Le drame de la Vendée sur grand écran

Publié le 15 Jan 2023
Vendée

Avec Vaincre ou Mourir, le Puy du Fou passe au cinéma pour faire connaître le sort de la Vendée aux foules. Le défi est relevé avec panache.   Le Grand Parc et la Cinéscénie ne suffisaient visiblement pas, il fallait que le Puy du Fou aille plus loin encore pour faire connaître au monde le sort des 200 000 Vendéens qui payèrent de leur sang leur attachement à Dieu et au Roi. Avec Vaincre ou Mourir, le Puy du Fou passe au grand écran, cette fois-ci sans se contenter du concours d’amateurs bénévoles. Sortie en salles le 25 janvier prochain. Le défi du cinéma Il y avait de quoi être sceptique : le Puy du Fou, plusieurs fois champion dans l’univers du spectacle, voudrait également investir le monde du cinéma ? On ne peut pas être bon partout… Mais que ceux qui n’ont pas encore vu l’avant-première de Vaincre ou Mourir se rassurent : le pari est réussi. Annoncé en mars 2022 et réalisé par Paul Mignot et Vincent Mottez, Vaincre ou Mourir était d’abord conçu comme un documentaire historique sur les guerres de Vendée. Devenu long métrage de près de deux heures, il garde néanmoins la trace de ce projet originel par la succession des dates qui viennent rythmer batailles et négociations. Le casting n’est pas négligeable : Hugo Becker incarne un général de Charette viril, volontaire et prêt à tous les sacrifices. Des acteurs reconnus comme Jean-Hugues Anglade, Rod Paradot ou Constance Gay lui donnent la réplique. On regrettera simplement que la première amazone – interprétée par Dorcas Coppin – n’ait pas gardé l’humilité qui devait être celle des femmes de l’époque, quand bien même elles s’offraient pour se battre aux côtés de leurs hommes. Les images sont belles et épiques, rythmées par des scènes de pause où l’on voit notre héros ruminer ses pensées et inspirations dans un noir quasi total. Signe qu’il était très attendu, Vaincre ou Mourir s’est hissé au sommet des entrées pour son avant-première du 8 décembre 2022. Un premier film qui promet pour les prochains longs-métrages et séries de Puy du Fou Films, puisque c’est le projet. Les guerres de Vendée sur grand écran L’ambition est bien de rendre accessible au grand public l’éternelle oubliée de la Révolution française : la Vendée. Rappeler le sort de ces paysans martyrs reste le premier combat du Puy du Fou, quels qu’en soient les moyens. Le scénario est…

Pour continuer à lire cet article
et de nombreux autres

Abonnez-vous dès à présent

Marguerite Aubry

Marguerite Aubry

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneCultureLectures

Le génocide vendéen : la preuve par les colonnes infernales

ENTRETIEN | Haut fonctionnaire aux Affaires étrangères, juriste spécialiste de droit pénal international, Jacques Villemain poursuit ses recherches avec, après Vendée 1793-1794 (2017) et Génocide en Vendée (2020), un nouvel ouvrage en deux volumes, Histoire politique des colonnes infernales. Avant et après le 9 Thermidor et Papiers et Rapports. Il y poursuit sa démonstration du caractère génocidaire de ce qui s’est passé dans ce département.

+

Vendée
Culture

L’exposition : Chana Orloff. Sculpter l’époque

Le musée Zadkine (Paris 6) accueille une exposition consacrée à la sculptrice Chana Orloff jusqu'au 31 mars. Cet ancien atelier du sculpteur d’origine russe Ossip Zadkine a été légué par son épouse Valentine Prax, et est devenu un atelier-musée au cœur du quartier artiste de Montparnasse.

+

Chana orloff
CultureEglise

Les mémoires du cardinal Consalvi

Carte Blanche d'Yves Chiron | Le cardinal Consalvi, secrétaire d'État du Saint-Siège à partir de 1806, a rédigé ses Mémoires. Celles-ci viennent d'être retraduites et rééditées par Bernard Ardura, le président du Conseil pontifical des Sciences historiques, aux éditions du Cerf, sous le titre Mémoires. Un diplomate dans la bourrasque.

+

Cardinal Consalvi