Jean Madiran : la voix de Péguy continuée

Publié le 25 Mar 2024
jean madiran
L’historien Yves Chiron a publié récemment une biographie complète consacrée à Jean Madiran (1920-2013) dix ans après le retour à Dieu de celui-ci, témoignant de sa place dans le monde catholique et de la permanence de ses combats.

  Longtemps, la biographie de Jean Madiran fut réduite à quelques lignes parues dans L’Homme Nouveau en 1967. Brève, succincte, elle avait été acceptée par Madiran (et peut-être même rédigée par lui) et il y renvoya souvent par la suite. On ne pouvait faire plus court : « Né en 1920. Études à Bordeaux. Licencié ès lettres (philosophie et lettres classiques) ; diplômé d’études supérieures (idem). Bûcheron puis professeur. Se reconnaît plus ou moins disciple de Boèce (le premier des théologiens laïcs, né en 470), saint Thomas, Bossuet, Péguy, Chesterton, Maurras, Charlier. »  C’est par ses maîtres intellectuels et spirituels que ce journaliste, écrivain et philosophe se voyait définir. Étrangement, saint Benoît était absent de cette petite litanie alors qu’il occupa lui aussi une place importante dans l’univers intérieur du directeur de la revue Itinéraires.   

Saisir sa pensée

Oubli ou plutôt pudeur ? Lorsque, à la fin des années 1980, Danièle Masson entreprit d’écrire un livre sur Jean Madiran (éditions Difralivre, 1989), celui-ci mit comme condition qu’il s’agisse d’une biographie intellectuelle qui restitue la réflexion d’un homme et qui permette de saisir les grandes lignes de sa pensée, à travers le récit de ses prises de position, de ses écrits et de ses combats. D’emblée, la place d’André Charlier et de son frère Henri ainsi que celle de saint Benoît ressortaient de cette plongée dans la pensée de Madiran.  Pourquoi parler aujourd’hui de Jean Madiran ? Il y a un peu plus de dix ans, celui-ci rendait son âme à Dieu. À cette occasion, Yves Chiron a publié une biographie complète de l’écrivain qui retrace son existence et ses combats. On y apprends beaucoup sur l’homme, sa famille, son enfance, la manière dont il a vécu et souffert, ses hésitations et ses interrogations, ses amitiés et ses compagnonnages et la ligne directrice de sa vie, qui fut finalement le souci du dialogue avec ses adversaires et contradicteurs.   

Erreurs de perspective

Dès 1960, dans un petit opuscule de Madiran qu’il éditait, Marcel Clément appuyait sur ce désir de dialogue : « Jean…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Philippe Maxence

Philippe Maxence

Ce contenu pourrait vous intéresser

CultureLectures

Une réédition du Triomphe pour le Prince Éric

Recension jeunesse | Les Éditions du Triomphe ont réédité les deux premiers tomes du Prince Éric cette année avec les illustrations originales. Retrouvez dans cette page culture une sélection de livres jeunesse pour l'été. Paru dans le n° 1812.

+

prince éric
CultureLettre Reconstruire

Le De Regno de saint Thomas d’Aquin

La Bibliothèque politique et sociale | Lettre Reconstruire n° 38 (juillet 2024) | L’un des ouvrages politiques de saint Thomas d’Aquin parmi les plus diffusés fut assurément le De Regno. Malgré quelques difficultés, ce traité expose des principes politiques, et, à ce titre, il reste toujours pertinent de le lire.

+

principes de politique Thomas de Reno
Culture

Le Dernier Homme : un homme nouveau

Carte Blanche de Judith Cabaud | Les livres de l’histoire contemporaine depuis l’époque de la Réforme, sont constellés d’écrits d’esprits forts qui souhaitent, par la raison humaine, un avenir sans Dieu. Des Encyclopédistes au Zarathoustra de Nietzsche, on a donc prophétisé, avec force détails, le nihilisme dans lequel nous baignons aujourd’hui et les comportements humains. Les chrétiens, qui sont les derniers hommes à suivre les pas du Christ ressuscité, seront forcément des hommes nouveaux.

+

huxley orwell homme nouveau