Deuxième colloque sur la messe traditionnelle

Publié le 18 Sep 2023
Maugendre, organisateur du colloque « Quel avenir pour la messe traditionnelle ? »
Ce samedi 23 septembre se tient à la Maison de la Chimie (VIIe arrondissement de Paris), la deuxième édition du colloque de l’association Renaissance catholique, sur la messe traditionnelle. 

 

Un premier colloque en 2022

Le samedi 24 septembre 2022, Renaissance catholique avait déjà organisé un premier colloque intitulé : « Quel avenir pour la messe traditionnelle ? » Pour son président, Jean-Pierre Maugendre, il s’agissait de répondre au Motu Proprio Traditionis Custodes du 16 juillet 2021, dans lequel le Pape manifestait son désir de voir disparaître la messe romaine traditionnelle. « Face à cette décision que nous considérons comme un abus de pouvoir, nous avons décidé de réunir des fidèles attachés à la messe traditionnelle pour manifester notre résistance.» De 10 h à 18 h, plusieurs intervenants ont donc exposé les raisons de cet attachement à la messe traditionnelle. « Notre objectif était aussi d’argumenter cette résistance », affirme Jean-Pierre Maugendre. De plus, « En France, et particulièrement en province, les catholiques attachés à la messe traditionnelle sont très minoritaires. Cette réunion est pour eux l’occasion de se retrouver dans un cadre moins spirituel que le pèlerinage de Pentecôte, mais plus intellectuel. Notre résistance est difficile, il faut des moments pour se retrouver, en ayant conscience que l’on mène le même combat.».  Après la réussite de cette première édition (plus de 500 inscrits), Jean-Pierre Maugendre souhaite de nouveau rassembler les fidèles autour de la question de l’avenir de la messe traditionnelle. « Une nouvelle génération se lève de personnes qui viennent d’un peu partout et découvrent la messe traditionnelle, affirme le président de l’association. Ils sont touchés par sa beauté, son sens du sacré, mais ils n’ont pas les fondements intellectuels et doctrinaux nécessaires face aux nouveautés liturgiques. Ce colloque a donc pour but de réexpliquer les raisons de notre attachement à cette messe traditionnelle, en apportant à ces gens des éléments intellectuels pour les aider à conforter le premier mouvement, instinctif et parfois sentimental, qui a été le leur.»

Plusieurs types d’enseignements

Pour cela, plusieurs types d’enseignements seront proposés : « Un enseignement doctrinal d’abord, avec les conférences du père Danziec sur « La messe, acte de religion par excellence » et de Cyril Farret d’Astiès sur la réédition du Bref examen critique du nouvel ordo missae. S’ensuivra une présentation de la situation actuelle dans les diocèses, par Philippe Darantière. » À ces conférences magistrales, Jean-Pierre Maugendre a souhaité ajouter des témoignages plus personnels, par l’intermédiaire…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Aymeric Rabany 

Ce contenu pourrait vous intéresser

CultureEglise

Les mémoires du cardinal Consalvi

Carte Blanche d'Yves Chiron | Le cardinal Consalvi, secrétaire d'État du Saint-Siège à partir de 1806, a rédigé ses Mémoires. Celles-ci viennent d'être retraduites et rééditées par Bernard Ardura, le président du Conseil pontifical des Sciences historiques, aux éditions du Cerf, sous le titre Mémoires. Un diplomate dans la bourrasque.

+

Cardinal Consalvi
ChroniquesEgliseCarême

À travers le désert Dieu nous guide vers la liberté

Commentaire du Pape | Le pape François a adressé un message de Carême à tous les chrétiens le 1er février 2024, intitulé « À travers le désert Dieu nous guide vers la liberté ». L’exode de l’esclavage vers la liberté n’est ni abstrait, ni utopique. Il est concret et, pour que nous ayons un carême fructueux, il faut qu’il soit vrai et non hypocrite, réel et non idéaliste.

+

désert carême liberté
Eglise

Le Chantier de Notre-Dame des Neiges va reprendre !

Le chantier du site Notre-Dame des Neiges, en Ardèche, entrepris par le Famille missionnaire de Notre-Dame et mis en arrêt par l'association écologique « pour l’avenir de la Vallée de la Bourges » va pouvoir reprendre. La cour d’appel de Nîmes a rendu sa dernière décision en faveur de la Famille missionnaire le 8 février dernier.

+

notre-dame des neiges