Exposition : Marc Chagall (1887-1985)

Publié le 04 Jan 2016
Exposition : Marc Chagall (1887-1985) L'Homme Nouveau

La couleur, la fantaisie sont des caractéristiques de l’œuvre si onirique de Marc Chagall. Les trois expositions qui le mettent à l’honneur, en sont un témoignage. Deux d’entre d’elles évoquent ses liens avec la musique et se partagent entre deux institutions : le musée de la musique-philharmonie de Paris et La Piscine, musée d’art et d’histoire André Diligent à Roubaix.

La troisième « Chagall : De la palette au métier » révèle au public un pan peu connu de son travail : les réalisations en tapisseries à partir de certaines de ses peintures, visibles au musée Eugène Leroy de Tourcoing. Œuvres monumentales réalisées en collaboration dans un premier temps avec la manufacture des Gobelins puis avec l’atelier de tissage d’Yvette Cauquil-Prince, elles reflètent la diversité de son travail.

La musique tient une place considérable dans la création de Marc Chagall. À Paris, ce sont des décors de ballets et d’opéras ainsi que des costumes qui sont dévoilés, est aussi rappelé son magnifique travail pour l’Opéra Garnier, commandé par André Malraux.

À Roubaix, suivant un parcours chronologique, on découvre combien la musique habite sa peinture dès ses débuts. Il y a, bien sûr, les représentations d’instruments (violon, violoncelle, flûte, tambourin etc.), mais aussi des personnages dansant ou chantant. La Chute de l’ange, dont le corps rouge, renversé, déchire la nuit obscure, porte le rythme du temps, symbolisé par une horloge. Au-dessus des toits, au centre, un violon bleu clair, délivre des notes silencieuses par son archet sans musicien… Sont aussi présentés des esquisses et des essais pour des vitraux de l’artiste qui disait : « Il faut faire chanter le dessin par la couleur, il faut faire comme Debussy ».

 « Marc Chagall : Les Sources de la musique », La Piscine, 23, rue de l’Espérance, 59100 Roubaix. Tél. : 03 20 69 23 60. Jusqu’au 31 janvier. Du mardi au jeudi, de 11 h à 18 h, le vendredi, de 11 h à 20 h, le samedi et le dimanche, de 13 h à 18 h. Fermeture le lundi.
« Marc Chagalll : Le Triomphe de la musique », Musée de la musique – Philharmonie, 221, avenue Jean Jaurès, 75019 Paris. Jusqu’au 31 janvier. Tél. : 01 44 84 44 84. Du mardi au jeudi : de 12 h à 18 h, le vendredi, de 12 h à 22 h, le samedi et le dimanche de 10 h à 20 h. Fermé le lundi.
« Chagall : De la palette au métier », Musée Eugène Leroy, 2, rue Paul Doumer, 59200 Tourcoing. Tél. : 03 20 28 91 60. Jusqu’au 31 janvier. Ouvert tous les jours de 13 h à 18 h. sauf mardis et jours fériés.

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureEglise

Les mémoires du cardinal Consalvi

Carte Blanche d'Yves Chiron | Le cardinal Consalvi, secrétaire d'État du Saint-Siège à partir de 1806, a rédigé ses Mémoires. Celles-ci viennent d'être retraduites et rééditées par Bernard Ardura, le président du Conseil pontifical des Sciences historiques, aux éditions du Cerf, sous le titre Mémoires. Un diplomate dans la bourrasque.

+

Cardinal Consalvi
Culture

Figurer Jeanne d’Arc à Orléans

À l'occasion de la sortie de notre dernier hors-série Jeanne d'Arc, une jeune sainte pour notre temps (n°54-55), nous donnons la parole à Bénédicte Baranger, présidente du comité Jeanne d'Arc d'Orléans, et ancienne Jeanne 1975. Elle nous raconte le rôle de la Jeanne et l'importance de cette figuration pour le public et la jeune fille désignée. La Jeanne 2024 sera présentée le 12 février prochain.

+

jeanne d'arc
CultureSociété

Jeanne d’Arc et les jeux vidéos

À l'occasion de la sortie de notre dernier hors-série Jeanne d'Arc, une jeune sainte pour notre temps (n°54-55), voici une revue des divers jeux vidéos existants autour du personnage de Jeanne d'Arc. Dans la plupart de ces jeux, Jeanne est présentée plus comme chef de combat que comme sainte, et le contexte y est violent.

+

jeanne d'arc jeux vidéo