Au théâtre : Totus Cordus

Publié le 11 Sep 2015
Au théâtre : Totus Cordus L'Homme Nouveau

C’est un spectacle rare et vivifiant que nous offre ce musicien et comédien hors pair, Claude Vonin. Il nous retrace en une série de tableaux à la fois historiques et imaginaires au cours d’un fabuleux voyage la passionnante histoire de la création et de la fabrication du violon depuis les cavernes de la Mésopotamie jusqu’à l’Italie du XIXe siècle.

L’itinéraire artistique de Claude Vonin se découvre chez ce Français d’origine belge comblé de talents à travers l’alliance de la musique, de la voix (il est polyglotte) et du jeu théâtral. Véritable homme-orchestre, il allie sur scène avec grâce les ressources du mime, du clown, du poète et de l’art du conteur ainsi que son exceptionnel talent de virtuose du violon. Maître facétieux, admirateur de Molière, sans une once de faux sérieux mais avec grand soin et une extrême précision, il nous introduit à l’épopée de ce magnifique instrument. Créant des personnages ou incarnant des témoins de l’Histoire, il nous fait parcourir des lieux et des temps qui nous conduisent de l’antre des hommes des cavernes aux richesses des palais chinois, arabes, sans oublier la fastueuse cour de Poitiers, mais aussi dans les ateliers des plus célèbres luthiers, Amati et Stradivarius. Mais le plus passionnant, c’est qu’avec son air de ne pas y toucher, Claude Vonin nous fait mesurer davantage en quoi la musique a d’abord vocation de disposer notre sensibilité et d’éveiller nos intelligences à la contemplation. Passant de la parole qui explique au geste qui suggère et au silence qui fait taire, il fait naître chez son auditoire autour du violon un rire libérateur annonciateur, au fil des notes égrenées des quatre saisons de Vivaldi ou de la prière de Bach, de la joie de l’émerveillement. Quand retentit au final l’aérien Paganini, l’harmonie est dans les cœurs et le plaisir de quêter la beauté en est renouvelé.

Comédie Saint Michel, 95, bd Saint-Michel, Paris Ve. Tél. : 01 55 42 92 97. À Paris les dimanches 13, 20, 27 septembre à 16 h 30 ; les mercredis 16, 23, 30 septembre à 21 h 30 ; le mardi 22 septembre à 20 h 15 au Carmel de Saint-Germain-en-Laye. Pour les représentations à venir en Belgique jusqu’en avril, voir le site totuscordus.com

Ce contenu pourrait vous intéresser

Culture

L’exposition : Chana Orloff. Sculpter l’époque

Le musée Zadkine (Paris 6) accueille une exposition consacrée à la sculptrice Chana Orloff jusqu'au 31 mars. Cet ancien atelier du sculpteur d’origine russe Ossip Zadkine a été légué par son épouse Valentine Prax, et est devenu un atelier-musée au cœur du quartier artiste de Montparnasse.

+

Chana orloff
CultureEglise

Les mémoires du cardinal Consalvi

Carte Blanche d'Yves Chiron | Le cardinal Consalvi, secrétaire d'État du Saint-Siège à partir de 1806, a rédigé ses Mémoires. Celles-ci viennent d'être retraduites et rééditées par Bernard Ardura, le président du Conseil pontifical des Sciences historiques, aux éditions du Cerf, sous le titre Mémoires. Un diplomate dans la bourrasque.

+

Cardinal Consalvi
Culture

Figurer Jeanne d’Arc à Orléans

À l'occasion de la sortie de notre dernier hors-série Jeanne d'Arc, une jeune sainte pour notre temps (n°54-55), nous donnons la parole à Bénédicte Baranger, présidente du comité Jeanne d'Arc d'Orléans, et ancienne Jeanne 1975. Elle nous raconte le rôle de la Jeanne et l'importance de cette figuration pour le public et la jeune fille désignée. La Jeanne 2024 sera présentée le 12 février prochain.

+

jeanne d'arc