L’exposition : Gustave Moreau. Le Moyen Âge retrouvé.

Publié le 12 Jan 2024
Gustave Moreau Moyen Âge

Gustave Moreau, Ange voyageur, Graphite, aquarelle, gouache sur papier vélin à grain. Paris, musée Gustave Moreau, Cat. 441 © Musée Gustave Moreau.

Le charme de la maison-atelier de Gustave Moreau (1826-1898) est intact. Pour le visiteur, c’est toujours un plaisir de déambuler dans ces pièces décorées de tableaux et de mobilier. Mais pour faire vivre ce lieu, de temps à autre, une exposition est organisée en lien avec ses œuvres, permettant de sortir de ses réserves des dessins inconnus du public. Le nouveau thème retenu par la conservatrice Marie-Cécile Forest, à laquelle vient de succéder Charles Villeneuve de Janti, montre l’admiration du peintre pour le Moyen Âge.

Se déployant du premier étage jusqu’au dernier, cette présentation donne à voir les croquis et esquisses de Gustave Moreau d’après des œuvres d’époque médiévale. Ainsi un très joli Reliquaire (provenant du Louvre), en forme de petit coffre, décoré d’un Christ en majesté sur son sommet et d’un Christ crucifié sur son côté, réalisé en émaux champlevés, datant des années 1200 est copié par l’artiste au moyen de l’aquarelle. 

On sait combien, en ce XIXe siècle, s’est développé un engouement pour la période médiévale idéalisée. Il a connu une large influence tant dans les expressions picturales avec Delacroix, Ingres ou Chassériau que chez les écrivains. On pense à Chateaubriand mais aussi à Victor Hugo et la publication de Notre-Dame de Paris, sans oublier les architectes tels Eugène Viollet-le-Duc et Jean-Baptiste Lassus qui entreprennent la restauration de la cathédrale de Paris…

C’est dans ce contexte que Gustave Moreau s’exprime à sa façon. Il copie des détails de chapiteaux romans d’après des photographies, des illustrations de vêtements vus dans des ouvrages évoquant l’époque médiévale. Il visite le Louvre mais aussi le musée de Cluny où il découvre les tapisseries de la Dame à la licorne et réalise une huile sur toile intitulée Les Licornes… Mais il insère aussi des souvenirs de ses séjours en Italie marqué par l’art antique et la Renaissance. Il en sort des peintures originales, construites avec des éléments de périodes historiques, mythologiques et religieuses différentes parfois inachevées comme un rêve.

À découvrir !

 


Jusqu’au 12 février 2024. Musée national Gustave Moreau.

14, rue de La Rochefoucauld, 75009 Paris. Tél : 01 83 62 78 72.
Ouvert tous les jours sauf le mardi de 10h à 18h. Réservation fortement recommandée.

Gustave Moreau

Catalogue : Gustave Moreau. Le Moyen Âge Retrouvé. Ouvrage collectif, Éd. El Viso, 256 p., 39 €.

 

>> à lire également : Notre quinzaine : Je crois en la Sainte Église catholique

Céline Vicq 

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureLectures

4 livres d’histoire pour son mois de juin

Recension adulte | Dans notre page culture, nous vous parlons de Pie VII, le pape qui défia Napoléon par Xavier Maréchaux, Jean-Marie Perrot, 12 décembre 1943, un crime communiste d'Yves Mervin, une Nouvelle histoire du Japon de Pierre-François Souyri et enfin une BD sur la bataille de Verdun. Paru dans le n°1808.

+

livre histoire
CultureLectures

Cap sur le Cœur de Jésus : Un joli conte pour se préparer à la Première Communion

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire. Les Petits Allongés de Berck est un joli roman d'Isabelle Davy sur le monde des enfants tuberculeux. Cap sur le Cœur de Jésus permet aux enfants de se préparer à la première communion en neuf chapitres. Le Pardon du Morbihan relate l'histoire d'Élisabeth, engagée comme intendante au manoir de Kervrech en 1915. Paru dans le n°1808.

+

roman jeunesse première communion
CultureLectures

Côté édition : Pénombres, Glanes et approches théologiques

Côté éditions | Malgré une carrière tôt brisée par la mort, Joseph Malègue est l’auteur de ce que certains considèrent comme le plus grand roman du XXe siècle mais d’un seul autre roman. Les éditions de L’Homme Nouveau rééditent un ensemble de quatre textes, parus en 1939 sous le titre Pénombres, dans lesquels l’écrivain manifeste son souci du salut.

+

Piemonte 337 scaled e1715867758849 pénombres
CultureLecturesThéologie

« La Croix de Jésus » de Louis Chardon, une leçon de tendresse divine

Culture | Le dominicain Louis Chardon, théologien et prédicateur du XVIIe siècle aujourd’hui bien oublié, est l’auteur de La Croix de Jésus dont Les Belles Lettres proposent ces temps-ci une réédition, avec une introduction de l’écrivain et philosophe Romain Debluë. Celui-ci éclaire pour nous le mariage de la théologie et de la mystique, de la souffrance et de l’amour chanté par le religieux. Entretien.

+

croix de jésus création