Cycle de formation politique avec les Maires pour le Bien Commun

Publié le 22 Fév 2024
maires pour le bien commun principes de politique raison

Il serait temps de lever la tête pour lire sur les frontons de nos monuments, à la place de nos slogans républicains : Aimez-vous les uns les autres. © François GOGLINS, CC BY-SA 4.0

Le collectif des Maires pour le Bien Commun propose un cycle de formation politique ouvert à tous de mars à décembre 2024. Avec Aristote et st Thomas, il s’agit de s’instruire à partir des grands principes de politique.

 

Le collectif des Maires pour le Bien Commun a été créé en 2013 dans le but de rétablir le lien de confiance et de proximité entre les habitants et leurs élus locaux et de retrouver l’équilibre de la civilisation chrétienne. Il est préoccupé par la nécessité de réfléchir et de définir le projet politique commun que l’on veut pour notre pays. Ce projet, affirme-t-il, n’est pas à inventer, il existe et a fonctionné par le passé.  

 

Un cycle de formation sur l’année  

Pour cette raison, le collectif des Maires pour le bien commun organise à partir de mars prochain un cycle de formation aux grands principes de la politique. Il s’agira d’étudier le passé, de s’en instruire et s’en imprégner, pour l’appliquer à notre présent. Le collectif entend rappeler les grands principes de la politique réaliste d’Aristote et celle chrétienne de l’Église catholique, résumés par saint Thomas d’Aquin. Ce sont ces principes éprouvés qui ont établi « des sociétés politiques heureuses, durables et prospères », qui ont forgé les civilisations antiques et chrétiennes qui nous ont précédées.  

Le cycle consiste en une soirée parisienne de formation une fois par mois, afin de traiter différents thèmes, comme les relations Église-État ou Éducation-État, le mondialisme, le bien commun, la laïcité, le pouvoir du peuple, etc. Cette formation propose à ceux qui le souhaitent de s’inscrire pour deux soirées découverte ou l’intégralité du cycle 2024. 

 

Revaloriser la politique locale 

L’enjeu porté par le collectif des maires pour le bien commun est donc autant l’action que la formation. Il souhaite que les personnes qui suivront le cycle de formation soient ensuite capables d’exercer des responsabilités dans la vie politique locale, en particulier dans un conseil municipal. Qu’ils ne soient pas ignorants des problèmes actuels, des méthodes et des grands principes sur lesquels ils pourront se reposer. 

Le collectif fait en effet le constat d’une politique nationale portée sur le mondialisme qui va à l’encontre des intérêts des Français et de la recherche du bien commun. La recherche du bien commun politique est pourtant majeure et primordiale, car il conditionne tous les autres. La politique nationale actuelle conduit malheureusement à la méfiance de la société envers les hommes politiques et même les élus locaux. Ceci sont les dirigeants les plus légitimes, car les plus proches et les mieux élus.

Néanmoins, la politique menée par le gouvernement depuis 2013, mais même avant, a contribué à réduire leur influence, par l’excès d’administration, la centralisation et les transferts de compétences (loi NOTRe de 2015). Les maires pour le bien commun se regroupent pour se former, étudier et agir dans notre pays, afin de reconstruire une solidarité concrète et nécessaire à l’échelle des communes car « les communes refusent de mourir ».  

 


 

maires pour le bien communInfos :  

  • À Paris 
  • Un mercredi par mois de 20 h 00 à 22 h 30

Inscriptions :

 


Voir aussi :

Principes de politique, Jean-Marie Vernier, 2023, 344 p., 25 €.

 

>> à lire également : Mobilisation des agriculteurs, un tableau contrasté (2/3)

Mayalen de Vergnette

Mayalen de Vergnette

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneSociétéPhilosophie

Le chaos organisé

L'Essentiel de Joël Hautebert | Si la France se trouve dans une désastreuse situation de désordre institutionnel et social, c'est bien par une volonté dont témoignent d'ailleurs les propos du chef de l'État. Mais il ne s'agit pas seulement d'une basse manœuvre politicienne pour rester au pouvoir. Se dessine là la vraie nature de la postmodernité, qu'il s'agit avant tout de bien comprendre pour y opposer une action structurée tendue vers le bien de la Cité.

+

chaos
CultureLettre Reconstruire

Le De Regno de saint Thomas d’Aquin

La Bibliothèque politique et sociale | Lettre Reconstruire n° 38 (juillet 2024) | L’un des ouvrages politiques de saint Thomas d’Aquin parmi les plus diffusés fut assurément le De Regno. Malgré quelques difficultés, ce traité expose des principes politiques, et, à ce titre, il reste toujours pertinent de le lire.

+

principes de politique Thomas de Reno
ÉditorialLettre Reconstruire

Retrouver le sens de la vérité

Lettre Reconstruire n° 38 (Juillet 2024) | Éditorial | Dans les moments de trouble comme nous en vivons actuellement, dans les périodes d’accélération dans les remises en cause de tous ordres, il faut au moins, individuelle­ment et familialement, se raccrocher aux points de repère certains aux plans naturel et surnaturel. Contre le doute, il faut entretenir en soi la recherche permanente de la vérité.

+

france 4684488 1280 vérité