La Sainte Tunique d’Argenteuil, une ostension inattendue

Publié le 11 Avr 2023
sainte tunique

Wikimedia Commons

« Je suis extrêmement heureux de vous annoncer un prochain événement qui va impliquer les paroissiens de la basilique, les bénévoles de la Sainte Tunique, les pouvoirs publics et la ville d’Argenteuil. » Ce dimanche 26 mars, journée annuelle de vénération de la Sainte Tunique, portée par le Christ lors de sa Passion, Mgr Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise, officialise la nouvelle dans la basilique d’Argenteuil : « dès le printemps 2025, j’ai souhaité que se tienne une nouvelle ostension exceptionnelle de la Sainte Tunique ». La tunique que Notre-Seigneur porta lors du chemin de croix avait été en possession de l’impératrice Irène de Constantinople au IXe siècle. Afin d’augmenter son pouvoir, celle-ci, souhaitant se marier avec l’empereur Charlemagne, lui fit don de cette relique. L’empereur la confia alors à l’abbaye d’Argenteuil. Conservée à la basilique d’Argenteuil depuis douze siècles, le vêtement porté par le Christ lors de sa Passion est la tunique qu’on ne put partager car « sans couture, tirée d’une pièce à partir du haut » (Jn, 19, 23). Cette tunique indivisée, le curé d’Argenteuil dut cependant la découper lors de la Révolution, pour la cacher et la sauver des mains de ceux qui voulaient la détruire. Il n’en retrouva malheureusement qu’une partie. Aujourd’hui, la Sainte Tunique est enfermée dans un reliquaire, et seul un morceau est visible des fidèles. Le reliquaire n’est exposé qu’une fois par an, lors de la journée annuelle de vénération. Une ostension de la Tunique, où celle-ci, dépliée, est entièrement exposée aux yeux des fidèles, est donc exceptionnelle. La tradition veut qu’elle soit montrée deux fois par siècle. Les trois dernières ostensions ont eu lieu en 1934, 1984 et 2016. La prochaine était prévue pour 2034, mais Mgr Lalanne a finalement avancé l’échéance au printemps 2025. Après les deux ans de pandémie de Covid-19, le pape François a en effet annoncé le lancement d’un jubilé mondial, « Pèlerins d’espérance », pour « favoriser grandement la recomposition d’un climat d’espérance et de confiance ». Dans son communiqué écrit du 26 mars, Mgr Lalanne a donc affirmé que « les fidèles et pèlerins seront appelés particulièrement à vénérer la Sainte Tunique, à…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Aymeric Rabany

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneEgliseLiturgie

Pastorale des sacrements : une expérience paroissiale (1/4)

Dossier « Faisons-nous bon usage des sacrements ? » 1/4 | L'abbé Antoine Michel a participé à l'ouvrage Les sacrements en question, en y présentant une initiative originale. Inspiré par un prêtre américain et troublé par le manque de fécondité des sacrements, il a mis en place dans sa paroisse une nouvelle manière d’offrir le baptême et le mariage, en particulier, qui favorise une vraie démarche de foi et de conversion. Entretien.

+

sacrement
A la uneEglise

Le Pape revient-il sur ses dernières décisions ?

La chaine américaine CBS News a diffusé dimanche 19 mai un entretien exclusif avec le pape François au Vatican. Plusieurs extraits ont été publiés ces dernières semaines, révélant des pans d'un entretien consacré aux sujets d'actualité du monde et de l'Église : femmes diacres, bénédictions des couples homosexuels...

+

Capture decran 2024 05 24 a 12.43.53 cartographies
Eglise

Communautés : oasis ou citadelles ?

L'Essentiel de Joël Hautebert | Tendance de fond ces dernières années, la société paraissant malade ou repoussante à beaucoup, le communautarisme de tout poil prospère. La parution d’un ouvrage de l’abbé Raffray, qui se veut une réponse aux inquiétudes contemporaines, est l'occasion de faire le point sur ce qui pourrait sembler bien tentant à des chrétiens dégoûtés par le monde dans lequel ils vivent et soucieux de se rassembler pour se garder des maladies de l’âme qu’il véhicule.

+

communauté oasis