Croire et rendre grâce pour être sauvé

Publié le 26 Août 2023
sauvé

Avec saint Pierre et les dix lépreux, les textes liturgiques de ce temps reprennent la confession de foi affirmant la divinité de Jésus. Mais la gratitude d’un seul lépreux rappelle que, pour être sauvé par la foi, la reconnaissance envers Dieu est indispensable.   En ce dimanche du temps dit « ordinaire », les évangiles du rite romain ont en commun de mettre en avant la vertu de foi. Dans le Missel romain de 1970, on lit la confession de saint Pierre à Césarée (Mt 16, 13-20). À Jésus qui interroge ses disciples sur ce que les gens disent de lui, saint Pierre confesse : « Tu es le Christ, le fils du Dieu vivant ! » (v. 16) Ce passage est employé pour les fêtes du Prince des Apôtres : celle du 29 juin, bien sûr, mais aussi la Chaire de saint Pierre (22 février), ainsi qu’au Commun des saints Papes. Saint Hilaire de Poitiers (†367) dit, de la question de Jésus : « Le Seigneur s’informa près de ses disciples de ce que les hommes disaient qu’il était, lui, qui s’appelait lui-même le Fils de l’homme. La raison de cette profession de foi est que nous nous souvenions de lui comme Fils de Dieu aussi bien que Fils de l’homme ; parce que l’appeler séparément de l’un ou l’autre titre ne nous donne aucune espérance de salut » (BR 1568, 18 janvier). Selon saint Léon le Grand († 461), « dans toute l’Église, Pierre répète chaque jour : Tu es le Christ, Fils du Dieu vivant” ; et toute voix qui confesse le Seigneur est empreinte du magistère de cette voix. Cette foi triomphe du démon et rompt les liens de ses captifs. Elle introduit au ciel ceux qui ont été arrachés au monde » (BR 1961, Commun des Papes). Ce grand pape développe ainsi la réponse de Jésus : « De même que mon Père t’a manifesté ma divinité, ainsi je te fais connaître ta supériorité. “Je te dis : tu es Pierre”, c’est-à-dire : je suis moi-même la pierre inébranlable, la pierre angulaire qui, de deux peuples n’a fait qu’un, fondement tel que nul n’en peut poser d’autre. Mais toi aussi, tu es une pierre, car tu es affermi par ma force au point que ce qui est propre à ma puissance te soit communiqué par participation » (BR 1961, 22 février). Et il ajoute : « Sur cette base solide, je bâtirai un temple éternel ; et la hauteur de mon Église, telle qu’elle pénétrera jusqu’au ciel,…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Pierre Julien

Ce contenu pourrait vous intéresser

Eglise

Le diocèse de Bayonne sous surveillance

Le 27 mai dernier, monseigneur Marc Aillet, évêque du diocèse de Bayonne, Lescar et Oloron, annonçait dans un communiqué officiel une nouvelle « visite fraternelle » de Mgr Antoine Hérouard, archevêque de Dijon, pour rencontrer l’évêque mais aussi ses collaborateurs clercs et laïcs ainsi que ceux qui exercent des responsabilités diocésaines. Lorsque le Vatican reçoit un certain nombre de plaintes, il peut en effet demander une visite « extraordinaire », « fraternelle » ou bien « apostolique » dans un diocèse. 

+

bayonne
A la uneÉditorialLiturgie

Notre quinzaine : Rester, non pas dans le coup, mais dans le cœur !

Édito du Père Danziec | Tel est le principe du cycle, une continuation, sans arrêt et circulaire, dont le centre est Dieu. En ce mois de juin, comme l’an passé, et l’année qui lui était précédente, et les autres encore qui leur étaient antérieures, et ce depuis des siècles, l’Église militante de la terre invite une nouvelle fois les fidèles à se tourner vers le Sacré Cœur de Jésus. Un cœur source de vie pour nos âmes en manque de palpitations.

+

sacré cœur
EgliseMagistère

Credo : Un antidote à la confusion doctrinale

Initiatives chrétiennes | Lors d’un récent séjour en France, Mgr Athanasius Schneider, évêque auxiliaire d’Astana au Kazakhstan, est venu présenter l’édition français de son dernier livre, Credo. Compendium de la Foi catholique [1]. Lors de son passage dans les locaux de L’Homme Nouveau, il a expliqué les raisons cruciales de cette publication.

+

credo
EglisePatrimoine

Saint-Saturnin de Merville, une restauration exemplaire

Initiatives chrétiennes | C'est grâce à une association dynamique qu'une église de la région de Toulouse est en train d'achever sa remise en état, avec la restauration d'une grande peinture. Un modèle à suivre, avec des fonds provenant des adhérents mais aussi de généreux dona-teurs, une vraie vie paroissiale, un patrimoine mis en valeur, une communication efficace et des acteurs locaux dévoués. Entretien avec Laurent Toffanello, trésorier-adjoint de l’association « les Amis de Saint-Saturnin » et responsable du suivi de la restauration.

+

saint-saturnin
EgliseLiturgie

Le Grand Sacre d’Angers fête les 10 ans de son renouveau !

Avec une tradition remontant à près de huit siècles, le Grand Sacre rassemblait chaque année des dizaines de milliers de croyants. Des fidèles, des clercs et des personnalités politiques défilaient en procession dans les rues d'Angers pour vénérer le Très Saint Sacrement. Cette ancienne tradition avait été abandonnée après le concile Vatican II, mais en 2013, la Fraternité Saint Pie X l'a relancée.

+

adoration saint sacrement mission grand sacre