Légitime défense

Publié le 23 Jan 2019
Légitime défense L'Homme Nouveau

Tout a été dit concernant les gilets jaunes, mais je rajoute : d’une part, nombre de gens de condition modeste ne se sentent pas représentés par une caste fort bien illustrée par M. Macron, une bulle de favorisés qui ne se retrouvent qu’entre eux, naissance, fortune, grandes écoles (HEC, ENA), approche des banques (Rothschild), lieux de rencontre (le Siècle, le Cercle Interallié) et qui ne peuvent absolument pas imaginer comment on vit avec 1 400 euros par mois. D’autre part, le rejet de la proportionnelle fait que des millions de Français ayant voté Mélanchon ou Marine Le Pen n’ont pas de députés. 

On pourrait ajouter le gâchis monumental dans les dépenses de l’État, le prix des besoins essentiels comme le gaz, l’électricité, l’essence, et enfin le scandale du logement avec des propriétaires et des promoteurs abusifs et rapaces.

Tout cela, pourtant, ne justifie pas le vandalisme, la violence et la haine des voyous, la tentative de lynchage de policiers et la surdité de la justice en réponse. L’un des motards de la police a dû, pour protéger sa vie, sortir son pistolet. Non seulement il a bien fait mais, à quelques secondes près, s’il avait dû tirer, je l’aurais approuvé.

Parce qu’il n’y a qu’en France – allez donc essayer en Russie, aux USA, en Chine – que l’on tente, sans riposte, de tuer des policiers. Les malheureux savent qu’au nom de la trouille phénoménale de leurs chefs, des politiques, de la démagogie de la presse, les « droits de l’homme » passent bien avant la vie du flic de base ! Pas de vagues, pas d’histoires, surtout pas de mort chez les manifestants, c’est le syndrome Malik Oussekine qui paralyse tout !

La légitime défense ? Mais elle est très simple, et naturelle, telle que le disait Me Garaud : le trublion, le voleur, le violent a pris ses risques, il y avait une possibilité de riposte, de réaction. Fallait pas y aller, il arrive que le gentil se révolte devant le méchant, c’est la règle du jeu !

Passons sur les arguties ridicules, inapplicables, du « la défense doit être proportionnée à l’attaque », mais, une fois de plus, voyons ce qui devrait rester l’essentiel, la réponse de la justice face aux casseurs : du sursis, toujours (c’est-à-dire rien). À Besançon, six mois ferme mais… sans mandat de dépôt (c’est-à-dire rien), à Amiens, relaxe de quatre voyous parce que le tribunal a estimé qu’il y avait… des vices de forme dans les P.-V. policiers. Seul le tribunal de Nancy a rendu la justice : un an ferme avec mandat de dépôt pour deux émeutiers. Il n’y a plus qu’un tribunal qui rende la justice en France…

Ce contenu pourrait vous intéresser

A la uneChroniquesSociété

D’où vient l’autorité que l’on invoque aujourd’hui ?

C'est logique de François-marie Portes | Réagissant à une série de violences graves caractéristiques de la société française contemporaine, Gabriel Attal tentait récemment, sous l’œil des caméras, de démontrer son autorité devant des jeunes promis à un séjour en internat. Un exercice qui n’a pas enté couronné de succès. La notion claire de ce qu’est l’autorité permet de comprendre pourquoi. 

+

autorité auctoritas
A la uneSociété

Les Maisons d’Alliance, des béguinages modernes

Initiative chrétienne | Au moment où le projet de loi sur la fin de vie promet de renvoyer les personnes âgées à leur poids financier sur la société, avec la possibilité de les euthanasier, des initiatives se développent pour leur permettre d’avancer sereinement vers la mort en restant autonomes aussi longtemps que possible, reliées aux autres et soutenues spirituellement. Entretien avec Frédéric Zack, directeur général de l’association « Maisons d'Alliance ».

+

maisons d'alliance
SociétéBioéthique

« La loi sur la fin de vie ne fait qu’aggraver le sentiment de culpabilité de certains handicapés. »

Entretien | La proposition de loi sur la fin de vie ayant été adoptée par les députés jeudi 16 mai, elle sera débattue au Sénat à partir du 26. Afin d'alerter sur les enjeux et conséquences de cette loi, l'Office Chrétien des personnes Handicapées (OCH) a publié lundi 13 mai, un communiqué intitulé « Fin de vie : Et les plus fragiles dans tout ça ? » et signé par une quinzaine d'associations et d'organismes du domaine de la santé engagés pour la vie des plus fragiles. Emmanuel Belluteau, président de l'OCH, nous éclaire sur les raisons de cette tribune et les enjeux de la proposition de loi.

+

old patient suffering from parkinson fin de vie
SociétéBioéthique

L’IA générative : rivale ou alliée de l’homme ?

Entretien | Devant les progrès fulgurants de l’intelligence artificielle (IA), la question qui vient d’abord à l’esprit est celle de sa capacité à remplacer l’être humain. Mais au-delà des performances de plus en plus sidérantes des machines, la question reste celle de leur utilisation vertueuse et surtout de la puissance unique de l’intelligence humaine, seule ordonnée à la vérité. Analyse du Doyen de l’IPC, Emmanuel Brochier.

+

IA intelligence artificielle
SociétéLectures

Faire grandir les enfants avec Honoré, l’écureuil et Marceline, l’hirondelle

Recension jeunesse | La rédaction de L’Homme Nouveau vous propose une page recension de lectures jeunesse pour ce mois de mai, avec un choix éclairé de quelques histoires à lire ou faire lire, et autres activités. Avec les albums Honoré, l’écureuil qui refusait d’aider et Marceline, l’hirondelle qui voulait faire confiance, les enfants retiendront une belle leçon de vie à la lumière de l’Évangile. Paru dans le n°1807.

+

enfant lecture