Les directives de Benoît XVI pour l’Eglise aux Etats-Unis

Publié le 13 Juin 2008

Dans un entretien accordé à L’Osservatore Romano (dont L’Homme Nouveau est le diffusueur exclusif en France), et qui a été publié mercredi dernier, 11 juin, Mgr Pietro Sambi, archevêque et non apostolique du Saint Siège auprès des États-Unis, se livre à une synthèse des principales directives données par Benoît XVI à l’Église aux États-Unis, et qui sont, selon lui, au nombre de quatre :
« D’abord, avoir une identité catholique claire : qui sommes-nous et que voulons-nous, sinon nous serons comme une goutte de vin diluée dans un verre d’eau.

Deuxièmement, avoir un fort sentiment d’appartenance : chacun a besoin d’une communauté et la communauté a besoin de chacun ; quiconque chemine seul finit par perdre son chemin.

Troisièmement, la nécessité de cultiver l’excellence dans la vie personnelle, familiale et professionnelle, de telle sorte de devenir une lumière dans les ténèbres, la cité sur la colline. En résumé, s’enrichir d’une identité claire, d’un fort sentiment d’appartenance et de l’excellence ».

La quatrième directive selon le nonce à Washington c’est d’être « pleinement disponible pour coopérer avec quiconque veut construire un avenir meilleur ».

Mgr Sambi a souligné enfin que ce qui était sous-entendu dans toutes les interventions de Benoît XVI aux États-Unis « c’est la nécessité urgente d’une solide formation […], fondement nécessaire pour lancer la nouvelle évangélisation ».

 Source : http://americatho.over-blog.com

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneEglise

Communautés : oasis ou citadelles ?

L'Essentiel de Joël Hautebert | Tendance de fond ces dernières années, la société paraissant malade ou repoussante à beaucoup, le communautarisme de tout poil prospère. La parution d’un ouvrage de l’abbé Raffray, qui se veut une réponse aux inquiétudes contemporaines, est l'occasion de faire le point sur ce qui pourrait sembler bien tentant à des chrétiens dégoûtés par le monde dans lequel ils vivent et soucieux de se rassembler pour se garder des maladies de l’âme qu’il véhicule.

+

communauté oasis
EgliseLiturgie

La Pause liturgique : Gloria 6, Rex Génitor, (Mémoires des Saints)

Ce Glória est daté du Xe siècle, et il est utilisé, comme le précédent, pour les fêtes des Saints. Les sources manuscrites de ce Glória, assez peu nombreuses, sont toutes françaises, ce qui semble indiquer son lieu d’origine et de composition. Il emprunte sa mélodie au 8e mode, mais il est tout différent du précédent : tandis que le Glória 5 s’envole à chaque verset vers les hauteurs de la quinte du mode authente, celui-ci se cantonne pour l’essentiel à l’intérieur d’une tierce très modeste, Sol-Si. Bien sûr, il se déploie à l’aigu de temps en temps, mais il est beaucoup plus horizontal que son voisin.

+

gloria grégorien
Eglise

La réparation comme démarche spirituelle

Commentaire du Pape | À l'occasion du 350e anniversaire des apparitions du Sacré Cœur de Paray-le-Monial, le Pape a prononcé quelques mots lors du colloque « Réparer l’irréparable », organisé le 4 mai dernier au Vatican. 

+

réparation France sacré cœur roi