Les chrétiens d’Orient à Paris :2000 ans d’Histoire

Publié le 14 Oct 2017
Les chrétiens d'Orient à Paris :2000 ans d'Histoire L'Homme Nouveau

Pour la première fois à Paris, l’Institut du Monde Arabe (IMA) expose de splendides œuvres empreintes de foi chrétienne provenant du Moyen Orient. 2000 ans d’histoire sont ainsi retracés suivant un parcours chronologique. Les différentes communautés chrétiennes sont présentées ensemble pour mettre en avant la notion de construction (souligne Elodie Bouffard, une des commissaires de l’exposition). Deux des plus anciennes fresques figuratives, datant du IIIe siècle, de Doura-Europos en Syrie (aujourd’hui conservées à Yale au États-Unis), témoignent des débuts du christianisme. On y reconnaît le Christ guérissant le paralytique. Puis une évocation des premières basiliques est illustrée par une mosaïque et de remarquables chapiteaux en calcaire sculptés provenant du Musée de la Terre Sainte de Jérusalem. Dans un décor qui tente de reproduire une église à plan centrée, des vitrines dévoilent de superbes ivoires (L’Annonciation), des reliquaires, des calices…

Un grand espace consacré au monachisme évoque les Pères du désert en Égypte et saint Siméon le stylite en Syrie (avec une belle icône provenant d’Alep). Une douce Vierge à l’Enfant, fresque datant du XIIe siècle, provenant de Beyrouth est donnée à contempler, tandis que sur un mur, sont projetées des photographies de magnifiques peintures monumentales du Liban.

La conquête arabe a morcelé les territoires, il y a eu de terribles persécutions mais aussi des périodes de paix où les chrétiens ont pu développer des productions artistiques, littéraires et musicales. L’introduction de l’imprimerie, les liens entre l’Occident et l’Orient en particulier à l’époque de François Ier, le développement des icônes au XVIIe siècle à Alep (admirable Descente aux limbes de Yûsuf al Musawwir, Alep, 1645) et au XVIIIe siècle en Égypte sont représentés. Plus loin, des photographies de mariage sur fond de villes meurtries mettent en évidence l’époque contemporaine tragique !

Une exposition très dense et émouvante qui montre la belle collaboration entre l’IMA et l’Œuvre d’Orient, rappelant que les origines du christianisme sont orientales. À ne pas manquer !

Jusqu’au 14 janvier 2017. Institut du Monde Arabe, 1, rue des Fossés Saint-Bernard, 75005 Paris. Tél. : 01 40 51 38 38. Ouvert du mardi au vendredi de 10 h à 18 h, samedi, dimanche et jours fériés de 10 h à 19 h. Fermé le lundi. L’exposition sera présentée au MUBA Eugène Leroy, musée des beaux-arts de Tourcoing, du 22 février au 12 juin 2018.

Ce contenu pourrait vous intéresser

Culture

L’exposition : Chana Orloff. Sculpter l’époque

Le musée Zadkine (Paris 6) accueille une exposition consacrée à la sculptrice Chana Orloff jusqu'au 31 mars. Cet ancien atelier du sculpteur d’origine russe Ossip Zadkine a été légué par son épouse Valentine Prax, et est devenu un atelier-musée au cœur du quartier artiste de Montparnasse.

+

Chana orloff
CultureEglise

Les mémoires du cardinal Consalvi

Carte Blanche d'Yves Chiron | Le cardinal Consalvi, secrétaire d'État du Saint-Siège à partir de 1806, a rédigé ses Mémoires. Celles-ci viennent d'être retraduites et rééditées par Bernard Ardura, le président du Conseil pontifical des Sciences historiques, aux éditions du Cerf, sous le titre Mémoires. Un diplomate dans la bourrasque.

+

Cardinal Consalvi
Culture

Figurer Jeanne d’Arc à Orléans

À l'occasion de la sortie de notre dernier hors-série Jeanne d'Arc, une jeune sainte pour notre temps (n°54-55), nous donnons la parole à Bénédicte Baranger, présidente du comité Jeanne d'Arc d'Orléans, et ancienne Jeanne 1975. Elle nous raconte le rôle de la Jeanne et l'importance de cette figuration pour le public et la jeune fille désignée. La Jeanne 2024 sera présentée le 12 février prochain.

+

jeanne d'arc