Un évêque contre le consumérisme qui défigure le mariage

Publié le 28 Jan 2012
Un évêque contre le consumérisme qui défigure le mariage L'Homme Nouveau

L’archevêque de Dijon, Mgr Roland Minnerath, a publié un communiqué dénonçant vigoureusement l’utilisation commerciale et consumériste du mariage chrétien et le refus par la presse locale de rétablir la vérité. Voici le texte de ce communiqué : 

Le site internet d’un quotidien local a annoncé du Mardi 24 Janvier au Jeudi 26 Janvier 2012 qu’une cérémonie religieuse de mariage allait être célébrée dans un Centre commercial du nord de Dijon.

Pour le Centre commercial, il s’agissait d’une opération purement publicitaire que le journal a présentée comme une information.

La prétendue information répercutée par plusieurs médias nationaux, est restée 48 heures en ligne donnant lieu à près de 10 000 visites et à la publication de commentaires désagréables vis-à-vis du prétendu prêtre célébrant et de l’Eglise en générale.

Nous protestons énergiquement contre l’utilisation abusive de l’institution du mariage religieux a des fins commerciales d’un gout douteux et nous déplorons que le quotidien n’ait pas, malgré notre insistance, jugé utile de rétablir la vérité.

Dijon, le 27 Janvier 2012

Roland Minnerath

Non l’Église n’est pas un objet de consommation courante. Non les sacrements ne peuvent servir à la propagande commerciale. Non, le Christ n’est pas à vendre comme un produit de consommation courante. Il est notre sauveur. La presse catholique est là pour rétablir la vérité. 

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneSociétéLectures

L’inégalité, un outil de civilisation ?

Entretien | Juriste et historien, Jean-Louis Harouel s’attaque dans un livre récemment paru au mythe de l’égalité. Il postule que cette « passion laide » contemporaine, destructrice de la famille, entre autres, ne sert en rien les intérêts d’une population, en montrant que seule l’inégalité, créatrice de richesses, encourage la production et par là-même augmente le niveau de vie et conditionne le progrès moral et scientifique. Entretien avec Jean-Louis Harouel sur son livre Les Mensonges de l’égalité. Ce mal qui ronge la France et l’Occident.

+

égalité mythe
SociétéEglise de France

Pandémie : un avant-goût de la restriction des libertés fondamentales ?

Entretien | Le colloque « Pandémie, Droit et Cultes » s’est tenu à Paris en mars 2022. Ses actes rappellent qu’entre 2020 et 2022, les prérogatives de l’État ont été augmentées de manière extraordinaire au détriment des libertés essentielles, dans un renversement complet de la hiérarchie des biens. Une situation dangereuse qui pourrait bien se reproduire sous des prétextes variés. Entretien avec Guillaume Drago, co-organisateur du colloque et professeur de droit public à l’université de Paris-Panthéon-Assas.

+

pandémie liberté de culte
A la uneSociétéBioéthique

Fraternité et euthanasie : un débat sciemment faussé

Faisant droit aux revendications anciennes et répétées de certaines associations, le président Macron vient d’annoncer une loi sur l’euthanasie. Mais en usant d’un registre lexical détourné qui évoque l'« aide à mourir », l’autonomie de l’individu, les « conditions strictes » et la « fraternité »... Toutes expressions trahissent le sophisme, l’influence des officines francs-maçonnes, la solution miraculeuse aux déficits et surtout la crainte d’un vrai débat.

+

fraternité euthanasie
SociétéBioéthique

50 ans de résistance à l’avortement (3/3) : Combat contre l’avortement et transition postdémocratique

Question disputée | Combattre à temps et à contretemps en faveur de la vie humaine, de sa conception à sa mort naturelle, est une urgence née des lois mortifères mises en place par un système politique qui, loin d'être neutre, a rompu dès ses origines avec les exigences de la loi naturelle. Dès lors, n'est-il pas nécessaire de finaliser ce combat particulier en l'insérant dans une perspective plus large ?

+

AdobeStock 417378513 avortement