Alleluia de la Toussaint

Publié le 31 Oct 2012
Alleluia de la Toussaint L'Homme Nouveau

L’alléluia de la messe de la Toussaint nous présente une mélodie à la fois solide et élancée qui se structure autour de quelques notes fondamen­tales : le sol (*) et le do (*), respectivement tonique et dominante du 8e mode, souvent mises en relation par l’intervalle de quarte ; le fa qui joue le rôle d’appui bien ferme de la sous-tonique, au début d’une mon­tée comme au terme d’une descente mélodique (*) ; le ré enfin qui conclut au sommet la quinte du mo­de de sol et que l’on rencontre à trois reprises comme note supérieure d’une in­cise (1, 2, 3). Le mi aigu ajoute ici sa noble nuance de plénitude qui sera même dépassée par celle, plus douce, du fa dans les élans sereins du verset. L’ensemble de la vocalise baigne en effet dans une atmosphère de grande confiance, de douceur et de tendresse en même temps que de certitude, ce qui est la caractéristique du 8e mode. On chantera cet alléluia dans un tempo assez large, sans éclat mais avec une bonne chaleur vocale. Les contours de la mélodie invitent à y mettre de la vie, c’est-à-dire des variations d’intensité et de mouvement, selon qu’on s’élève dans les hauteurs ou que l’on revient au grave, le tout dans un beau legato imperturbable. Le long mélisme, qui servira de thème musical à tout le verset, nous prépare à entendre le message aimable, attirant et réconfortant délivré à ses fidèles par le Seigneur lui-même : « Venez à moi, vous tous qui peinez et ployez sous le fardeau et moi je vous donnerai le repos »(Mt 11, 28).

Pour écouter cet Alleluia. chanté par las moniales d’Argentan, ou celui-ci chanté par les moines de Solesmes.

Ce billet est extrait du dernier numéro de L’Homme Nouveau que vous pouvez commander à nos bureaux (10 rue Rosenwald, 75015 Paris. Tél. : 01 53 68 99 77, au prix de 4 euros), ou télécharger directement sur ce site en cliquant sur le lien ci-dessous.

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureLectures

Le génocide vendéen : la preuve par les colonnes infernales

ENTRETIEN | Haut fonctionnaire aux Affaires étrangères, juriste spécialiste de droit pénal international, Jacques Villemain poursuit ses recherches avec, après Vendée 1793-1794 (2017) et Génocide en Vendée (2020), un nouvel ouvrage en deux volumes, Histoire politique des colonnes infernales. Avant et après le 9 Thermidor et Papiers et Rapports. Il y poursuit sa démonstration du caractère génocidaire de ce qui s’est passé dans ce département.

+

Vendée
Culture

L’exposition : Chana Orloff. Sculpter l’époque

Le musée Zadkine (Paris 6) accueille une exposition consacrée à la sculptrice Chana Orloff jusqu'au 31 mars. Cet ancien atelier du sculpteur d’origine russe Ossip Zadkine a été légué par son épouse Valentine Prax, et est devenu un atelier-musée au cœur du quartier artiste de Montparnasse.

+

Chana orloff
CultureEglise

Les mémoires du cardinal Consalvi

Carte Blanche d'Yves Chiron | Le cardinal Consalvi, secrétaire d'État du Saint-Siège à partir de 1806, a rédigé ses Mémoires. Celles-ci viennent d'être retraduites et rééditées par Bernard Ardura, le président du Conseil pontifical des Sciences historiques, aux éditions du Cerf, sous le titre Mémoires. Un diplomate dans la bourrasque.

+

Cardinal Consalvi