Exposition : Vermeer et les maîtres de la peinture de genre

Publié le 09 Mar 2017
Exposition : Vermeer et les maîtres de la peinture de genre L'Homme Nouveau

Au Musée du Louvre, dès l’entrée dans l’exposition le regard du visiteur est « saisi » par un tableau de taille modeste la Femme à la balance. Dans un silence lumineux et feutré, une jeune femme enceinte, debout, richement vêtue, d’une grâce singulière, pèse, avec délicatesse, de sa main droite, des pierres précieuses, et l’on se sent transporté… Élégante, elle porte un fichu blanc et un resplendissant manteau bleu bordé de fourrure d’hermine sur une longue robe ocre jaune. Sur le fond du tableau se détache une toile présentant le Jugement dernier… Énigmatique et bouleversante cette œuvre de Johannes Vermeer (1632-1675) ! Juste à côté, est montrée une autre version du même sujet (La Peseuse d’or) par son contemporain Pieter de Hooch (1629-1684), – très grand peintre – mais qui, ici, n’a pas la même portée. C’est une belle œuvre, admirablement peinte, cependant il n’y a pas cette lumière insolite et douce, cette atmosphère surprenante.

Plus loin sont évoqués les lettres ou courrier amoureux, la musique avec la Jeune fille assise au virginal (National Gallery, Londres) ou La joueuse de luth (Metropolitan Museum, New York) qui, regardant en souriant vers la fenêtre, écoute les sons émis par son instrument que ses doigts accordent. Au mur sur un fond clair, une grande carte représente l’Europe… L’instant présent simple et fugace prend une dimension d’éternité.

La confrontation des douze peintures (sur les trente-huit connues) de Vermeer à celles d’excellents peintres de son époque et de son pays, met en avant son génie.

On connaît peu de chose de la vie de cet artiste. Il fut marchand de tableaux comme son père qui avait été aussi tisserand puis aubergiste. En 1653, il épouse Catharina Bolnès, issue d’une riche famille et devient à son contact, semble-il, catholique. Ils eurent dix enfants. Il mourut jeune, à 43 ans, endetté. Par ailleurs, Blaise Ducos, commissaire de l’exposition précise que Vermeer n’a pas été un peintre solitaire et qu’il a connu les artistes de son temps, se laissant influencer par leurs sujets mais en les métamorphosant. Magnifique !

Musée du Louvre, Paris Ier. Tél. : 01 40 20 53 17. Ouvert tous les jours de 9 h à 18 h sauf le mardi. Nocturnes jusqu’à 21 h 45 le mercredi et le vendredi. Juqu’au 22 mai. ATTENTION : L’accès aux expositions Vermeer et les maîtres de la peinture de genre et Valentin de Boulogne s’effectue exclusivement sur réservation d’un créneau horaire de visite à retirer sur place le jour même de votre visite, à la billetterie du musée.

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureLectures

4 livres d’histoire pour son mois de juin

Recension adulte | Dans notre page culture, nous vous parlons de Pie VII, le pape qui défia Napoléon par Xavier Maréchaux, Jean-Marie Perrot, 12 décembre 1943, un crime communiste d'Yves Mervin, une Nouvelle histoire du Japon de Pierre-François Souyri et enfin une BD sur la bataille de Verdun. Paru dans le n°1808.

+

livre histoire
CultureLectures

Cap sur le Cœur de Jésus : Un joli conte pour se préparer à la Première Communion

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire. Les Petits Allongés de Berck est un joli roman d'Isabelle Davy sur le monde des enfants tuberculeux. Cap sur le Cœur de Jésus permet aux enfants de se préparer à la première communion en neuf chapitres. Le Pardon du Morbihan relate l'histoire d'Élisabeth, engagée comme intendante au manoir de Kervrech en 1915. Paru dans le n°1808.

+

roman jeunesse première communion
CultureLectures

Côté édition : Pénombres, Glanes et approches théologiques

Côté éditions | Malgré une carrière tôt brisée par la mort, Joseph Malègue est l’auteur de ce que certains considèrent comme le plus grand roman du XXe siècle mais d’un seul autre roman. Les éditions de L’Homme Nouveau rééditent un ensemble de quatre textes, parus en 1939 sous le titre Pénombres, dans lesquels l’écrivain manifeste son souci du salut.

+

Piemonte 337 scaled e1715867758849 pénombres
CultureLecturesThéologie

« La Croix de Jésus » de Louis Chardon, une leçon de tendresse divine

Culture | Le dominicain Louis Chardon, théologien et prédicateur du XVIIe siècle aujourd’hui bien oublié, est l’auteur de La Croix de Jésus dont Les Belles Lettres proposent ces temps-ci une réédition, avec une introduction de l’écrivain et philosophe Romain Debluë. Celui-ci éclaire pour nous le mariage de la théologie et de la mystique, de la souffrance et de l’amour chanté par le religieux. Entretien.

+

croix de jésus création