelle rubrique intitulée « La Bibliothèque politique et sociale », pour remplacer les recensions de livre, avec comme premiers titres : l’Éthique à Nicomaque et Les Politiques d'Aristote dans l'édition de Garnier Flammarion. Il existe plusieurs traductions de ces deux ouvrages actuellement sur le marché. Nous recommandons pour notre part la traduction de l’Éthique à Nicomaque de Richard Bodéüs et celle des Politiques par Pierre Pellegrin. Outre le texte d’Aristote, leur intérêt principal réside dans leur exposition de la pensée d’Aristote et de sa compréhension.

+

égalité mythe aristote
A la uneCultureLectures

4 livres d’histoire pour son mois de juin

Recension adulte | Dans notre page culture, nous vous parlons de Pie VII, le pape qui défia Napoléon par Xavier Maréchaux, Jean-Marie Perrot, 12 décembre 1943, un crime communiste d'Yves Mervin, une Nouvelle histoire du Japon de Pierre-François Souyri et enfin une BD sur la bataille de Verdun. Paru dans le n°1808.

+

livre histoire
CultureLectures

Cap sur le Cœur de Jésus : Un joli conte pour se préparer à la Première Communion

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire. Les Petits Allongés de Berck est un joli roman d'Isabelle Davy sur le monde des enfants tuberculeux. Cap sur le Cœur de Jésus permet aux enfants de se préparer à la première communion en neuf chapitres. Le Pardon du Morbihan relate l'histoire d'Élisabeth, engagée comme intendante au manoir de Kervrech en 1915. Paru dans le n°1808.

+

roman jeunesse première communion
CultureLectures

Côté édition : Pénombres, Glanes et approches théologiques

Côté éditions | Malgré une carrière tôt brisée par la mort, Joseph Malègue est l’auteur de ce que certains considèrent comme le plus grand roman du XXe siècle mais d’un seul autre roman. Les éditions de L’Homme Nouveau rééditent un ensemble de quatre textes, parus en 1939 sous le titre Pénombres, dans lesquels l’écrivain manifeste son souci du salut.

+

Piemonte 337 scaled e1715867758849 pénombres
CultureLecturesThéologie

« La Croix de Jésus » de Louis Chardon, une leçon de tendresse divine

Culture | Le dominicain Louis Chardon, théologien et prédicateur du XVIIe siècle aujourd’hui bien oublié, est l’auteur de La Croix de Jésus dont Les Belles Lettres proposent ces temps-ci une réédition, avec une introduction de l’écrivain et philosophe Romain Debluë. Celui-ci éclaire pour nous le mariage de la théologie et de la mystique, de la souffrance et de l’amour chanté par le religieux. Entretien.

+

croix de jésus création