Une neuvaine pour notre pays

Publié le 20 Nov 2014
Une neuvaine pour notre pays L'Homme Nouveau

Sur le modèle de la neuvaine d’année de prière lancée dans les années cinquante du siècle dernier par l’épiscopat polonais, des cardinaux et évêques français, des responsables de communautés religieuses et des prêtres diocésains, soutenus par des laïcs, invitent depuis le 15 novembre dernier à une prière pour la France. Une neuvaine de neuf mois jusqu’au 15 août pour que notre pays retrouve la fidélité à sa vocation.

La prière avant l’action

L’Homme Nouveau, fidèle à la tradition transmise par ses fondateurs et par Marcel Clément, qui avait offert en son temps un riche enseignement sur la vocation des nations, s’associe entièrement à cette initiative de nos pasteurs. Certes, la prière n’est pas suffisante, ou plus exactement, elle ne doit pas être le prétexte à une inaction alors que l’heure est grave. Mais l’action, cette « charité politique » à laquelle nous invitent les souverains pontifes contemporains, doit être le fruit surabondant de la prière, de cette indispensable contemplation des réalités divines, qui gardera toujours la nécessaire primauté.

À nous laïcs, comme nous le rappellent les derniers papes, et le Catéchisme de l’Église catholique, appartiennent la rénovation et la gérance de l’ordre temporel pour le conduire entièrement à Dieu. L’universalité de Dieu n’abolit pas la particularité des nations, mais les in­scrit dans l’ordre de sa Providence. Notre première action sera donc la prière, porte d’entrée à la multitude d’actions que nous pourrons entreprendre pour notre patrie selon nos devoirs d’état. 

Ce contenu pourrait vous intéresser

ÉditorialCarême

Notre quinzaine : La gratuité ou l’amour à l’état pur

Edito du Père Danziec | La correspondance de dates entre la Saint-Valentin le 14 février et le mercredi des Cendres permet de lever le voile sur l’un des défis majeurs de notre époque. Disons-le sans détours : notre monde crève de dureté, de froideur, d’inclémence et d’impiété. Nos contemporains suffoquent chaque jour un peu plus de manque d’amour. Et pourquoi donc ? Parce qu’il réside au fond du cœur de l’homme un immense besoin d’amour. Parce qu’à l’image de Dieu, d’un Dieu qui est amour, l’homme est constitutivement fait pour l’amour.

+

carême amour gratuité
ÉditorialBioéthiqueDoctrine socialeLettre ReconstruireMagistère

Face à l’avortement et à l’euthanasie

Lettre Reconstruire n°33 - Edito | Le thème de la constitutionnalisation de l’avortement en France et le projet de légalisation de l’euthanasie ont réactivé de manière frappante la question de la légitimité d’un État institutionnalisant ces formes de meurtres. Dans son encyclique Evangelium Vitae (25 mars 1995), le pape Jean-Paul II avait abordé ces deux thèmes en les liant justement à la moralité des lois édictées et à leur légitimité. Comme éditorial, nous proposons plusieurs extraits de cette encyclique, hélas toujours d’actualité. 

+

avortement
ÉditorialSociété

Notre quinzaine : La beauté sauvera nos âmes

Dans le monde actuel, il peut sembler normal de désespérer. Mais c'est justement dans ces moments d'affaiblissement, que la beauté doit pouvoir nous redonner espoir, et sauver nos âmes. Oui, offrir de la beauté autour de nous, devenir ses artisans devient de plus en plus impératif pour tenter de guérir ce monde assoiffé de transcendance.

+

beauté