Angleterre : pourquoi ils ont dit non !

Publié le 25 Juil 2023
angleterre

Henri VIII

Comment les conditions d’une persécution contre les catholiques fidèles au pape et à la messe se sont-elles mises en place dans l’Angleterre du XVIe siècle ? En succombant aux mirages de la modernité politique et en reconstruisant la morale en fonction de leurs intérêts, les Tudors ont fait basculer leur pays dans l’erreur et le sang.   L’époque des Tudors (1485-1603) est une période de profondes réformes en Angleterre, qui s’inscrit de plus dans un contexte européen de transformations tant sociales et religieuses qu’économiques et politiques. En effet, le mariage d’Henri VII Tudor avec Élisabeth d’York en 1486 met fin à la guerre des Deux-Roses, une guerre civile qui depuis 1455 ensanglante le royaume. Le nouveau roi entreprend immédiatement la reconstruction de son pays, tout d’abord en renforçant le pouvoir royal. Il interdit les armées privées, met en place une cour suprême de justice, la Chambre étoilée, qui permet de juger sans appel les nobles reconnus d’attentats contre la paix publique, et favorise systématiquement les hommes de moindre rang dans son gouvernement, ce qui lui permet de contrebalancer l’influence de la noblesse. Son fils, Henri VIII, roi de 1509 à 1547, poursuit cette politique, comme en témoigne l’ascension de Thomas Wolsey, le très influent conseiller des deux rois. Le Parlement, quant à lui, est de moins en moins convoqué. Cette restauration du pouvoir royal se traduit aussi par une reconquête systématique, quoique incomplète, des marches celtiques : le pays de Galles est intégré au royaume d’Angleterre entre 1536 et 1543 par une série de statuts. L’Irlande, plus réfractaire, n’est matée par la force qu’en 1534 par Henri VIII. Seule l’Écosse reste indépendante. Renforcement du pouvoir Ce renforcement du pouvoir royal sous les deux premiers Tudors se poursuit, sous des modalités légèrement différentes, par les successeurs d’Henri VIII. Le Parlement, en effet, retrouve une place importante suite à la rupture avec Rome en 1534 ; cela n’empêche cependant pas les souverains d’exercer une autorité de plus en plus forte. Élisabeth Ire, en dépit de l’apparente continuation de l’idéal du King in Parliament, né sous son père, qui fait du Parlement un allié du roi dans l’élaboration de la loi, est une souveraine autoritaire. Elle sait de plus développer une véritable mystique monarchique, mêlant à la fois l’héritage médiéval (guérison par l’imposition des mains), et la Renaissance (célébration de ses mérites, en particulier intellectuels). Modernité politique La dynastie des Tudors fait donc…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Eric Picard

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureLectures

Augusto del Noce, un penseur pour notre temps

Culture | "Analyse de la déraison", qui vient de paraître en français, permettra-t-il enfin à Augusto Del Noce (1910-1989) d’être reconnu chez nous, comme il l’est en Italie ? Que le lecteur potentiel ne soit pas rebuté par la longueur de cet ouvrage. Il en sera récompensé en découvrant un des penseurs les plus originaux de ce temps.

+

del noce
A la uneCulture

L’exposition : Des samouraïs aux mangas. L’épopée chrétienne au Japon

Les Missions étrangères de Paris proposent jusqu'en juillet une rétrospective de l'évangélisation du Japon depuis le XVIe siècle jusqu'à aujourd'hui. L’histoire de cette « épopée » est présentée de façon chronologique. Soulignant les aspects contrastés de cette évangélisation, le parcours montre dans ces premiers siècles des périodes d’« expansion rapide aux effets bénéfiques » auxquelles succèdent de terribles répressions.

+

japon
CultureEglise de France

Mgr Chappoulie, évêque d’Angers

Carte blanche d'Yves Chiron | La nouvelle biographie Mgr Chappoulie, de Vichy à l’épiscopat d’Angers écrite par l'abbé Serge-Daniel Ekani est parue fin 2023 aux éditions de L'Harmattan. Elle décrit la vie de celui qui fut le lien entre l'Église et l'État français entre 1940 et 1944, et qui œuvra longtemps dans les organismes missionnaires.

+

Mgr Chappoulie