Chagall, Lissitzky, Malévitch… L’avant-garde russe à Vitebsk

Publié le 25 Avr 2018
Chagall, Lissitzky, Malévitch… L’avant-garde russe à Vitebsk L'Homme Nouveau

Sait-on que pendant une brève période de quatre ans (1918-1922) à Vitebsk, aujourd’hui en Biélorussie, il s’est joué un bouleversement esthétique ayant une influence considérable jusqu’à notre époque ?

Le Centre Pompidou retrace cette histoire. Chagall, originaire de cette cité, revient de France pour épouser sa chère fiancée Bella. Des œuvres de ce maître reflètent son bonheur : La Noce (1918) où un ange rouge saisit et réunit les têtes des deux amoureux tandis qu’un petit personnage, assis dans un arbre, joue du violon. Plus loin, l’enchantement se poursuit, le peintre et sa bien-aimée, planent dans le ciel (Au-dessus de la ville, 1914-1918). La Révolution est là, Chagall se sent libre comme juif et artiste. Marqué par les leçons du cubisme qu’il a découvert en France, il intègre avec son juif errant Au-dessus de Vitebsk (1915-1920), des éléments de ce mouvement dans l’architecture du second plan. 

Il fonde alors une école d’art ouverte à tous et est nommé officiellement commissaire des beaux-arts. Il sollicite comme professeurs des artistes très divers souhaitant couvrir tous les styles. Puis, il retrouve son ami d’adolescence, Lissitzky (1890-1941), architecte de formation, qui, à son tour, invite Malévitch (1878-1935) à venir les rejoindre. Mais l’entente est impossible. Une vision de l’art radicalement différente les oppose. Et c’est le théoricien Malévitch, créateur du Suprématisme, qui séduit les jeunes élèves tandis que l’atelier de Chagall est peu à peu déserté…

L’exposition du Centre Pompidou montre ces différents courants, absolument aux antipodes, l’un plein de poésie et de fantaisie est ouvert à la transcendance (Chagall), l’autre rationnel, cérébral, dans une volonté de maîtrise totale donne des œuvres géométriques construites, allant jusqu’au carré blanc sur fond blanc (Malévitch).

250 œuvres et documents sont donnés à voir dont beaucoup proviennent de Russie et d’importantes collections américaines et européennes. À découvrir !

Jusqu’au 16 juillet 2018. Centre Pompidou, Place Georges-Pompidou, 75004 Paris. Tous les jours de 11h à 21h. Le jeudi jusqu’à 23h. Fermé mardi et le 1er mai.

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCulture

Que la Croix demeure ! Les aventures de SOS Calvaires, et autres récits

Recensions adultes | La Rédaction de L'Homme Nouveau vous propose une page culture, avec un choix de quelques récits comme Que la Croix demeure ! SOS Calvaires au secours du patrimoine ou bien Des gens sans importance. Petits récits du grand âge, ou encore En Provence sur les traces de Marie Madeleine, mais aussi quelques livres religieux, essais, CD ou DVD. Paru dans le n° 1810.

+

livres récit
Culture

Charette revisité

ENTRETIEN | Revenue sur le devant de la scène au moment de la sortie du film Vaincre ou Mourir, la figure de Charette, général de la Vendée militaire, vient de faire l’objet d’une nouvelle biographie par Anne Bernet. Entretien avec l’auteur sur un personnage clé de l’épopée contre-révolutionnaire, passionnant, controversé, héroïque et qui cache encore quelques mystères.

+

charette
CultureLectures

Le choix de votre quinzaine : Maggie Smith à Lourdes

Recension adultes | Le Club des Miracles raconte le périple jusqu'à Lourdes de quatre irlandaises (dont Maggie Smith), qui aspirent toutes à un miracle. Dans cette page de recension retrouvez aussi des livres de spiritualité, un essai sur Simon Leys, un CD de Lang Lang et quelques autres sélections. Paru dans le n° 1809.

+

Maggie Smith
CultureLectures

Faire découvrir aux enfants sainte Faustine et la Miséricorde Divine

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse, avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire, et autres activités. Le livre Carlo Acutis et les miracles eucharistiques n'est pas une ultime biographie, mais raconte et explique sa grande exposition sur les miracles eucharistiques.Paru dans le n°1809.

+

Carlo Acutis garçon lecture
Culture

L’exposition : Un œil passionné. Douze ans d’acquisitions de Ger Luijten

La Fondation Custodia, un lieu unique dans Paris, un peu confidentiel, où sont présentées des expositions remarquables, rend hommage à son précédent directeur Ger Luijten, disparu prématurément en décembre 2022. Cet homme passionné, érudit et fin connaisseur a toujours cherché à être fidèle à l’esprit du grand collectionneur Frits Lugt (1884-1970) à l’origine de cette Fondation. Pendant douze années il dirigea ce lieu et mena une politique d’acquisition intense. Environ 10 000 œuvres sont entrées dans les collections de ce superbe hôtel particulier. Une sélection de 140 œuvres est proposée au regard du visiteur.

+

Ger Luijten