« Ne rien préférer à l’amour du Christ »

Publié le 07 Jan 2023
amour

Quand j’ai entendu l’annonce de la mort du pape émérite Benoît XVI, c’est ce verset du livre des Nombres qui m’est venu aussitôt à l’esprit : « Moïse était très humble, l’homme le plus humble que la terre ait porté » (Nb 12, 3). Et en effet, c’est ainsi qu’il s’est présenté lui-même à la loggia de Saint-Pierre, le jour de son élection au souverain pontificat, le 19 avril 2005 : « Après le grand pape Jean-Paul II, Messieurs les Cardinaux m’ont élu moi, un simple et humble travailleur dans la vigne du Seigneur ». Pour ma part, j’ai toujours été frappé par son humilité. Lorsqu’il m’a été donné de le rencontrer, comme évêque, il avait toujours cette attitude humble face à son interlocuteur, vers lequel il était tourné sans artifices : on avait même l’impression d’être quelqu’un d’important. Sa renonciation à la charge de Successeur de Pierre, le 11 février 2013, m’avait plongé dans la stupéfaction, mais très vite j’y ai vu le courage de l’humilité, tant il ne s’accrochait pas à sa charge, voire à son pouvoir : c’était la signature de son pontificat, tout effacé devant l’unique vrai et Bon Pasteur de son peuple, le Christ. Ce ne fut certes pas une désertion. N’avait-il pas demandé aux fidèles rassemblés sur la place Saint-Pierre, au jour de l’inauguration officielle de son pontificat : « Priez pour moi, pour que je ne m’enfuie pas par peur devant les loups »? D’ailleurs, à travers les crises qu’il a dû affronter durant son ministère pétrinien, il est demeuré ferme et lucide à la barre, quelles que soient les tempêtes médiatiques qu’il a dû essuyer. De même, il a continué à servir l’Église jusqu’au bout, durant dix années, au cœur même du Vatican, dans le petit couvent Mater Ecclesiae, humblement caché dans une vie de prière, à l’école de saint Benoît dont il répétait à l’envi la devise : « Ne rien préférer à l’amour du Christ ». Benoît XVI restera à la postérité comme un grand docteur de l’Église, qui n’a eu de cesse de garder la foi catholique reçue des Apôtres, dans une fidélité inflexible à la tradition bimillénaire de l’Église dont il ne s’est jamais considéré que comme l’humble instrument. Catéchète à la manière des Pères de l’Église, il excellait dans l’art de commenter la Sainte Écriture, d’abondance du cœur mais avec beaucoup de rigueur exégétique et théologique, en…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Marc Aillet, Évêque de Bayonne, Lescar et Oloron +

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneEglise

L’innovation au service de la foi : une cartographie des messes traditionnelles

Dans le sillage du pèlerinage de Chartres, et à la suite du succès retentissant de la messe organisée par Notre-Dame de Chrétienté, comment trouver la messe Saint-Pie V la plus proche de chez vous ? Cette question, un groupe de fidèles se l’est posée il y a désormais deux ans. Ils se sont alors attelés à une initiative audacieuse : la création d’une cartographie détaillée des messes de Saint Pie V.

+

messes traditionnelles cartographie traditionnelle
A la uneEgliseLiturgie

Pastorale des sacrements : une expérience paroissiale (1/4)

Dossier « Faisons-nous bon usage des sacrements ? » 1/4 | L'abbé Antoine Michel a participé à l'ouvrage Les sacrements en question, en y présentant une initiative originale. Inspiré par un prêtre américain et troublé par le manque de fécondité des sacrements, il a mis en place dans sa paroisse une nouvelle manière d’offrir le baptême et le mariage, en particulier, qui favorise une vraie démarche de foi et de conversion. Entretien.

+

sacrement
A la uneEglise

Le Pape revient-il sur ses dernières décisions ?

La chaine américaine CBS News a diffusé dimanche 19 mai un entretien exclusif avec le pape François au Vatican. Plusieurs extraits ont été publiés ces dernières semaines, révélant des pans d'un entretien consacré aux sujets d'actualité du monde et de l'Église : femmes diacres, bénédictions des couples homosexuels...

+

Capture decran 2024 05 24 a 12.43.53 pape
Eglise

Communautés : oasis ou citadelles ?

L'Essentiel de Joël Hautebert | Tendance de fond ces dernières années, la société paraissant malade ou repoussante à beaucoup, le communautarisme de tout poil prospère. La parution d’un ouvrage de l’abbé Raffray, qui se veut une réponse aux inquiétudes contemporaines, est l'occasion de faire le point sur ce qui pourrait sembler bien tentant à des chrétiens dégoûtés par le monde dans lequel ils vivent et soucieux de se rassembler pour se garder des maladies de l’âme qu’il véhicule.

+

communauté oasis