Pie VII et Napoléon (1/3) : Guerre à l’Eglise, la plus grande erreur de Napoléon ?

Publié le 20 Août 2023
napoléon

Ayant succédé à Pie VI, mort à Valence sous la botte de Bonaparte, le pape Pie VII démontra, dès 1796, comme évêque, puis au long de quinze longues années, une résistance peu commune aux tentatives d’instrumentalisation de l’Église par le Premier consul puis l’Empereur. Pris en otage, signataire du Concordat, soumis à de multiples pressions et enfin prisonnier, le courageux pontife verra finalement la chute de son persécuteur.   Le bicentenaire de la mort de Pie VII, ce 20 août, amène à reconsidérer le rôle du « vieux moine » qui non seulement tenta de gérer au mieux des intérêts de l’Église les conséquences de la Révolution mais fixa aussi à ses successeurs la conduite à tenir face aux tentatives grandissantes de destruction du pouvoir pontifical. Avoir sous-estimé l’adversaire, faute de saisir la dimension spirituelle d’une bataille dans laquelle il s’était jeté à la légère, fut l’une des plus graves erreurs de Napoléon. L’homme que l’Empereur décrira, en un crescendo de termes insultants, comme « un fanatique », un vieillard qui « a perdu la raison », « un insolent », n’a pourtant rien d’un extrémiste campant sur des positions dépassées. Ce serait plutôt le contraire et ceux qui l’ont connu jeune bénédictin, puis évêque de Tivoli de 1782 à 1785, et d’Imola de 1785 à son accession au trône de saint Pierre en mars 1800, décrivent un Barnaba Chiaramonti ouvert aux idées nouvelles, au point d’avoir abonné son couvent à l’Encyclopédie. Cela constaté, cet intérêt n’altère pas sa foi tridentine. Il s’aligne sans hésitation sur les positions de Pie VI pour ce qui concerne, à compter de 1789, « les affaires de France », qu’il s’agisse de mettre en garde contre ceux qui veulent « substituer à la lumière de la révélation divine les délires d’une vaine raison », de refuser la Constitution civile du clergé, de s’indigner de l’exécution de Louis XVI. Mais, à la différence de Pie VI, Chiaramonti comprend que ces événements marquent une rupture dont il faudra s’accommoder car, ainsi qu’il l’écrira un jour au cardinal della Genga, futur Léon XII, « la Révolution, tel le Déluge, a définitivement changé la face de la terre ». Il s’inscrit là parmi ces ecclésiastiques qui, passé le premier choc, malgré leur attachement à la monarchie française, l’abandonneront, considérant que l’Église peut s’arranger de toute forme de gouvernement pourvu qu’il reconnaisse ses droits. En apparence pragmatique, ce choix du compromis – d’autres parleront de compromissions… – avec un système qui hait le…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Anne Bernet

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCulture

Que la Croix demeure ! Les aventures de SOS Calvaires, et autres récits

Recensions adultes | La Rédaction de L'Homme Nouveau vous propose une page culture, avec un choix de quelques récits comme Que la Croix demeure ! SOS Calvaires au secours du patrimoine ou bien Des gens sans importance. Petits récits du grand âge, ou encore En Provence sur les traces de Marie Madeleine, mais aussi quelques livres religieux, essais, CD ou DVD. Paru dans le n° 1810.

+

livres récit
Culture

Charette revisité

ENTRETIEN | Revenue sur le devant de la scène au moment de la sortie du film Vaincre ou Mourir, la figure de Charette, général de la Vendée militaire, vient de faire l’objet d’une nouvelle biographie par Anne Bernet. Entretien avec l’auteur sur un personnage clé de l’épopée contre-révolutionnaire, passionnant, controversé, héroïque et qui cache encore quelques mystères.

+

charette
CultureLectures

Le choix de votre quinzaine : Maggie Smith à Lourdes

Recension adultes | Le Club des Miracles raconte le périple jusqu'à Lourdes de quatre irlandaises (dont Maggie Smith), qui aspirent toutes à un miracle. Dans cette page de recension retrouvez aussi des livres de spiritualité, un essai sur Simon Leys, un CD de Lang Lang et quelques autres sélections. Paru dans le n° 1809.

+

Maggie Smith
CultureLectures

Faire découvrir aux enfants sainte Faustine et la Miséricorde Divine

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse, avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire, et autres activités. Le livre Carlo Acutis et les miracles eucharistiques n'est pas une ultime biographie, mais raconte et explique sa grande exposition sur les miracles eucharistiques.Paru dans le n°1809.

+

Carlo Acutis garçon lecture
Culture

L’exposition : Un œil passionné. Douze ans d’acquisitions de Ger Luijten

La Fondation Custodia, un lieu unique dans Paris, un peu confidentiel, où sont présentées des expositions remarquables, rend hommage à son précédent directeur Ger Luijten, disparu prématurément en décembre 2022. Cet homme passionné, érudit et fin connaisseur a toujours cherché à être fidèle à l’esprit du grand collectionneur Frits Lugt (1884-1970) à l’origine de cette Fondation. Pendant douze années il dirigea ce lieu et mena une politique d’acquisition intense. Environ 10 000 œuvres sont entrées dans les collections de ce superbe hôtel particulier. Une sélection de 140 œuvres est proposée au regard du visiteur.

+

Ger Luijten