En Normandie, une relique d’un moine de Tibhirine chez les fidèles

Publié le 01 Fév 2024
Tibhirine
En Normandie, les fidèles du diocèse de Coutances et Avranches auront la chance d’accueillir une relique du père Christian de Chergé, moine de Tibhirine décédé martyr en 1996. Offerte par Mgr Grégoire Cador, nouvel évêque du diocèse, cette relique sera placée dans le grand reliquaire de la cathédrale de Coutances. 

 

À Coutances, en Normandie, les fidèles auront bientôt l’opportunité de se recueillir devant une relique du père Christian de Chergé, un frère cistercien de l’abbaye Notre-Dame de l’Atlas à Tibhirine (Algérie), décédé en martyr à l’âge de 59 ans. Cette relique, un don de Mgr Grégoire Cador, nouvel évêque du diocèse, se présente sous la forme d’un morceau de vêtement du moine et pourra être accueillie chez les fidèles du diocèse, avant d’être ensuite placée dans le grand reliquaire de la cathédrale de Coutances.

Les fidèles qui le souhaitent auront l’occasion de garder la relique à domicile pendant un à trois jours, dans le but de prier en famille et de rassembler la communauté autour de cette mémoire. Une dizaine de personnes se sont déjà inscrites pour recevoir la relique. 

L’initiative, menée par l’abbé Le Marinel, prêtre de la paroisse Notre-Dame de Coutances, vise à permettre aux fidèles de prier pour les martyrs chrétiens, symbolisés par les moines de Tibhirine, qui incarnent le martyre. Des prières seront mises à la disposition des foyers qui accueilleront la relique. 

tibhirine

Père Christian de Chergé

Le père Christian de Chergé, fut enlevé et assassiné avec six autres frères de l’abbaye Notre-Dame de l’Atlas en mars 1996 par le Groupe islamique armé (GIA). Leurs corps décapités ont été retrouvés ensuite. Béatifié en 2018 par le pape François, le père Christian de Chergé avait rédigé un testament spirituel, peu avant sa mort, où il exprimait la possibilité de mourir en martyr, et sa volonté, le cas échéant, de pardonner à ses bourreaux.

 

>> à lire également : St François de Sales : la vérité au péril de la charité ?

Solène Grange

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneEglise

Mobilisation à Quimper : les fidèles attendent que la porte de l’évêque s’ouvre

Ce dimanche 16 juin, 350 catholiques fidèles au rite tridentin ont manifesté dans les rues de Quimper. Arborant des drapeaux bretons, des bannières, et entonnant des cantiques traditionnels accompagnés de sonneurs, ils se sont rassemblés à 15 h sur le parvis de la cathédrale Saint-Corentin. Cette manifestation visait à protester contre les décisions de Monseigneur Dognin, évêque de Quimper et Léon, prises le 19 mai, qui affectent les fidèles du diocèse attachés à la liturgie traditionnelle, notamment l'expulsion des prêtres de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pierre. 

+

Capture decran 2024 06 17 153242 quimper
A la uneEglisePhilosophie

La vérité des paraboles ?

C'est logique ! de Bruno Couillaud | Nos politiques, journalistes et maîtres à penser du moment maîtrisent l’art de la communication, bien souvent pour répandre une idéologie ou travestir la vérité. Le Christ, lui, usait de courtes histoires, paraboles simples et tirées de la vie quotidienne pour que ses auditeurs se rapprochent du Royaume des Cieux. Mais pour quelles raisons ?

+

paraboles
EgliseBioéthiqueSpiritualité

GPA et filiation (4/4) : La filiation dans la Bible, reflet de la filiation divine

Dossier « GPA : la filiation niée par un nouvel esclavagisme » (4/4) | Alors que la société actuelle a perdu ses racines et que les familles sont éclatées, la filiation telle que décrite dans la Bible est vidée de son sens. Dans l’Antiquité, la personne existe par son lien avec la famille, y compris les ancêtres. La dimension de filiation se dessine et se maintient alors par l’éducation et le respect. Elle préfigure la relation entre le Père et le Fils, et entre Dieu et les hommes.

+

gpa filiation