Au Grand Palais, une exposition sur « Gauguin, l’Alchimiste »

Publié le 17 Nov 2017
Au Grand Palais, une exposition sur "Gauguin, l’Alchimiste" L'Homme Nouveau

Au Grand Palais, à Paris, une vaste exposition présente des œuvres de Paul Gauguin (1848-1903). Elle donne à découvrir aux visiteurs les divers médiums qu’il utilisa dans des périodes simultanées car cet artiste « s’est révélé maître en tous les genres, peintre, céramiste, sculpteur » comme le soulignait si bien son marchand Ambroise Vollard. On voit donc ici le beau visage de son fils Jean (1881), bébé, réalisé en cire avec dextérité, ainsi qu’à ses côtés, celui de sa sœur Aline (v.1881) également en cire, des bois sculptés et des meubles, un grand nombre de céramiques, de dessins, des gravures sur bois et leur tirage, et bien sûr, de magnifiques peintures. L’exposition insiste aussi sur le fait que Gauguin introduit certains de ses travaux en terre cuite ou autres éléments de ses créations sur ses toiles. L’Autoportrait au Christ jaune (1890-1891) en est un exemple. A droite de son visage tourmenté, un grès anthropomorphe, présenté dans le parcours, appelé Portrait de Gauguin en forme de tête de grotesque (1889) est peint juste derrière sa figure, tandis que le thème du Christ jaune, en croix, repris d’un autre tableau, semble exprimer sa douleur et ses tourments.

Le parcours s’intéresse essentiellement aux méthodes qu’il développa, approfondit et, à ses sources d’inspiration. Des vidéos décortiquant ses pratiques techniques dans les moindres détails ponctuent la visite. C’est intéressant mais ne risque-t-on pas alors d’oublier la dimension poétique et artistique de ses productions ? Ces magnifiques aplats de couleurs vives et audacieuses, ses compositions subtiles où il glisse des éléments montrant ses inquiétudes spirituelles demandent à notre regard de dépasser ses recherches plastiques et d’aller au-delà de ses misères humaines…

Grand Palais, Galeries nationales, 3, avenue du Général Eisenhower, 75008 Paris. Tél. : 01 44 13 17 17. Jusqu’au 22 janvier 2018. Tous les jours de 10 h à 20 h.Nocturne mercredi, vendredi et samedi jusque 22 h. Pendant les vacances de Noël (du 23 décembre 2017 au 7 janvier 2018), ouvert tous les jours y compris le mardi de 9h à 22h (fermeture à 20h le 7 janvier).

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureLectures

Augusto del Noce, un penseur pour notre temps

Culture | "Analyse de la déraison", qui vient de paraître en français, permettra-t-il enfin à Augusto Del Noce (1910-1989) d’être reconnu chez nous, comme il l’est en Italie ? Que le lecteur potentiel ne soit pas rebuté par la longueur de cet ouvrage. Il en sera récompensé en découvrant un des penseurs les plus originaux de ce temps.

+

del noce
A la uneCulture

L’exposition : Des samouraïs aux mangas. L’épopée chrétienne au Japon

Les Missions étrangères de Paris proposent jusqu'en juillet une rétrospective de l'évangélisation du Japon depuis le XVIe siècle jusqu'à aujourd'hui. L’histoire de cette « épopée » est présentée de façon chronologique. Soulignant les aspects contrastés de cette évangélisation, le parcours montre dans ces premiers siècles des périodes d’« expansion rapide aux effets bénéfiques » auxquelles succèdent de terribles répressions.

+

japon
CultureEglise de France

Mgr Chappoulie, évêque d’Angers

Carte blanche d'Yves Chiron | La nouvelle biographie Mgr Chappoulie, de Vichy à l’épiscopat d’Angers écrite par l'abbé Serge-Daniel Ekani est parue fin 2023 aux éditions de L'Harmattan. Elle décrit la vie de celui qui fut le lien entre l'Église et l'État français entre 1940 et 1944, et qui œuvra longtemps dans les organismes missionnaires.

+

Mgr Chappoulie