Les bénédictines du Barroux proposent une retraite pour les jeunes filles

Publié le 19 Juin 2024
barroux retraite

Abbaye Notre-Dame de l'Annonciation. © Bigor, CC BY 2.5

Les religieuses de l’abbaye Notre-Dame de l’Annonciation accueillent les demoiselles qui le souhaitent entre le 16 et le 22 août 2024 pour retraite spécialement conçue pour elles. Elles découvriront le quotidien des bénédictines, au cœur de la Provence pour prendre un moment pour Dieu et pour elles.

 

Demoiselles, « laissez vos soucis pour aller à l’essentiel ! Venez goûter Dieu, au cœur de la Provence, dans la paix et le silence d’un monastère de bénédictines. » L’abbaye Notre-Dame de l’Annonciation du Barroux (Vaucluse) propose une retraite du 16 au 22 août aux jeunes filles de 17 à 25 ans. Cette période de la vie est celle des premiers grands choix à poser. Les moniales bénédictines vous proposent une cure de ressourcement avant de vous lancer dans une nouvelle année scolaire, professionnelle et plus largement dans la vraie vie d’adulte.

Les jeunes filles seront initiées à se plonger dans le quotidien des sœurs. Elles participeront aux offices, pourront assister à laudes, à la messe, à l’office de sexte, à vêpres et aux complies. Les journées commenceront à sept heures et se termineront à vingt-deux heures. Entre les temps de prières, trois instructions seront proposées chaque jour, et un temps de lectio divina. Une figure sainte et historique sert de base et de lien à tous les topos. Cette année, plusieurs figures seront présentées car le thème est celui des apôtres et des amis de Notre-Seigneur, ce qui permettra d’étudier notamment la question de l’amitié avec le Christ.

Les temps d’enseignements sont donnés par deux moines et deux moniales, qui ont l’habitude des groupes de jeunes. Les moines sont ceux de l’abbaye Sainte-Madeleine du Barroux, située non loin de celle des religieuses. Les jeunes filles pourront s’entretenir avec les quatre prédicateurs, ce qui est toujours très apprécié. Les Pères sont très demandés et très disponibles. Un pèlerinage sera aussi organisé vers Sainte-Madeleine. Il y aura bien sûr un temps de récréation tous les jours, ainsi qu’un temps de travail manuel pour que les retraitantes puissent se détendre. Les religieuses aiment aussi prévoir une surprise chaque année, comme a pu l’être, une année, le témoignage d’une convertie. Cette année l’intervenant surprise sera à la hauteur des attentes et permettra de méditer sur la dimension apostolique et missionnaire de la vie chrétienne.

Les sœurs du Barroux ont la joie d’accueillir les filles : « Ce qui est vraiment magnifique, côté religieuses, c’est la beauté et la fécondité de la retraite. C’est un gros investissement en énergie et en temps, mais c’est toujours gratifiant à la fin parce que les fruits de cette retraite sont visibles. En effet, lorsque les jeunes filles arrivent, lors du premier contact, elles ont un visage tendu, fermé et fatigué. Souvent elles viennent pour se poser les bonnes questions, pour réfléchir, parfois à leur vocation, c’est donc difficile. Mais la récompense des moniales est de voir que les jeunes filles sont tout épanouies le dernier jour et repartent si heureuses. Bien sûr, c’est le bon Dieu qui fait le plus gros ! »

Cette retraite est également un beau moment d’entraide. Et puis les jeunes filles créent des liens entre elles, se soutiennent et gardent contact ensuite. Cette semaine est ainsi l’occasion de créer de nouvelles amitiés chrétiennes.

Alors, demoiselles, n’hésitez pas !

image 2 retraite

 

>> à lire également : L’histoire des moines racontée aux enfants

 

Aleth Moignet

Ce contenu pourrait vous intéresser

Société

La prévention comme moyen prioritaire de la lutte contre le trafic de drogues

Parole du Pape | À l’occasion de la Journée internationale contre l’abus et le trafic de la drogue, le 26 juin dernier, lors de sa dernière audience générale, le Pape a interrompu son cycle de catéchèses sur l’Esprit et l’Épouse, pour se pencher sur ce fléau de plus en plus répandu, propagé pour des intérêts qui ne tiennent aucun compte des tragédies qu’elle crée chez tant de personnes sans expérience et dans tant de familles.

+

Pape François drogue