À la télévision : Le Mort d’Auguste

Publié le 03 Déc 2015

En 1965, à Paris, Auguste Mature s’écroule dans le bistrot qu’il a créé il y a plus de quarante ans, et qu’il dirige maintenant avec son fils aîné Antoine. Dès l’annonce de son décès, celui-ci termine le service du restaurant et appelle ses deux frères Ferdinand et Bernard. Très vite, ce dernier se montre méfiant, vis-à-vis d’Antoine, persuadé que son frère a caché l’argent de leur père.

Valeur artistique :  Dans cette histoire qui est tout sauf policière, Georges Simenon décrivait le milieu des Auvergnats de Paris, qui travaillaient dans les anciennes Halles. Cette brillante adaptation, écrite par Jacques Santamaria, fait revivre cet ancien quartier de Paris, déménagé, peu après, à Rungis. Malgré l’aridité du sujet (on y parle essentiellement d’héritage), on est pris par ces démêlés entre frères, qui font la part belle aux épouses, les unes calmant le jeu, les autres soufflant sur les braises. L’interprétation, dominée par un Jean-Pierre Darroussin tout en retenue, est pour beaucoup dans la réussite d’une œuvre dense et passionnante.

Valeur morale :  Cette plongée dans l’intimité d’une famille qui se déchire pour de l’argent a quelque chose de terrible, même si certaines scènes apportent un peu d’émotion à cette histoire qui met bien en valeur le respect de la parole donnée et la solidarité qui régnait au sein de cette communauté d’Auvergnats.

Téléfilm français (2015) [J] de Denis Malleval, d’après Georges Simenon, avec Jean-Pierre Darroussin (Antoine Mature), Antoine Duléry (Ferdinand Mature), Bruno Solo (Bernard Mature), Olivia Brunaux (Lucie Mature), Anne Baudoux (Véronique Mature), Julie Judd (Nicole Mature), Jérémy Charbonnel (Jean-Loup Mature) (1h31). Diffusion le mardi 15 décembre, sur France 3, à 20 h 55.

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureDoctrine socialeLettre Reconstruire

La Bibliothèque politique et sociale | Aristote : éthique et politique

Reconstruire n°36 | Reconstruire propose une nouvelle rubrique intitulée « La Bibliothèque politique et sociale », pour remplacer les recensions de livre, avec comme premiers titres : l’Éthique à Nicomaque et Les Politiques d'Aristote dans l'édition de Garnier Flammarion. Il existe plusieurs traductions de ces deux ouvrages actuellement sur le marché. Nous recommandons pour notre part la traduction de l’Éthique à Nicomaque de Richard Bodéüs et celle des Politiques par Pierre Pellegrin. Outre le texte d’Aristote, leur intérêt principal réside dans leur exposition de la pensée d’Aristote et de sa compréhension.

+

égalité mythe aristote
A la uneCultureLectures

4 livres d’histoire pour son mois de juin

Recension adulte | Dans notre page culture, nous vous parlons de Pie VII, le pape qui défia Napoléon par Xavier Maréchaux, Jean-Marie Perrot, 12 décembre 1943, un crime communiste d'Yves Mervin, une Nouvelle histoire du Japon de Pierre-François Souyri et enfin une BD sur la bataille de Verdun. Paru dans le n°1808.

+

livre histoire
CultureLectures

Cap sur le Cœur de Jésus : Un joli conte pour se préparer à la Première Communion

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire. Les Petits Allongés de Berck est un joli roman d'Isabelle Davy sur le monde des enfants tuberculeux. Cap sur le Cœur de Jésus permet aux enfants de se préparer à la première communion en neuf chapitres. Le Pardon du Morbihan relate l'histoire d'Élisabeth, engagée comme intendante au manoir de Kervrech en 1915. Paru dans le n°1808.

+

roman jeunesse première communion
CultureLectures

Côté édition : Pénombres, Glanes et approches théologiques

Côté éditions | Malgré une carrière tôt brisée par la mort, Joseph Malègue est l’auteur de ce que certains considèrent comme le plus grand roman du XXe siècle mais d’un seul autre roman. Les éditions de L’Homme Nouveau rééditent un ensemble de quatre textes, parus en 1939 sous le titre Pénombres, dans lesquels l’écrivain manifeste son souci du salut.

+

Piemonte 337 scaled e1715867758849 pénombres
CultureLecturesThéologie

« La Croix de Jésus » de Louis Chardon, une leçon de tendresse divine

Culture | Le dominicain Louis Chardon, théologien et prédicateur du XVIIe siècle aujourd’hui bien oublié, est l’auteur de La Croix de Jésus dont Les Belles Lettres proposent ces temps-ci une réédition, avec une introduction de l’écrivain et philosophe Romain Debluë. Celui-ci éclaire pour nous le mariage de la théologie et de la mystique, de la souffrance et de l’amour chanté par le religieux. Entretien.

+

croix de jésus création