Mais, qui est « Jésus, de Nazareth à Jérusalem » ?

Publié le 23 Juin 2017
Mais, qui est « Jésus, de Nazareth à Jérusalem » ? L'Homme Nouveau

Dans les rues de Paris ou de banlieue, on plisse les yeux pour lire sur certaines affiches placardées « La fresque musicale, Jésus, de Nazareth à Jérusalem ». Que nous a-t-on encore inventé ? Une pseudo-mise en scène sur un Jésus mi-humain, mi-symbole ? Un spectacle à la manière du Roi Soleil ou des 10 commandements ? Un spectacle blasphématoire ? Trop d’interrogations… Puis, dans le dernier numéro de Famille Chrétienne (n° 2057) il y a un entretien du compositeur de la fresque en question : Pascal Obispo. Ce dernier qui explique : « On s’est rendu compte que nous étions tous des enfants de cette culture chrétienne. Cela était profond. Nous avons été happés par la puissance de cette histoire qui est à la fondation de notre culture. Cette histoire qui nous dit “Aimez-vous les uns les autres !”… » Le pouls qui s’était accéléré en voyant les affiches réduit et finalement ça ne sera pas si mal. Une façon de montrer Jésus différemment, peut-être d’évangéliser un peu, voire de convertir. Mais, les questions fusent toujours… Des chansons ? Des clips ? Un album ? Une fresque ? Une comédie musicale ? Alors, recherche sur YouTube « Jésus fresque musicale » : trois clips : « La bonne nouvelle », « Adieu » et « Aimez-vous les uns les autres ». Trois titres de chansons qui paraissent correct et en accord avec la vie de Jésus. Le pouls a repris une allure normale. Et… visionnage des clips en question. Fidèles aux décors de Judée décrits dans les Évangiles, les apôtres ont l’air sérieux et sympas dans « Bonne nouvelle », Marie a la voix douce et le visage gracieux dans « Adieu », même notre cœur bat et nous avons la larme à l’œil quand Christophe Barratier, le metteur en scène, rejoue la Passion du Christ dans la vidéo où chante la Sainte Vierge. « Aimez-vous les uns les autres » nous laisse, par contre, dubitatifs… Un Jésus à la barbe taillée à merveille, au visage buriné et aux cheveux très noirs, aux gestes si apprêtés et maniérés que l’on croirait regarder une mauvaise parodie… Un Jésus à la voix mièvre qui pousse à avoir « mal à notre foi ». La question est : les gens auraient envie de croire en « ça » ?… L’album de cette pièce, sorti le 16 juin, annonce une fresque musicale prévue pour octobre prochain… Une comédie musicale qui laisse perplexe. On attend le spectacle.

Pour aller plus loin : CD Jésus de Nazareth à Jérusalem- Sony Music Entertainment, 14 titres, 15,99 €. Spectacle à partir du 17 octobre 2017 au palais des sports de Paris.

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneChroniquesSociété

D’où vient l’autorité que l’on invoque aujourd’hui ?

C'est logique de François-marie Portes | Réagissant à une série de violences graves caractéristiques de la société française contemporaine, Gabriel Attal tentait récemment, sous l’œil des caméras, de démontrer son autorité devant des jeunes promis à un séjour en internat. Un exercice qui n’a pas enté couronné de succès. La notion claire de ce qu’est l’autorité permet de comprendre pourquoi. 

+

autorité auctoritas
Chroniques

L’amour doit remplacer le culte de la Raison

Carte blanche de Judith Cabaud | Depuis le Dieu de l’Ancien Testament qui dicta sa loi humaine et divine à Moïse, les hommes ont trouvé le moyen d’interpréter ces commandements à leur guise. Par des procédés légalistes et juridiques, ils se sont emparés du contrôle de la vie de leurs semblables des mains du Créateur. Cependant, on découvre que tout n’est pas explicable par la raison. À l’heure actuelle, la plus grande qualité de l’Église catholique reste l’humilité et la charité.

+

maires pour le bien commun principes de politique raison
EgliseMagistèreThéologie

Jean Madiran : lecteur critique de Gustave Thibon

Dossier « Jean Madiran et Gustave Thibon, un compagnonnage intellectuel ? » | Considéré par les lecteurs d’Itinéraires comme un collaborateur régulier de la revue, Gustave Thibon n’y donna en réalité qu’épisodiquement des articles, marquant toujours une certaine réserve par rapport au contenu. Directeur de la revue, Jean Madiran le sollicita à de nombreuses reprises mais s’éloigna de plus en plus du philosophe. Retour sur la rencontre de deux grandes figures qui évoluèrent différemment.

+

gustave thibon jean madiran
EgliseLiturgie

L’Ascension du Christ est notre propre élévation

L'esprit de la liturgie | Jésus montant au ciel est cause de joie pour les apôtres car, avec lui, la nature humaine est élevé à une dignité plus haute et « la captivité est emmenée captive ». Et leur égarement ne durera pas puisqu’il leur a promis le Consolateur.

+

ascension
EgliseMagistère

La loi naturelle, une herméneutique à contextualiser ?

L'Essentiel de Thibaud Collin | Le récent ouvrage de Mgr Livio Melina, Le discernement dans la vie conjugale, définit la loi morale comme une lumière sur le vrai bien, contre un paradigme, défendu par Karl Rahner et la cardinal Kasper, qui, sous couleur de pastorale et en tordant la notion de discernement, la présente comme inapplicable.

+

LOI NATURELLE Livio Melina