Dieu et moi Dieu, ma foi et mes blessures – poèmes chrétiens

Dieu et moi Dieu, ma foi et mes blessures L'Homme Nouveau

Découvrez deux poèmes chrétiens de Franck Widro, pour la liturgie du dimanche 7 mars dans le Novus Ordo.

« Comme la Pâque juive était proche, Jésus monta à Jérusalem. Dans le Temple, il trouva installés les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs. Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs… » (Jn 3, 16)

Dieu et moi
(sur Jean 2, 13-25)

Je combats un désir, établir un commerce avec Dieu ;

de tels égarements feraient du Seigneur, mon serviteur.

Mon corps, Temple de chair, accueille Jésus ; c’est un espace radieux

où le marchandage est exclu, et l’amour libérateur.

Dieu, ma foi et mes blessures
(sur Jean 2, 13-25)

La souffrance est blessure de mon âme, son agonie peut-être ;

j’y accueille Dieu ; Son Amour me soutient, puis me fait renaître,

mes douleurs font grandir mon humanité, si je m’élève ;

à travers ses plaies, en Jésus-Christ, j’irradie, me relève.

Ce contenu pourrait vous intéresser