Ce que peuvent faire les grands-mères

Publié le 04 Juil 2023
grands-mères

La nature féminine des grands-mères prend avec l’âge une autre dimension. C’est un moment à saisir pour prendre soin des petits-enfants et leur rendre de grands services. La culture, le soutien scolaire, les voyages, le temps passé ensemble, toutes sortes d’activités rendues possibles par la retraite, autant d’opportunités qui s’offrent pour le plus grand bien de toutes les générations.   Rappelons d’abord avec Gina Lombroso (1), scientifique, médecin et philosophe, que la femme est avant tout altérocentrique ; son « centre », c’est « les autres ». En effet, la femme devenue grand-mère n’est heureuse que si elle peut « faire plaisir » autour d’elle. Et bien sûr, aimer et être aimée de sa petite (ou grande) tribu est ce qui la comble de joie… quand tout a été mis en œuvre pour que de bonnes relations soient entretenues. Les jeunes grand-mères qui ont encore une activité professionnelle sauront néanmoins trouver des créneaux pour passer du temps avec leurs petits-enfants. Raconter des histoires, cuisiner avec eux, les emmener se promener et par-dessus tout les écouter seront des moments privilégiés qui resteront gravés dans les mémoires. Pourrait-on faire un peu plus ? En fonction du temps disponible et des moyens financiers dont disposent les grands-parents, de belles activités peuvent être envisagées. Mais tout d’abord que la grand-mère prenne un peu de temps pour elle, pour lire, se soigner (les petits enfants sont fiers d’avoir une belle grand-mère… et le grand-père aussi !). Qu’elle retrouve sérénité, paix de l’âme et ses petits-enfants en bénéficieront. Transmettre la culture et l’amour de notre savoir-faire français est très apprécié et le grand-père aura aussi son rôle à jouer dans son propre domaine. Si elle peut emmener ses petits-enfants visiter des musées, des expositions, en tenant compte des âges et des goûts de chacun, les initier à la musique, à la danse, au théâtre (en choisissant bien les spectacles !), ils s’éveilleront à ce qu’il y a de beau et de grand dans notre pays. Les inviter dans des lieux comme le Mont-Saint-Michel, le Puy du Fou, ou même à Rome et pourquoi pas en Terre sainte, leur permettra de découvrir la Chrétienté, à un âge où les sorties avec papa, maman, les frères et sœurs ne les font plus rêver. Selon les programmes scolaires auxquels sont soumis les petits-enfants, il y aura beaucoup à faire pour essayer de pallier les insuffisances dans de nombreuses matières ou pour renforcer le plus concrètement possible de bons apprentissages.…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Marc et Maryvonne Pierre

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneÉducation

L’Institut Saint-Joseph : éduquer les enfants, épauler les parents

Initiatives chrétiennes | S’appuyant sur les principes de l’éducation intégrale, un nouveau collège a vu le jour en Provence en septembre. Ses fondateurs ont la volonté de développer la personne dans toutes ses dimensions, en particulier spirituelle, et de se faire les relais de l’éducation familiale. Entretien avec Louis et Sophie Olivier, fondateurs de l’Institut Saint-Joseph au Barroux.

+

institut saint-joseph école
Société

Agriculteurs (3/3) : « La terre au cœur, le cœur au Ciel »

Dossier « Agriculteurs, un monde en détresse » (3/3) | Fondée dans les années 80, l’association des « Journées paysannes » regroupe et soutient des agriculteurs de tous horizons, conscients de la nécessité de se former spirituellement et techniquement, de favoriser l’entraide et la réflexion dans un contexte de crises profondes. Entretien avec Emmanuelle François, présidente des « Journées paysannes ».

+

agriculteurs journées paysannes
Société

Mobilisation des agriculteurs, un tableau contrasté (2/3)

Dossier « Agriculteurs, un monde en détresse » 2/3 | Journaliste indépendant, spécialiste du milieu agricole et rédacteur en chef de la revue de presse agricole Argos, Guy Laluc dresse un portrait des revendications et des raisons du monde paysan plus compliqué qu’on ne pourrait le croire au premier coup d’œil.

+

agriculteurs
Société

Crise agricole, les raisons de la colère (1/3)

Dossier « Agriculteurs, un monde en détresse » 1/3 | Dans cet entretien, Yann de Kérimel dresse le tableau sombre d’une agriculture profondément détraquée, entre le mauvais rôle des institutions censées représenter le secteur, les exigences absurdes et contradictoires de l’Union européenne et des choix de consommation déraisonnables.

+

crise agricole