Communauté de prière | Devenir un homme, un vrai & devenir une femme, une vraie !

Publié le 15 Juil 2020
Communauté de prière | Devenir un homme, un vrai & devenir une femme, une vraie ! L'Homme Nouveau

Chaque été, le site Hozana proposait une communauté de prière autour de sainte Anne et saint Joachim à l’occasion de leur fête le 26 juillet. Cette année, les choses sont un peu différentes puisque le site propose deux communautés de prières distinctes, l’une avec saint Joachim pour les hommes, l’autre avec sainte Anne pour les femmes.   

Le projet est ambitieux, il s’agit d’être « un homme, un vrai » ou « une femme, une vraie », rien de moins ! 

Ces 7 jours de prière et de méditation doivent nous aider à devenir un homme ou une femme selon le cœur de Dieu. « Il est facile de s’identifier à ces deux saints qui ont connu la vie de mariage et ses difficultés, l’infertilité, la vie de parents, de grands-parents : ce sont pour nous de grands exemples de chrétienté ! », explique l’équipe d’Hozana qui a imaginé la semaine de prière. 

Les deux communautés sont pensées sur le même modèle : chaque jour, les priants reçoivent un extrait de la Bible, une méditation sur sainte Anne ou saint Joachim ainsi qu’une intention de prière. Les méditations sont appuyées sur les écrits de Juliette Chové, auteur du livre Soyez féconds et multipliez-vous – Couples infertiles : des raisons d’espérer à Sainte-Anne d’Auray.

Et s’il y a bien une chose que nous devons retenir de l’exemple donné par les parents de la Vierge, c’est qu’il est possible d’être saint en ayant choisi la vie maritale. La vie religieuse ou consacrée n’est pas la seule voie menant à la sainteté !

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneEglise

Communautés : oasis ou citadelles ?

L'Essentiel de Joël Hautebert | Tendance de fond ces dernières années, la société paraissant malade ou repoussante à beaucoup, le communautarisme de tout poil prospère. La parution d’un ouvrage de l’abbé Raffray, qui se veut une réponse aux inquiétudes contemporaines, est l'occasion de faire le point sur ce qui pourrait sembler bien tentant à des chrétiens dégoûtés par le monde dans lequel ils vivent et soucieux de se rassembler pour se garder des maladies de l’âme qu’il véhicule.

+

communauté oasis
EgliseLiturgie

La Pause liturgique : Gloria 6, Rex Génitor, (Mémoires des Saints)

Ce Glória est daté du Xe siècle, et il est utilisé, comme le précédent, pour les fêtes des Saints. Les sources manuscrites de ce Glória, assez peu nombreuses, sont toutes françaises, ce qui semble indiquer son lieu d’origine et de composition. Il emprunte sa mélodie au 8e mode, mais il est tout différent du précédent : tandis que le Glória 5 s’envole à chaque verset vers les hauteurs de la quinte du mode authente, celui-ci se cantonne pour l’essentiel à l’intérieur d’une tierce très modeste, Sol-Si. Bien sûr, il se déploie à l’aigu de temps en temps, mais il est beaucoup plus horizontal que son voisin.

+

gloria grégorien
Eglise

La réparation comme démarche spirituelle

Commentaire du Pape | À l'occasion du 350e anniversaire des apparitions du Sacré Cœur de Paray-le-Monial, le Pape a prononcé quelques mots lors du colloque « Réparer l’irréparable », organisé le 4 mai dernier au Vatican. 

+

réparation France sacré cœur roi
A la uneEgliseMagistèreThéologie

Jean Madiran : lecteur critique de Gustave Thibon

Dossier « Jean Madiran et Gustave Thibon, un compagnonnage intellectuel ? » | Considéré par les lecteurs d’Itinéraires comme un collaborateur régulier de la revue, Gustave Thibon n’y donna en réalité qu’épisodiquement des articles, marquant toujours une certaine réserve par rapport au contenu. Directeur de la revue, Jean Madiran le sollicita à de nombreuses reprises mais s’éloigna de plus en plus du philosophe. Retour sur la rencontre de deux grandes figures qui évoluèrent différemment.

+

gustave thibon jean madiran