Arménie (1/5) : Qui veut asphyxier l’Artsakh ?

Publié le 01 Sep 2023
Arménie : Qui veut asphyxier l’Artsakh ? Entretien Buisson

© Charles Noël

L’heure est grave pour l’Arménie. L’Artsakh, que lui dispute l’Azerbaïdjan, est sous blocus de ce voisin agressif. Un danger immédiat de famine se profile, avec comme conséquence probable le dépeçage du reste du pays. Entretien avec Jean-Christophe Buisson, Directeur adjoint au Figaro Magazine et spécialiste de l’Arménie.

 

Quelle est la situation géopolitique de l’Arménie à l’heure actuelle ?

 

La catastrophe que vit l’Arménie aujourd’hui est liée à une région : l’Artsakh. Cette région a une identité arménienne qui date d’avant la christianisation. L’Arménie s’étendait au Moyen Âge de la mer Méditerranée à la mer Caspienne, mais elle s’est amenuisée au fil des conquêtes et des invasions (perse, arabe, mongole, turque, etc.) jusqu’au XXe siècle. Le génocide arménien de 1915 a fixé ce peuple autour d’Erevan, surtout après le traité de paix de Lausanne de 1923 qui, en revenant sur le traité de Sèvres, a amputé de terres historiques la jeune Arménie indépendante au profit de la Turquie kémaliste.

Pendant la révolution russe, Staline a décidé de dessiner une peau de léopard avec les territoires du Caucase du Sud intégrés à l’URSS, afin d’étouffer tout sentiment national. Ainsi de l’Artsakh arménien, artificiellement rattaché à l’Azerbaïdjan. En 1991, lors de l’effondrement de l’URSS, les républiques, et au sein des républiques les régions autonomes, ont déclaré leur indépendance : l’Artsakh a déclaré son indépendance vis-à-vis de l’Azerbaïdjan avec la perspective de se rattacher à l’Arménie. Indépendance qui lui fut refusée et qui mena à une guerre de 1992 à 1994, gagnée par l’Arménie qui récupéra quelques territoires.

Mais en 2020, l’Azerbaïdjan, appuyé par des cadres de l’armée turque, a déclenché un nouveau conflit pour récupérer ces territoires ainsi que l’Artsakh. Au bout de 44 jours, le 9 novembre, Poutine est intervenu et a ordonné un cessez-le-feu, avec la mise en place du corridor de Latchin qui devait permettre de faire passer 90 % des biens de première nécessité à l’Artsakh. Mais depuis le 12 décembre 2022, ce corridor est bloqué par l’armée azerbaïdjanaise. Les Russes ne peuvent plus y circuler, ni même la Croix rouge. L’Artsakh est coupé du reste du monde.

Quelles sont les conditions de vie des Arméniens qui y habitent ?

 

Aujourd’hui, ses 120 000 habitants sont dans une…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Marguerite Aubry

Marguerite Aubry

Ce contenu pourrait vous intéresser

International

L’Afrique du Sud entre passion et raison

Les élections générales en Afrique du Sud avaient lieu fin mai. L'African National Congress, parti historique de Nelson Mandela et au pouvoir depuis 1994, reste premier, mais avec seulement 40 % des voix. Le deuxième parti est dirigé par un Blanc, et le troisième par Jacob Zuma, ancien président du pays.

+

Afrique du Sud
EgliseChrétiens dans le monde

Le problème fondamental de l’Église en Chine : la liberté 

Le 21 mai dernier s’est tenue à Rome une conférence internationale intitulée « 100 ans après le Concile pour la Chine : entre l’histoire et le présent », organisée par l’Université pontificale urbanienne en collaboration avec l’agence de presse Fides et la Commission pastorale pour la Chine. Cette grande conférence a réuni, pour la première fois au Vatican, des autorités de l’Église et des représentants officiels de la République populaire de Chine.

+

concile chine
International

Le nouveau pacte européen sur la migration et l’asile

Décryptage | Le 10 avril, le Parlement européen adoptait un nouveau règlement pour gérer l’immigration : « le Pacte sur la migration et l’asile » dans l’Union européenne. Le 14 mai, les chefs d’État de l’Union le validaient en grande pompe. Sans être complètement mauvais, on peut douter que le pacte suffise à gérer la pression démographique exercée sur l’Union européenne. Simplement parce qu’il ne comble pas, ou mal, les failles du dispositif législatif en vigueur. Néanmoins, la vraie nouveauté est l’installation d’un système de filtrage aux frontières extérieures de l’Europe, y compris dans les aéroports.

+

Hongrie migration
International

Élections européennes et nationalismes européens

Décryptage | Les citoyens des pays membres de l’Union européenne vont voter le 9 juin pour élire le Parlement. C’est l’affolement à gauche et dans l’establishment politico-médiatique : partout les nationalistes montent dans les sondages. En France, le Rassemblement national arrive en tête. Devant même le parti présidentiel qui s’est arrogé le titre de « Renaissance ». Dans le débat d’idées, plus que jamais, deux camps se font face : la gauche et la droite. Les tenants de la première s’inscrivent dans la logique d’une Union européenne aux normes de plus en plus oppressantes. Ceux de la droite veulent au contraire une évolution vers une forme d’Europe des nations.

+

élections européennes