Chanter en famille avec les vainqueurs de « La France a un incroyable talent »

Chanter en famille avec les vainqueurs de "La France a un incroyable talent" L'Homme Nouveau

Du 8 au 14 août 2021 se tiendra la troisième édition de « Chanter en famille », une semaine de vacances musicales à l’abbaye de Lagrasse. Cette session musicale est organisée par la famille Lefèvre dont la maîtrise du chant a été particulièrement reconnue en 2020 lorsqu’elle a remporté la 15e saison de l’émission « La France a un incroyable talent ». Présentation avec la mère d’une famille de mélomanes.

Propos recueillis par Odon de Cacqueray

« Chanter en famille », est-ce une retraite ou des vacances ?

« Chanter en famille » c’est une famille, mon mari et moi accompagnés de nos six enfants, qui fait venir des familles. Nous voyons cette semaine du 8 au 14 août comme des vacances dans une abbaye, un lieu spirituel donc. Tous les participants auront la possibilité de suivre les offices, la messe, etc. Nous aimons présenter cette expérience originale comme des « vacances chantantes ». Nous nous chargeons principalement du chant. Les familles s’organisent de leur côté pour le principal : le logement et les repas. Nous proposons des moments conviviaux, apéritifs, dîner tous ensemble, soirée festive. Nous venons pour chanter ensemble mais aussi vivre des temps fraternels. Cette semaine est un moyen pour nous de transmettre notre passion du chant.

Comment se déroule cette semaine ?

Avec nos enfants les plus âgés, chacun a la responsabilité d’un pupitre. Nous organisons deux répétitions par jour pendant cinq jours, le matin et l’après-midi, pour un total de trois à quatre heures d’exercice. Les chants sont travaillés en pupitres (les voix sont séparées) et en tutti (tous ensemble) en vue d’un concert qui est donné le vendredi soir. Le reste du temps est libre pour la détente, les baignades ainsi que, pour ceux qui le souhaitent, rencontre avec un chanoine, assistance aux offices, etc. Des temps de formation sont organisés soit par l’abbaye soit par nous. L’année dernière, un chanoine avait abordé la question du chant grégorien, la musique selon saint Augustin. Ces moments d’enseignement ne sont pas nécessairement autour du chant.

tract chanter en famille

Pourquoi avoir organisé ce temps de vacances musicales à l’abbaye de Lagrasse ?

Nous sommes proches de l’abbaye depuis longtemps. Les chanoines organisent au mois d’août chaque année une session familiale à La Brède (33). Nous y avons participé avec nos six enfants. En 2018, le chanoine qui s’occupait habituellement de la musique était absent. Nous avons pris le relais pour organiser la pratique du chant pour la messe, organiser des répétitions. Le Père prieur était présent et a profité de l’occasion pour nous demander si nous serions prêts à organiser une session principalement tournée vers le chant et à destination des familles. Cette première édition s’est tenue en 2019. Comme pour chaque nouvelle initiative, il était difficile de savoir à quoi s’attendre. Nous étions une quarantaine, tous ceux qui étaient présents ont passé une excellente semaine, le concert était très beau.

Qui peut participer à cette semaine de chant ?

Nous sommes ouverts à toutes les familles « qui ont envie de faire l’expérience de chanter ensemble ». Je sais bien qu’il y a parfois des enfants en bas âge dans certaines familles, un système de garde pour les prendre en charge pendant les répétitions permettra aux parents de suivre le programme avec tout le monde. Avant 6 ans, les enfants chantent rarement. L’objectif est d’être au moins deux d’une même famille. Les formats sont divers et permettent aux familles de se rencontrer et de s’enrichir.

Faut-il un niveau de chant minimum pour vous rejoindre ?

Il n’y a pas de niveau minimal requis. Nous savons bien qu’une famille ce n’est pas l’uniformité. Certains ont une réelle appétence pour le chant, d’autres viennent pour faire plaisir. Une fois sur place, ils se fondent dans le groupe. Nous ne faisons pas de test à l’entrée. Je demande tout de même à ceux qui s’inscrivent où ils se situent musicalement afin d’adapter la sélection des chants. En général les inscrits ont déjà un premier bagage musical et souhaitent faire l’expérience du chant en famille, toutes générations confondues. Nous avions l’année dernière des personnes qui n’avaient pas ou peu d’expérience. Certaines ne savaient pas déchiffrer la musique ce qui ne les a pas empêchées de suivre. Lors de la première édition une personne m’avait dit qu’elle ne participerait pas et elle a fini par chanter lors du concert final. Il est important de se lancer et de se dire : « Pourquoi pas moi ? »

Comment choisissez-vous vos chants ?

Nous avons pris la décision de ne chanter que du chant religieux. Nous sommes dans une abbaye, nous sommes là pour apprendre le chant sacré… Dans les personnes qui s’inscrivent nous retrouvons facilement des familles qui appartiennent à des chorales, font chanter dans leurs paroisses, etc. Nous leur proposons des chants qu’ils pourront transmettre à leur tour.

Il faut différencier le chant sacré du chant liturgique. Le chant est sacré à partir du moment où il porte un texte biblique, psaumes, hymnes, chants à la Vierge… Le chant liturgique permet d’accompagner la messe, les offices. Tous les chants sacrés ne sont pas des chants liturgiques. Le style musical opératique d’une messe de Rossini convient difficilement à l’accompagne­ment d’une messe. Des compositeurs sont vraiment dédiés à la musique liturgique, tels que Palestrina. Dans la musique baroque nous avons également Charpentier, Lully… ou encore, plus proches de nous, Fauré, Franck, etc.

Le chant vous aide-t-il à approfondir votre foi ?

Oui, bien sûr. Tout le monde peut chanter de la musique sacrée, chrétien ou non. Comme catholiques nous pouvons porter le texte particulièrement parce que nous le comprenons. Nous pouvons également méditer grâce à certains chants. Le chant est une aide à la prière.

Votre semaine de vacances porte-t-elle une dimension d’évangélisation ?

Le concert final a lieu en public. Nous en faisons un peu de publicité dans le village de Lagrasse. Il a par conséquent une portée apostolique. Toute la semaine, il y a des touristes qui passent à l’abbaye et entendent nos répétitions. Le chant interpelle et attire. Au-delà du chant, nous témoignons de l’unité de vie familiale. Les gens sont touchés par la fraîcheur des enfants, de leurs parents et par la joie qui transparaît dans les yeux de chacun. Il y a dans ce format de « concert des familles » un beau signe d’espérance pour les années à venir. L’année dernière, pour des raisons liées à l’épidémie nous avions chanté en extérieur, dans le cloître. Et nous avons eu la joie de compter parmi nos auditeurs le cardinal Sarah, de passage à l’abbaye.

Pour s’inscrire : 06 64 00 81 71 ou choeurfamillelefevre@gmail.com

Ce contenu pourrait vous intéresser