Blaise Pascal et la proposition chrétienne

Publié le 16 Juin 2023
proposition chrétienne

Face aux tentations issues des nouvelles découvertes scientifiques, Pascal le savant, Pascal le philosophe a su éviter les écueils rencontrés par l’Église de son temps. Il s’est concentré sur la seule science véritablement essentielle à ses yeux, celle du salut – mais sans jamais l’opposer aux autres. La proposition chrétienne, titre du dernier livre de Pierre Manent sur Pascal, est de toute éternité.   Vous évoquez, dans l’avant-propos à votre ouvrage, Pascal et la proposition chrétienne, la « renaissance » frondeuse de l’Europe. L’œuvre de Pascal est-elle une réponse? Pascal ne répond pas à la Renaissance. La Renaissance, surtout si l’on y inclut la Réforme, fut un immense effort pour retrouver le sens exact des textes hérités, et d’abord les textes eux-mêmes, la lettre même des textes, qu’il s’agisse des écrits des auteurs grecs et latins, ou des écritures juives et chrétiennes. Pascal répond plutôt au mouvement qui a suivi la Renaissance, qui supposait celle-ci, mais qui allait dans une direction tout à fait différente et pour ainsi dire opposée. Au lieu d’être tourné vers des textes venus d’un lointain passé pour en retrouver le sens exact, ce mouvement regarde vers l’avenir, il élabore des méthodes nouvelles pour construire un monde nouveau. Ce projet cristallisa au XVIIe siècle en prenant deux grandes formes : l’une tournée vers la connaissance de la physique mathématique et expérimentale, l’autre tournée vers le monde humain qu’il s’agit de reconstruire rationnellement après l’avoir décomposé en ses éléments de base que sont les individus titulaires de droits. Ces deux mouvements modifièrent très profondément les attentes humaines, plaçant l’Église et les chrétiens dans une posture inconfortable et principalement défensive. C’est dans ce contexte que Pascal intervint. Quel est le sens du mot « proposition »? La religion chrétienne repose sur une annonce, une « bonne nouvelle » annoncée aux hommes. Cette annonce au XVIIe siècle n’est pas différente en elle-même de ce qu’elle était au temps des Apôtres, mais la condition des auditeurs potentiels était en train de changer considérablement. Alors que l’Église pâtissait d’une longue histoire tourmentée qui ne semblait pas avoir conduit à un « ordre chrétien » bien convaincant, le projet moderne sous les deux aspects que j’ai mentionnés proposait une « annonce » bien tentante, cette transformation radicale de la condition humaine par les moyens combinés de la science et de la politique modernes, moyens reposant sur une méthode inédite formée…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Propos recueillis par Marie Piloquet

Ce contenu pourrait vous intéresser

CultureLectures

Le choix de votre quinzaine : Maggie Smith à Lourdes

Recension adultes | Le Club des Miracles raconte le périple jusqu'à Lourdes de quatre irlandaises (dont Maggie Smith), qui aspirent toutes à un miracle. Dans cette page de recension retrouvez aussi des livres de spiritualité, un essai sur Simon Leys, un CD de Lang Lang et quelques autres sélections. Paru dans le n° 1809.

+

Maggie Smith
CultureLectures

Faire découvrir aux enfants sainte Faustine et la Miséricorde Divine

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse, avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire, et autres activités. Le livre Carlo Acutis et les miracles eucharistiques n'est pas une ultime biographie, mais raconte et explique sa grande exposition sur les miracles eucharistiques.Paru dans le n°1809.

+

Carlo Acutis garçon lecture
Culture

L’exposition : Un œil passionné. Douze ans d’acquisitions de Ger Luijten

La Fondation Custodia, un lieu unique dans Paris, un peu confidentiel, où sont présentées des expositions remarquables, rend hommage à son précédent directeur Ger Luijten, disparu prématurément en décembre 2022. Cet homme passionné, érudit et fin connaisseur a toujours cherché à être fidèle à l’esprit du grand collectionneur Frits Lugt (1884-1970) à l’origine de cette Fondation. Pendant douze années il dirigea ce lieu et mena une politique d’acquisition intense. Environ 10 000 œuvres sont entrées dans les collections de ce superbe hôtel particulier. Une sélection de 140 œuvres est proposée au regard du visiteur.

+

Ger Luijten
CultureDoctrine socialeLettre ReconstruirePhilosophie

La Bibliothèque politique et sociale | Aristote : éthique et politique

Reconstruire n°36 | Reconstruire propose une nouvelle rubrique intitulée « La Bibliothèque politique et sociale », pour remplacer les recensions de livre, avec comme premiers titres : l’Éthique à Nicomaque et Les Politiques d'Aristote dans l'édition de Garnier Flammarion. Il existe plusieurs traductions de ces deux ouvrages actuellement sur le marché. Nous recommandons pour notre part la traduction de l’Éthique à Nicomaque de Richard Bodéüs et celle des Politiques par Pierre Pellegrin. Outre le texte d’Aristote, leur intérêt principal réside dans leur exposition de la pensée d’Aristote et de sa compréhension.

+

égalité mythe aristote
CultureLectures

4 livres d’histoire pour son mois de juin

Recension adulte | Dans notre page culture, nous vous parlons de Pie VII, le pape qui défia Napoléon par Xavier Maréchaux, Jean-Marie Perrot, 12 décembre 1943, un crime communiste d'Yves Mervin, une Nouvelle histoire du Japon de Pierre-François Souyri et enfin une BD sur la bataille de Verdun. Paru dans le n°1808.

+

livre histoire
CultureLectures

Cap sur le Cœur de Jésus : Un joli conte pour se préparer à la Première Communion

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire. Les Petits Allongés de Berck est un joli roman d'Isabelle Davy sur le monde des enfants tuberculeux. Cap sur le Cœur de Jésus permet aux enfants de se préparer à la première communion en neuf chapitres. Le Pardon du Morbihan relate l'histoire d'Élisabeth, engagée comme intendante au manoir de Kervrech en 1915. Paru dans le n°1808.

+

roman jeunesse première communion