Au quotidien n°334 : l’euthanasie menace la vie en Italie aussi

Publié le 04 Fév 2022
Au quotidien n°334 : l’euthanasie menace la vie en Italie aussi L'Homme Nouveau

L’association des médecins catholiques italiens vient de publier un manifeste pour dénoncer les avancées en matière d’euthanasie, comme le rapporte le quotidien Présent (2 février 2022).

Alors que le parlement italien examine un projet de loi qui, s’il était adopté, légaliserait l’euthanasie, l’Association des Médecins catholiques italiens (AMCI) a publié le 18 janvier un manifeste intitulé : « Le médecin est pour la vie. Non à l’inhumain raisonnable par pitié. » Dans ce manifeste, les médecins s’inquiètent de la distinction qui commence à être faite « entre ?vie” et ?non vie”, entre ?digne” et ?indigne”, entre ?mourir dans la dignité” et ?mourir sans dignité”, étiquetant ainsi de nombreuses conditions de vie fragile par des jugements subjectifs et arbitraires ».

« Nous reconnaissons que la demande de suicide assisté ou d’euthanasie découle souvent d’un refus de continuer à vivre dans des conditions de précarité et de grande souffrance, mais nous devons faire très attention à ne pas accepter facilement l’inhumain par pitié, l’inhumain raisonnable par compassion », appellent les membres de l’AMCI dans ce manifeste signé par le président de l’association, le professeur Filippo Boscia.

(…)

« Dans le processus de mort, l’action du médecin doit être une action d’accompagnement, d’empathie, de proximité humaine et d’engagement professionnel, en renonçant évidemment toujours aux thérapies disproportionnées ou extraordinaires, inutiles, futiles et lourdes », mais le suicide assisté et l’euthanasie ne peuvent pas et ne doivent pas faire partie de la pratique du médecin, car il y a « incompatibilité absolue entre l’action médicale et le meurtre ».

Et si cette loi « intrinsèquement injuste » devait être adoptée par le parlement, « le médecin aura toujours le devoir d’obéir à sa conscience professionnelle », conclut le manifeste. •

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneSociétéEglise de France

Pandémie : un avant-goût de la restriction des libertés fondamentales ?

Entretien | Le colloque « Pandémie, Droit et Cultes » s’est tenu à Paris en mars 2022. Ses actes rappellent qu’entre 2020 et 2022, les prérogatives de l’État ont été augmentées de manière extraordinaire au détriment des libertés essentielles, dans un renversement complet de la hiérarchie des biens. Une situation dangereuse qui pourrait bien se reproduire sous des prétextes variés. Entretien avec Guillaume Drago, co-organisateur du colloque et professeur de droit public à l’université de Paris-Panthéon-Assas.

+

pandémie liberté de culte
A la uneSociétéBioéthique

Fraternité et euthanasie : un débat sciemment faussé

Faisant droit aux revendications anciennes et répétées de certaines associations, le président Macron vient d’annoncer une loi sur l’euthanasie. Mais en usant d’un registre lexical détourné qui évoque l'« aide à mourir », l’autonomie de l’individu, les « conditions strictes » et la « fraternité »... Toutes expressions trahissent le sophisme, l’influence des officines francs-maçonnes, la solution miraculeuse aux déficits et surtout la crainte d’un vrai débat.

+

fraternité euthanasie
A la uneSociétéBioéthique

50 ans de résistance à l’avortement (3/3) : Combat contre l’avortement et transition postdémocratique

Question disputée | Combattre à temps et à contretemps en faveur de la vie humaine, de sa conception à sa mort naturelle, est une urgence née des lois mortifères mises en place par un système politique qui, loin d'être neutre, a rompu dès ses origines avec les exigences de la loi naturelle. Dès lors, n'est-il pas nécessaire de finaliser ce combat particulier en l'insérant dans une perspective plus large ?

+

AdobeStock 417378513 avortement
SociétéLectures

Faire durer son mariage, un état d’esprit

Entretien | Ancien officier devenu psychologue clinicien, Marc d’Anselme milite pour l’amour durable, titre de son livre. Sa perspective originale consiste à voir le mariage comme une mise à l’épreuve des conjoints pour une restauration de leur personnalité, à travers quatre processus psychiques. Un chemin qui fait écho à la vision chrétienne du mariage comme voie de sainteté.

+

mariage