Lancement de l’application Rosario

Publié le 25 Juin 2022
Lancement de l'application Rosario L'Homme Nouveau

L’association Hozana a lancé en mai dernier Rosario, une application visant à promouvoir la récitation du chapelet en groupe. Mathilde de Bausset en charge du projet, le présente.

Hozanna, site d’intentions et de communautés de prières en ligne, a lancé en mai dernier l’application Rosario. Quel en est l’objectif ?

Notre but est de diffuser la prière du chapelet à travers le monde pour la remettre à l’honneur et faire prier des personnes qui en ont perdu l’habitude.

Au XIXe siècle, une très grande figure de l’Eglise française s’était fixée la même mission : il s’agit de Pauline Jaricot, à l’origine de l’œuvre du « Rosaire vivant ». Cette initiative consistait à former des groupes de quinze personnes s’engageant à prier chaque jour une dizaine de chapelet en communion avec les autres membres. Ainsi, chaque groupe récitait quotidiennement un rosaire complet et en méditait les quinze mystères.

Ce concept, allié à la puissance d’Internet, a directement inspiré Rosario. Cette application permet à n’importe qui de réunir, de façon très simple, des groupes de cinq personnes pour constituer des « chapelets vivants ».

Comment l’idée est-elle née ?

Rosario est avant tout une histoire de famille. L’année dernière, la maman de Thomas Delenda, fondateur d’Hozana, a connu une période de très grande fatigue après avoir eu le covid. La fratrie a voulu se cotiser pour lui offrir un massage pour l’aider à se rétablir. Elle a refusé ce cadeau, préférant demander à ses enfants de réciter le chapelet à son intention.

Les cinq frères et sœurs n’étaient pas habitués à cette prière : elle leur paraissait longue et fastidieuse. Comme ils étaient cinq, Thomas eut l’idée de répartir les dizaines, de façon à prier chacun une dizaine quotidienne pour former un chapelet. Ils ont donc créé un groupe WhatsApp dans lequel était envoyée jour après jour la répartition des mystères à méditer.

Cette expérience de communion de prière en famille fût un moment très fort, comme autant de petits appels à prier dans la journée. Romain, l’un des frères de Thomas, a rejoint Hozana il y a trois mois pour l’aider à développer Rosario. Les deux frères ont en effet voulu permettre à d’autres de pouvoir vivre la même expérience, en la rendant accessible via une application.

Comment l’application fonctionne-t-elle concrètement ?

Voici les différentes étapes :

1. Un utilisateur télécharge Rosario sur https://rosario.app/

2. Il crée un chapelet vivant et invite quatre personnes à le rejoindre.

3. Chaque jour, chacun des membres du chapelet vivant reçoit un mystère du Rosaire à méditer pendant la récitation d’une dizaine de chapelet, ce qui ne lui prend que cinq minutes.

4. À la fin de la journée, les membres, tous ensemble, ont récité un chapelet entier : c’est le chapelet vivant !

Si certains n’arrivent pas à mobiliser suffisamment de personnes de leur entourage pour partager un chapelet, il est possible de rejoindre un chapelet « public ».

Peut-on se joindre au rosaire vivant autrement que par l’application ?

Avec Rosario, non. Mais il existe sans doute de nombreuses initiatives individuelles, en dehors d’internet, qui permettent à un groupe de se constituer en rosaire vivant !

Ce contenu pourrait vous intéresser

EgliseLiturgie

Le Royaume des Cieux, donné par grâce

La parabole des ouvriers de la onzième heure, dans l’évangile de ce dimanche du Missel de 1970, souligne la gratuité du Royaume de Dieu, bonheur éternel reçu sans compter les mérites de chacun, tandis que dans le Missel de 1962, le Christ rappelle la primauté du premier commandement.

+

Le Royaume des Cieux, donné par grâce